Partagez | .
 

 Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Autres Espèces



☆Paroles Échangées : 58
☆Localisation : Dans ma Dodge Charger


Marvel Temporus
MessageSujet: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Lun 12 Déc - 23:13

Chapeau de sorcière et blouson de cuir

Katherine

&

Robbie


La nuit ne tarde plus à tomber sur Los Angeles. Les lumières de la ville au loin se dressent déjà vers le ciel noir, comme un halo qui couvre sa surface de jais. Mais dans le quartier de Robbie, c’est plutôt calme. Ce qui est compréhensible, étant donné la fréquentation qui se dégrade au fur et à mesure que le jour décline. Personne n’ose sortir à cette heure. Personne, sauf les gangs et les quelques malfrats solitaires qui cherchent fortune. Personne, sauf Robbie qui n’attend que ça. La criminalité a baissé dans le quartier. On a aussi trouvé un énorme tag du Ghost Rider le long d’une rue pas loin.

Robbie n’aime pas spécialement cette idée. Bien que ça parte d’une bonne intention. Parce que personne de se doute de ce qu’il en est réellement. Et c’est très bien comme ça. Même Gabe ne sait pas. Et il vaut mieux qu’il ne le sache jamais. Robbie n’ose même pas imaginer s’il savait. Alors il garde Eli au fond de lui, il le tait et le contient. Mais quand la nuit tombe, le Rider est aux abois. Il attend le bon moment, guette, un coup d’œil discret  à la fenêtre pour s’assurer que la voie est libre.

Robbie s’est renseigné sur sa prochaine cible, et c’est pour ce soir. Un criminel fraichement sorti de prison avec pas mal de sang sur les mains, mais que trois ans de taule avec sursis. C’est le cas typique qui le met en colère. Et Ghost Rider va éviter qu’il ne fasse d’autres victimes. Ca s’est un peu calmé par ici, alors il ne veut pas que le fiasco reprenne de l’ampleur.

Il a enfilé son éternel blouson de cuir noir, ses gants et a saisi ses clés dans un cliquetis qui a alerté Gabe. Son frère arrive à l’encadrement de la porte. Robbie voit bien son regard qu’il lui sert tellement de fois quand il est déçu, mais il n’a pas le choix. Il lui ressort encore l’excuse du garage. Le patron qui oublie souvent de fermer et qui le rappelle pour aller vérifier. Bien qu’en réalité, ça ne s’est jamais officiellement produit. Parce que ce type est marié à son garage. Robbie comprend un peu ça au fond. Lui il l’est avec Dodge. Pour le meilleur et surtout pour le pire.

Gabe le regarde fermer la porte d’entrée. Robbie n’en n’a pas pour long. Il a plaisanté avec son frère, lui a dit qu’il avait le temps de réviser son fameux devoir de sciences, ou ce genre de choses qui lui échappe complètement. C’était aussi ce qu’il lui avait dit le soir où il était à cette course de voitures, à peine quelques heures avant de mourir. Mais l’avantage, c’est que ça ne peut pas se reproduire. Robbie n’est pas superstitieux.

Il monte dans sa Dodge qui fait gronder son moteur au démarrage. Les feux s’allument. C’est comme si elle reprenait vie à chaque fois. Eli s’impatiente. La seconde suivante, la voiture défile dans les rues à toute allure. Il dévale trois rues, tourne à deux reprises et arrive rapidement au niveau d’un bâtiment délabré. Mais habité. Robbie se gare sur le côté, en douceur. Il jette un œil aux fenêtres qui témoignent de la vie de quelques familles désavantagées. Comme il y en a beaucoup par ici.

Et comme beaucoup, les caves ou les appartements voisins abritent criminels et trafiquants en tout genre. Robbie a bien envie de mettre le feu à ce bâtiment, s’il n’y avait pas tant d’innocents à l’intérieur, mêlés à ces enflures. Il espère juste ne pas faire trop de bruit en réglant ses comptes. Il prévoie à peu près cinq ou six hommes recrutés par sa cible. Il les tuera, un par un, puis il assommera l’ancien taulard pour le charger dans le coffre de la Dodge. Il se réveillera enchaîné dans le garage de Robbie, qui lui parlera un peu pour lui faire cracher quelques noms supplémentaires. Et ensuite il le tuera, lui aussi. C’est la procédure habituelle.

