Partagez | .
 

 Anywhere, I would've followed you ~ Pepper & Tony~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 361
☆Age : 20


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Anywhere, I would've followed you ~ Pepper & Tony~   Jeu 2 Mar - 15:56



❝Anywhere, I would've followed you
Pepperony
Pepper était une énigme pour Tony. Et le mécanicien adorait les énigmes mais Pepper restait celle qu'il n'avait jamais résolu. Tour à tour énergique comme lui ou tour à tour calme. Elle était d'une humeur changeante comme l'océan dans ses yeux. Tour à tour tempétueux ou doux. Ses iris bleus qui lui rappelaient tant l'océan Pacifique qui bordait Malibu. Pour la première fois de sa vie tandis qu'ils avançaient dans les rues de l'ancien New-York, Tony aurait aimé savoir parler, dire ses sentiments envers elle. Mais la réalité le frappa. Le fait qu'il n'arrivait pas à parler de ses sentiments, qu'il se mettait inconsciemment en danger, tout cela avait été les raisons pour laquelle elle était partie loin de lui. Il aurait aimé déclarer ses sentiments, le calmer haut et fort qu'il l'aimait. En vain, il avait beau essayé et Tony avait pensé que Pepper avait fini par comprendre que Tony préférait lui faire savoir par les actes que par les paroles. Pepper voulait qu'il lui parle, qu'il lui dise, qu'il déclame sa flamme comme Roméo l'avait fait avec Juliette. Qu'il lui dise " je t'aime " au creux de son oreille avec une voix remplie d'amour et non une phrase noyée par les problèmes de Tony. Il avait fait tant de chemins, il lui avait donné tout ce qu'elle désirait sauf ce trois petits mots dans une oreille. Il y avait de cela, et le fait qu'il se comportait comme un gamin alors qu'il devait penser qu'ils n'étaient pas éternels, que la vieillesse viendra bientôt frapper à leurs portes, qu'ils devraient penser à se marier, à fonder une famille avec elle. Oui , il devait faire cela. Il y avait encore autre chose qui avait causé la mort de leurs couples. Le fait qu'il n'arrivait pas à tenir ses promesses. Pepper aurait dû comprendre tout cela mais elle n'avait pas su. Il avait réussi à venir à bout de sa patience. Il regardait la maison et Pepper. Un jour, peut-être s'il arrivait à faire taire son ego, sa fierté, se concentrer uniquement sur le bonheur de Pepper. La demander en mariage et lui faire monter les marches en la portant comme une mariée pour faire une lune de miel torride. Oui, c'était au fond ce qu'il voulait mais il savait qu'il n'arriverait jamais à le faire. Il pouvait affronter des aliens qui tentaient d'envahir la planète mais s'excuser, déclarer sa femme avant de la demander en mariage, c'était autre choses.  Vraiment autres choses. Il préférait même combattre des aliens plutôt que la demander en mariage. Il sourit et remonta l'allée fleurie et boisée. 

-Oui, c'est compliqué, j'évite de m'impliquer dans ce genre d'histoire mais c'est dur, quand je suis arrivé ici, j'étais bourré et j'ai pris mon père pour toi alors je me suis allongé et je lui ai caressé les cheveux, c'était horrible. Mon dieu, c'est dur de tenir des secrets pour qu'en final , on vit dans le futur, s'enquit-il. 

Il regardait la jeune femme. Il espérait que cela le dérangerait pas, la décoration vieillotte et narcissique de Howard. C'était pire que lui. Il avait des tableaux de lui dans toutes les pièces quasiment. Il avait trouvé pire que lui mais il avait dû mal à se faire avec l'idée que cet homme excentrique et rigolo soit son père froid et acariâtre. Il se fit repousser suite à la réflexion. Pepper n'avait jamais aimé ses sous-entendus salaces à part quand ils étaient sur le point de le faire. Suite à cela, il lui répondit avant de se refaire frapper. Il devrait vraiment mettre des plaques de fer sous ses pulls et sur ses épaules quand Pepper était là. Il avait l'impression d'être un homme battu. Anna Jarvis n'était pas encore là. 