Il s’apprête à sortir de sa Dodge, juste au moment où une porte sur le côté, s’ouvre. Quatre types débarquent, flingues et regards méfiants. Pas de traces de sa cible initiale pour l’instant. A part ça, la rue est calme. Robbie fronce les sourcils. Ils vont surement rejoindre des « amis », partis comme ils sont là. Ils embarquent dans deux berlines noires et démarrent aussitôt. La Dodge ne perd pas de temps pour repartir également. Le premier kilomètre se fait presque calmement, mais il sait que ça va s’agiter une fois sur la quatre-voies.

Et comme pour confirmer sa pensée, les deux voitures accélèrent. La Dodge gronde. Robbie laisse enfin Eli prendre le dessus. Les pneus crissent sur l’asphalte tandis qu’il appuie à fond sur l’accélérateur. Son monstre métallique prend immédiatement feu. Il crache des flammes par son conduit d’air, alors que d’autres s’enroulent autour de ses roues et font des étincelles au sol. Robbie grimace quand sa peau s’embrase et se détache de son crâne qui se noie dans le feu infernal. Les yeux luisants d’Eli sont braqués sur la voiture la plus proche.

La Dodge Charger noire la dépasse et freine en dérapant pour venir se placer sur son chemin. La berline la percute de plein fouet dans un violent fracas. Eli note que l’autre vient de prendre la bretelle de sortie. Il n’en n’a pas pour long, qu’ils prennent un peu d’avance. Les flammes ravagent déjà la carrosserie du tas de ferraille. Ghost Rider sort, marche dans les flammes qui lèchent le sol et projette du feu sur les corps blessés qui s’embrasent.

Il ne perd pas plus de temps. Deux secondes après, il est au volant de la Dodge infernale, sur la brettelle de sortie. Eli accélère, slalome entre les quelques voitures présentes, à la recherche de la bonne. Il se rabat brutalement sur la gauche une minute après, quand il l’a repéré. Elle est à moins d’une centaine des mètres devant. Ces pauvres types n’auraient pas dû rejoindre les rues. C’est presque trop facile pour Eli qui fait un nouveau dérapage d’un quart de cercle pour percuter la voiture sur le flanc. Avec l’élan, il la pousse en accélérant à fond et la fait atterrir dans la petite ruelle à droite, à peine assez large pour les accueillir. La fête peut enfin commencer pour Eli. Avec un peu de chance, les sales types ont déjà prévenu sa cible qui devrait rappliquer si elle en a le courage.

Ghost Rider sort de la voiture et invoque sa chaîne qui se déroule dans sa main en prenant immédiatement feu. Elle chute sur le bitume qui prend feu. Les deux gars à l’intérieur sont encore sonnés mais ils sortent déjà les flingues avec des gestes saccadés. Eli abat la chaîne sur le pare-brise qui vole en éclat. De toute façon cette bagnole ne valait rien.

Et alors qu’il s’apprête à porter un nouveau coup, il repère un mouvement dans son dos. Il se tourne alors que la colère monte en lui. Déjà l’ancien taulard ? Ou est-ce simplement quelqu’un, dont l’indiscrétion le pousserait à un comportement suicidaire ?



fire inside me

fire fire burning bright, in my head like a ghost in the night | ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Sam 17 Déc - 16:40

Robbie & Kat"


« Arcade routière - Los Angeles»
C'est l'heure. Je regarde ma montre, et il est temps d'y aller. Cela fait des semaines, que je suis cette chasse, que je traque, observe, prends des notes. Mon dossier s'est bien remplie au fil du temps. Cela me faisait pas mal de travail en plus de celui que j'avais officiellement, heureusement une décoction bien faite et une sieste d'une heure, se transforme en une nuit complète de sommeil. Je ne dirais jamais assez que la magie à un foutu côté pratique. Je crois que je ne pourrais jamais m'en passer, cela faisait entièrement partie de moi, et ne plus l'avoir serait comme m’amputer un membre.

Cette mission m'avait fait voyager jusqu'à Los Angeles, la cité des anges comme on dit. En se téléportant c'était rapide, et cela me permettait d'y alelr autant que nécessaire dans une journée et surtout quand j'avais besoin. Dans mon viseur : un esprit corrompu, qui s'acharnait à rester dans le monde des vivants. C'est Zarathos lui même qui m'a donner l'information. Un homme, aux mœurs sataniques, avait -bien évidement- au bout d'un moment pus réellement contacter Satan et ce faire corrompre par celui-ci. Ce qui avait créer un esprit mauvais avec des pouvoirs proches de ceux des démons. Un sataniste, un irresponsable, et qui possédait sa propre voiture, sûrement en attendant de posséder une personne. Tout ce qui m'horripilait. Cela faisait de ma responsabilité de sorcières, et ceux là je n'avais aucun remords à les expulser et les envoyer aux enfers.

Habiller tout en noir, comme toujours quand je part sur le terrain, avec un gilet brodé de couleur pourpre. Je passe ma main sur mon épaule, comme un réflexe. Sur celle-ci j'ai une rune de tatouée, qui bloque toute possibilité de possesion, que cela soit par un esprit ou un démon. Avec moi j'emportais toujours mon phylactère -qui servait à confiner ce que j'allais combattre- et une dague qui avait aussi des runes. Sa magie permettais de bléser le possédant sans faire de mal au posséder. Dans des situations pareils mon boulot était en gros un exorcisme : je devais expulser l'esprit de l'objet ou de la personne qu'il possède, s'il se laisse faire il va directement en enfer, si il est d'humeur à résister, et bien j'utilise le phylactère pour lui faire les pieds avant de l'envoyer en bas.

De nouveau à Los Angeles, mon sort ma transporter, au milieu d'une route -pas du tout risquer- où un petit carnage en mode Fast & Furious ce montre en spectacle. En voyant un homme au crâne enflammer je lève les yeux au ciel. Un autre Rider, rahhhh, Zarathos toi tu n'aime pas la concurrence. Mais cela voulait dire que l'esprit avait réussit à posséder ce corps qui qu'il soit. Je me pose derrière lui, les bras croiser.

-Tu sait que c'est illégale le plagiat......


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Autres Espèces



☆Paroles Échangées : 58
☆Localisation : Dans ma Dodge Charger


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Dim 8 Jan - 12:17

Chapeau de sorcière et blouson de cuir

Katherine

&

Robbie


Robbie aurait espéré pouvoir croire en la première option et faire face à leur boss. Mais malheureusement c’est la deuxième qui se présente. Et elle se manifeste sous forme d’une femme vêtue de noir. Evidemment, il n’aurait pas pu avoir une petite chance pour cette fois. La vie est véritablement cruelle, à l’image d’Eli qui s’agite dans sa tête. Le noir, c’est la démarche habituelle pour ceux qui agissent discrètement, sans doute. Robbie ne s’est pas posé la question précisément, mais il a remarqué ça. A part chez les petites frappes de son quartier futur, qui se croient les rois.

Lui il n’a pas eu le choix quand à ce qu’il porterait le jour de sa mort. C’était ce blouson qui semble aussi possédé que lui et sa Dodge d’ailleurs. Ca fait partie de son personnage maintenant, comme ses gants de cuir, ses chaînes et son crâne de feu. On s’y habitue plus vite qu’on ne peut l’imaginer.

Non, le noir c’est plutôt pour les « professionnels » ou du moins, ceux qui s’y croit. Qu’est ce que c’est ? rugit Eli dans sa tête. Calme-toi, ne fait rien de stupide. Laisse moi faire, tìo. répond Robbie mentalement. Pour toute réponse, il entend la rage raisonner en lui, mais le jeune homme sous le crâne de feu, n’en prend pas compte.

Il se tourne vers les deux criminels qui n’ont pas baissé leur arme, qui apparemment, ne comprennent pas non plus ce qu’il se passe. Au moins est-il sûr qu’ils n’ont aucun rapport avec l’intruse. Robbie aurait bien fait cesser les flammes sur sa tête, or il ne veut pas qu’on voit son visage à découvert. Du moins pas tant que c’est lui qui a le contrôle. Tu hésites, petit reprend Eli mentalement, dans son inlassable tentative de domination. De la même manière, Robbie lui intime de la fermer.

Et puis, pourquoi elle lui parle de plagiat ? Où est le rapport ? C’est vraiment elle qui lui parle d’illégalité ? A-t-elle vécue dans les pires quartiers de Los Angeles, avec son petit frère handicapé à charge depuis ses douze ans ? Combien de fois a-t-il dû prendre les coups à sa place pour le défendre ? Elle veut vraiment se faire tuer elle aussi… Robbie tente de calmer sa fureur. C’est Eli qui lui envoie toutes ces images de son passé, pour prendre le dessus en le déstabilisant. La femme ne sait rien de tout ça.

Pourtant Robbie se permet de la jauger. Elle ne ressemble pas aux criminels qu’il a l’habitude de chasser et il décide qu’il ne la tuera pas. Non, il veut juste qu’elle lui fiche la paix, même si elle a l’air sûre d’elle. Pourtant, sous cette forme, c’est la voix d’Eli qui parle. Et non celle de Robbie.