- Anna n'habite pas ici mais a dû laisser des fringues en haut, on y va ? Déclara-t-il avant de monter l'escalier. 

A la remarque, il fit un simple " eh " mais devait admettre la vérité, car c'était vrai. Il devait prendre des distances. Il voulait l'embrasser, la prendre directement sur le mur ou sur le canapé. Il la voulait vraiment mais il devait se tenir loin, loin de ses yeux, de ce corps, de cet esprit. 


© Pando



Are You Insane Like Me ? Been In Pain Like Me ? 
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream You're part of a machine, you are not a human being With your face all made up, living on a screen Low on self esteem, so you run on gasoline"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 146
☆Localisation : New-York


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Anywhere, I would've followed you ~ Pepper & Tony~   Lun 13 Mar - 23:02


Anywhere, I would've followed you
Cesser de t'aimer, c'est comme pleurer sans verser de larmes, ou crier en silence: c'est impossible.

Me sentir là, si proche et si éloigné à la fois de l'homme que j'aime est difficile. Mon cœur se tort dans tous les sens dans ma poitrine. Je suis partagé entre l'envie de lui, de ses caresses, de ses baisers, de son odeurs et l'envie de le repousser et de lui dire à quel point je le hais de me faire me sentir comme ça ! Tony est un homme difficile à comprendre. Je le connais depuis plus de 15 ans et malgré cela, j'en découvre encore sur lui chaque jour. Avec lui, je ne m’ennuyais jamais ! Au contraire, chaque jour était une perpétuelle aventure. Tony est capable comme ça du jour au lendemain de partir pour l'Italie ou pour Las Vegas et cela sans aucune véritable raison, si ce n'est celui de son envie du moment. Tête baissé, je souris à cette pensée en remettant en place une mes mèche de cheveux rebelles derrière mon oreille. Ce temps aventureux là me manque. Mais je sais aussi qu'on avait pas que de bon moment et malheureusement ceux ci éclipse les bons du moins pour le moment... Peut être un jour si il change ou si je change pourrons nous être en accord l'un avec l'autre ? Après tout, un couple ne se battit pas que sur l'amour et la passion que déclenche l'autre, mais également sur l'harmonie, l'ouverture à l'autre et cela Tony et moi on ne l'avait malheureusement pas. Tony ne s'ouvrait jamais à moi, ou du moins trop peu. Je ne pense pas que cela était par manque de confiance, mais par peur ! Peur d'être vulnérable face à moi. Je n'ai pas su apaiser ses craintes. J'ai su dompter l'homme en lui, mais j'en ai oublier l'enfant au cœur blessé et ça c'est un de mes plus grands regret.

La voix sensuel de Tony me ramène à la réalité. Il me dit qu'Anna Jarvis n'est pas encore là, mais qu'elle a surement laissé des vêtements en haut. Il me propose d'y aller et cela me rappelle des souvenirs. Tony est moi nous sommes souvent venue dans ce manoir. Nous avons bien souvent montés ces marches que ce soit nu ou habiller d'ailleurs. Mais aujourd'hui c'est différent. Nous n'avons plus la même relation même si parfois je me plait à imaginer le contraire. Pourquoi faut il que Tony me fasse encore un tel effet ? Pourtant je sais comment il peut être et malgré cela, je le désire toujours et cela presque autant qu'autrefois.

Je me tourne vers lui et je lui dit un sourire coquin aux coins des lèvres : "Tu veux toujours m’entraîner à l'étage c'est plus fort que toi. On est dans une autre époque et pourtant c'est toujours le même homme qui me fait face." Mon regard pétillant reste un instant planté dans le siens, puis je le suis dans l'escalier et nous montons à présent ensemble à l'étage. Voilà nous y sommes. Je me tourne vers Tony et je lui dis alors : "Je me souviens encore d'où se trouve notre chambre, mais je ne sais absolument pas où tu veux que nous allions maintenant ? Je suppose qu'Howard occupe à cette époque la chambre de maître ? " Cette chambre était la notre. C'est celle où nous partagions notre lit, celle où nous laissions parler nos corps et parfois nos cœurs ensemble. Dieu que ce temps là me manque...

© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 361
☆Age : 20


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Anywhere, I would've followed you ~ Pepper & Tony~   Sam 25 Mar - 16:25



❝Anywhere, I would've followed you
Pepperony
C'était une torture de voir Pepper si accessible et pour il ne pouvait l'avoir. L'avoir dans ses bras le réconfortait mais le torturait. Tony n'avait jamais été tactile, enfant, les câlins étaient très rares. Il arrivait en faire qu'à deux personnes. Sa mère et Peggy. Le reste, il n'arrivait jamais. Bien sûr, qu'enfant, il se laissait faire. Il laissait les adultes lui tirer les joues parce qu'il était mignon, il laissait Jarvis l'enlacer ou le porter mais Tony n'avait jamais fait le premier geste avec Jarvis. Il arrivait avec Peggy et sa mère mais les autres, c'était compliqué.  Il y avait qu'avec Pepper qui laissait libre court à son côté tactile depuis la mort de sa mère et son éloignement concernant Peggy. Il aimait lorsqu'elle rentre du boulot, de la prendre dans ses bras et l'embrasser. Oui, c'était son petit rituel. Avec les autres femmes, il n'avait jamais été tactile. En même temps, il couchait et les jetait. Il ne les regardait même pas. Elles étaient toutes pareilles, superficielles, maquillées et idiotes. Comment pouvaient-elles croire qu'un génie comme lui s'intéressait à des femmes aussi stupides qu'elles ? Il fallait le voir pour y croire. Toute sa vie d'avant l'Afghanistan, se résumait à des fêtes, l'alcool et le sexe. Cependant, dès qu'il avait posé ses yeux sur Pepper, il avait senti son coeur battre à la chamade, elle n'était pas belle comme les mannequins, elle n'avait pas cette beauté parfaite mais elle avait quelque chose. Contrairement aux autres, elle dégageait quelque chose de différent. Pepper était belle au naturel, elle était vraie et avait un sourire et des yeux à couper le souffle. Pepper avait de la répartie, elle était intelligente et pas prétentieuse. Elle n'était pas belle comme un mannequin, elle n'était pas parfaite pour les yeux des autres mais aux yeux de Tony, elle était toute simplement parfaite et magnifique et il ne pouvait pas se passer d'elle. 

Arrivé devant le manoir de son père qu'il avait hérité à sa mort, Tony ne put s'empêcher de lancer un regard vers son ancienne assistante et vers la bâtisse. Il se souvint qu'après leur premier baiser après le fiasco de la Stark Expo, il l'avait amené ici et l'avait fait dormir dans la chambre d'ami. Il savait qu'à ce moment, ils n'avaient pas désigné leur relation et Pepper n'était pas comme tous les autres femmes avec qu' il avait été. Alors il l'avait laissé là, seule pour ne pas qu'elle croit qu'elle était comme les autres à ses yeux. La première fois qu'ils avaient dormi ensemble était dans la même bâtisse. Le lendemain après le fiasco de la Stark Expo, Tony avait fait le même scénario mais Pepper s'était glissé dans le lit, là où son père dormait à cet instant même. 

Il ouvrit la porte pour rentrer dans l'entrée. En face d'eux, l'escalier se trouvait, il était fait dans une matière qui coûtait la peau des fesses dans les années 40 mais qui ne valait rien en 2017. La phrase de Pepper le vexait plus qu'autre chose, il fronça des sourcils en regardant Pepper. Tony devait contenir sa colère mais il devait dire quelque chose. 

-Je ne suis plus le même homme depuis que tu m'as lâchement quitté, Pepper, rétorqua Tony en la regardant. 

Dans sa voix sensuelle, tout le monde pouvait entendre l'amertume et une pointe de rancune. Il se souvint qu'il était rentré dans une résidence où ils avaient élu domicile depuis l'histoire avec le Mandarin et elle était partie, laissant seulement une lettre pour expliquer son départ.  Il montait les escaliers, secouant la tête, il eut un sourire. 