- Rentre chez toi la justicière, tu nous retardes.

Eli lui tourne le dos et s’avance vers les deux malfrats qui reculent en même temps. Il émet un petit ricanement. Robbie sent qu’il perd le contrôle de son corps. Eli… Mais l’autre résiste. Ne t’en fais pas, petit, je m’en occupe. Il faut qu’ils payent, comme on l’a convenu, et ensuite, on s’occupera de la femme. Robbie force pour reprendre le contrôle, au risque de voir les flammes s’atténuer sur son crâne. Elle ne fait pas partie de ceux convenu dans notre marché, laisse la et surtout, laisse-moi reprendre le contrôle !

Eli ricane de nouveau alors qu’il abat sa chaîne sur l’un des criminels, faisant valser son arme et brûlant la moitié de son bras. Il hurle. L’autre, sous la pression, lui tire dessus. Deux balles traversent son blouson noir et viennent se loger dans sa côte. Ca fait mal. Ca fait toujours mal. La douleur est fulgurante, et se verse impitoyablement en lui. Ca ravive les flammes de son crâne et Eli se met à pousser une longue plainte, entre l’énervement et le triomphe. Ca suffit ! crie mentalement Robbie en luttant de toutes ses forces. De quoi tu as peur, gamin ? Gabe n’est pas là pour voir ça, il n’en saura rien. Pourquoi faire bonne figure ?

Mais Robbie l’ignore et dans un dernier effort il reprend le contrôle. Ca n’a duré que quelques secondes et pourtant ça lui a semblé comme des heures. Les deux hommes sont piégés au fond de la ruelle. L’un d’eux est toujours accroché à son arme, mais il a bien vu que ça n’affectait pas Ghost Rider outre mesure. Robbie remarque que celui-ci fait presque preuve d’intelligence. D’habitude, ils vident leur chargeur sur lui sous le coup de la panique, en espérant peut-être qu’une balle fasse miraculeusement effet.

Leur boss ne devrait pas tarder, maintenant. Avec toutes ses flammes, il devrait trouver le chemin facilement. C’en est bientôt fini pour se soir, considère Robbie en s’avançant vers eux. Bientôt…




fire inside me

fire fire burning bright, in my head like a ghost in the night | ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Mer 11 Jan - 16:03

Robbie & Kat"


« Arcade routière - Los Angeles»
J'étais loin d'avoir peur de lui ou même d'être impressionner. Le crâne en feu, tout ça je connaissais. L'un de mes amis les plus proches était posséder par un démon, c'était un feu infernal qui déferlait sur sur boite crânienne. J'ai connu bien plus pire, bien plus dangereux que cette esprit corrompu qui possède cet homme. Toujours les bras croiser j'observe, je peux presque entendre le débat entre l'hôte l'esprit. Je sens surtout ce combat entre les deux pour avoir le contrôle sur l'autre, sur le corps qu'ils partageaient. Je connaissais les limites de la magie, de la possession et de bien d'autre chose. Cela semblait différent de Johnny et Zarathos. Je le sentais aussi mais c'était différent, l'esprit semblait bien plus mal attentioner que le démon, un comble. Si seulement je pouvais savoir qui c'était et pourquoi il possédait ce garçon.

Justicière ? Il ne savait pas ce que j'étais ? Oh comme c'est mignon, un ignorant. Un esprit, une tare sur cette terre, qui ne savait rien du monde ésotérique dans lequel il vivait. Je trouvais cela presque sympathique. Il a une première à tout, on va dire que c'est son baptême, il ne serat plus ignorant. Ma bonne action de la journée, enfin façon de parler.

J'observe la scène, un peu dépiter. Ah ces humains. Genre ta un mec en flammes devant toi, pas sûre que les balles lui fasse quelques chose. Bon je n'étais du genre à jouer l'avocate du diable, si c'est mec était suivit par un Rider, ils le méritait. Si je pouvait éviter d'en être complice. Bon allons danser.
Mon corps se dissipe dans une légère brume, telle des molécules d'eau qui s'évapore. Puis j'apparais de la même manière entre lui et ses victimes. Je pose à plat, ma mins sur son blouson, le regard fixe.

-Si je te laisse les tués, tu te rendra ? Car oui t'a rien à faire dans ce corps et sur cette terre...