-Oui, nous allons dans la chambre des domestiques, ma chambre se trouve à côté de celle que nous partagions, je te ramène des affaires, Pepper, s'enquit-il en allant vers celle de Jarvis et de Anna avant de se tourner. Ah et fait pas gaffe aux tableaux de mon père, il est disons un peu mégalomane, ajouta-t-il avec une pointe de malice. 

Howard n'était pas qu'un peu mais il fallait ne pas effrayer Pepper sur les frasques plus étonnantes que les siennes. Bien que Pepper était passée maître dans la matière de contrôler un mégalomane nageant en plein délire. 


© Pando



Are You Insane Like Me ? Been In Pain Like Me ? 
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream You're part of a machine, you are not a human being With your face all made up, living on a screen Low on self esteem, so you run on gasoline"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 146
☆Localisation : New-York


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Anywhere, I would've followed you ~ Pepper & Tony~   Lun 17 Avr - 21:51


Anywhere, I would've followed you
Cesser de t'aimer, c'est comme pleurer sans verser de larmes, ou crier en silence: c'est impossible.

J'ai du mal à croire que Tony me reproche de l'avoir quitter comme ci j'étais la seule fautive dans notre rupture ! Je dois dire que ça me fâche un peu, mais je préfère ne rien en dire. Je viens d'arriver dans le passé, je ne sais comment rentrer chez moi et une dispute avec Tony est tout sauf ce dont j'ai besoin pour me sentir mieux !

La chambre de Tony se trouve à coté de celle de Jarvis. Décidément, même dans le passé Tony est incapable d'être éloigné de son majordome. Ça me fait sourire. Mon excentrique génie se dirige vers leur chambre et il me rapporte quelques affaires. Je souris en les prenants. "Merci Tony." Alors que Tony me dit de ne pas faire attention au tableau de son mégalomane de père, je ris de voir à quel point ils se ressemblent tout les deux. Mon dieu, se pourrait il qu'ils soient à ce point identique ? Vais je réussir à supporter de personnalité aussi excentrique et agité sous le même toit ? J'imagine qu'Howard ne doit pas savoir que Tony est son fils ? A moins que Tony le lui ai dit ? Il va falloir que je m'en assure histoire d'en avoir le cœur net. "Heu Tony, juste pour savoir, tu n'as quand même pas dit à Howard que tu es son fils ? Tu sais, la ligne temporel même si je ne mis connais pas trop semble être une chose fragile. Tu imagine si la nouvelle de sa paternité faisait qu'Howard ne te concevait pas ? " Je n'ose même pas l'imaginer ! Le monde sans Anthony Stark, serait il pire ou serait il meilleur ? Une chose est sur, pour moi ça serait pire !

La chambre est très belle, grande et largement assez spacieuse pour nous deux, mais nous ne sommes plus un couple ! A vrai dire, je préférerai avoir ma propre chambre. "Tony, ta chambre est vraiment très belle et spacieuse, je suis sur que nous pourrions facilement y cohabiter à deux, mais si tu te souviens nous ne sommes plus en couple ! Tu pense qu'il serait possible que j'ai ma propre chambre ? J'imagine qu'il doit y avoir d'autre chambres de disponible non ?" Je soupire en imaginant ma vie ici dans la même chambre que Tony alors que nous ne sommes même plus ensemble. Comment cela pourrait se passer ? Je prendrais le lit et lui canapé ? Ou partagerions nous le lit avec des cousins en guise de séparation ? Tel que je connais Tony, il passerait par dessus et se retrouverait de tout son long sur moi ! Serait ce une si mauvaise chose que cela ? Je souris à cette pensée en le masquant derrière ma main que je passe sur ma bouche.

© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 361
☆Age : 20


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Anywhere, I would've followed you ~ Pepper & Tony~   Mar 18 Avr - 16:58



❝Anywhere, I would've followed you
Pepperony
Il avait l'impression d'être devenu fou. Il savait qu'il venait de blesser Pepper. Il n'était pas totalement innocent à leur rupture mais il ne s'y attendait. Tony était trop Tony. Personne ne pouvait le changer. Peut-être était-ce le destin, il les avait réunis un temps avant de les séparer pour lui donner une leçon. La prochaine, il devrait ne pas refaire les mêmes erreurs qu'avec Pepper. Cependant, il ressentait ce besoin viscérale d'être proche de Pepper. Depuis une quinzaine d'années qu'elle était à côté de lui. Cela fait une quinzaine d'années depuis qu'il avait croisé son magnifique regard azur à la lueur  déterminée pour la première fois. 15 ans qu'elle avait dû le supporter, apprendre à connaître son caractère, à ravaler sa fierté devant ses conquêtes. Tony avait été élevé ainsi, c'était inscrit dans ses gênes de faire des bêtises. Tony n'était  qu'un enfant coincé dans un corps d'adulte. Toute son enfance, il l'avait passée à étudier, dans des écoles prestigieuses pour assurer l'avenir de l'entreprise. Ainsi par extension, le siens. Jouer au ballon, au Baseball, ou au Basket étaient des choses inconcevables pour lui. Tony devait savoir changer une roue à l'age de 4 ans, il avait eu du mal à cause de son jeune âge mais il avait réussi. Ainsi, quand ses études étaient terminées, il avait décidé d'en profiter à fond de sa jeunesse, de rattraper en quelque sorte le temps perdu. 

Il eut un agacement en l'écoutant parler. Oui, Tony avait ce que tout le monde appelait une grande bouche. Il disait tout ce qui lui passait par la tête, clamant haut et fort son opinion ou des vérités qui ne devaient pas être dites. Il fronça les sourcils en écoutant Pepper ne pas lui faire confiance sur ce coup. Il savait bien que parfois il sort des choses mais celle-ci, il ne la ferait jamais. Il voulait naître lui. Il voulait vivre, et connaître Pepper, l'aimer malgré qu'il avait un problème avec ses émotions et ses sentiments. 


-Pepper, regardes moi, est-ce que j'ai l'air de faire ce genre de conneries ? Je n'ai rien dis à ce propos mais Peggy le sait, et pas à cause moi, répondit-il d'un ton offusqué. Je savais que tu avais peu de confiance en moi mais à ce point, ajouta Tony d'une voix fausse vexée. 


Il lui tendit des affaires de Anna. Une robe bleue marine cintrée par un ruban d'un joli rose. Elle allait lui aller à merveille avec le teint d'albâtre de Pepper. 


-Je t'en prie et cela ne gênera pas mon père. Il adore avoir de la compagnie dans sa maison surtout si c'est une femme, si tu vois ce que je veux dire alors tu n'en as pas à t'inquiéter et il y a une chambre plus loin dans l'aile Ouest, tu la reconnaîtras, c'est celle où tu dormais quand tu étais que mon assistante, répondit-il. 


Peut-être que ce voyage allait servir sa cause auprès de Pepper. Cela serait peut-être même une occasion de la reconquérir. Il la laissait partir vers la chambre qu'il avait dit avant d'aller dans la sienne avec un petit sourire en coin. Oui, il allait reconquérir Pepper. 





© Pando



Are You Insane Like Me ? Been In Pain Like Me ? 
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream You're part of a machine, you are not a human being With your face all made up, living on a screen Low on self esteem, so you run on gasoline"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Anywhere, I would've followed you ~ Pepper & Tony~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anywhere, I would've followed you ~ Pepper & Tony~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» V. Pepper Potts | I'm not a hero
» Présentation de Kamisama no Memo-chou
» "Une vodka drive extra avec des olives, beaucoup d’olives ! Genre... au moins trois olives." |Virginia Pepper Potts|
» Virginia Pepper Potts.
» Pepper Flake - La vie n'est qu'un long fleuve pimenté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Archives :: Archives :: RPS finis-