Oui je lui proposait de faire cela gentiment et calmement. Je lui donne ce qu'il veut et il fait ce que je lui demande. On sait jamais, avec Zarathos cela fonctionne quasiment toujours, peut-être que là aussi.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Autres Espèces



☆Paroles Échangées : 58
☆Localisation : Dans ma Dodge Charger


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Mar 7 Fév - 17:04

Chapeau de sorcière et blouson de cuir

Katherine

&

Robbie


Robbie aurait bien dit aux deux pauvres types de se casser loin d’ici, mais ça n’aurait fait que prouver l’importance de l’intruse. Alors que c’est tout le contraire. Il ressert la chaîne dans sa main gantée et les flammes reprennent leur danse infernale sur son crâne, en s’agitant de plus bel. Ca n’a jamais été facile. Bien que Robbie ait pris une certaine habitude à ce genre de chose, depuis. Mais on ne s’habitue jamais vraiment à la contrariété.

Pourtant, il aperçoit du coin de l’œil que la femme ne cède pas. Eli n’est pas content. Robbie l’ignore. Il en a assez. Il se concentre plutôt à garder les reines de son esprit. Un des hommes profère des menaces perdues d’avance. L’humain s’entête à jouer les durs. Robbie doit reconnaître qu’en général, ils partent en courant parce qu’ils n’ont rien dans le ventre. Ah moins qu’il ne soit aidé par quelques substances. Mais il ne l’écoute plus. La femme vient apparaître devant lui. Ca cloue le bec aux autres. Robbie ne s’étonne pas. Il est habitué à toutes ces choses incompréhensibles.

Non ce qui l’étonne un peu, c’est le regard assuré de la femme qui semble vouloir le retenir. Ou avoir son attention. Elle s’est approchée bien trop près de Ghost Rider. Quel genre de mutante est-elle ? Une folle ou une suicidaire. Robbie aimerait bien le savoir. A présent, peut-être vaut-il mieux laisser s’en aller ces types. Il les retrouvera plus tard. Il a désormais plus urgent à régler. Ca aussi c’est contrariant. Ghost Rider écoute la femme et la regarde de ses creux vides. Puis comme pour lui répondre, il relève la tête avec les types.

- Dégagez ! aboie-t-il.

Il en a assez des marchés douteux. Robbie en a un pour la vie, il n’en passera plus jamais d’autres. Les malfrats détalent sans demander leur reste, en échangeant quelques paroles. Ils vont balancer à leur meneur. Comme des gosses à leur maman. Ce qu’il les déteste avec leurs attitudes… Robbie espère seulement qu’ils ne feront pas plus de mal pour l’instant.

Avec un peu de chance, il aura réglé ses comptes avec la brune avant la fin de la nuit. Et là, il retournera les voir. Ghost Rider ne lâche jamais une affaire. Il a déjà travaillé sur plusieurs nuits, il peut recommencer. Il faut seulement être patient. Brûle là ! lui crie Eli dans sa tête. La ferme deux secondes ! Il reporte son attention sur la brune.

- Non je ne me rendrais pas, dit-il. Et à qui ? A toi ?

Cette fois c’est Eli qui ricane au fond. Robbie ne comprend pas ce qu’elle a voulu dire, cependant. Il laisse faire son oncle quelques instants, histoire de comprendre. Il espère ne pas encore découvrir de mauvais potins sur cet hôte qu’il doit supporter inlassablement. Des choses qui lui rappelleraient que l’état de son frère est à cause de cette ordure satanique, entre autre. Tu as quelque chose à voir avec elle ? demande-t-il mentalement sans dissimuler sa colère. Jusqu’à maintenant, non. répond Eli.

- Va droit au but, insiste son oncle avec colère auprès de l'intruse.

Robbie sent qu’il va devoir s’éteindre, redevenir humain pour contenir d’avantage Eli qui semble étrangement prendre en considération les paroles de la femme. Probablement va-t-il devoir le faire à contrecœur, au risque de révéler son identité, s’il ne lui laisse pas le choix.



fire inside me

fire fire burning bright, in my head like a ghost in the night | ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Mar 21 Fév - 14:04

Robbie & Kat"


« Arcade routière - Los Angeles»
Bon, j'admets qu'en face de moi, la personne, enfin plutôt l'être, la chose qui se dresse là est du genre têtu et à ne pas lâcher prise. Un trait spécifique au Rider j'imagine, car celui que je connaissais, refusait toujours que son travail soit fait qu'a moitié. Comme je le dis : soit on le fait bien, soit on le fait pas du tout.  Mais qu'il se s'inquiète pas ou se frustre, c'était un radar à racailles et criminels, il allait facilement les retrouver.

J'avais retirer ma main de son blouson de cuir une fois que j'étais bien sûre que j'avais son attention. Sans ces petits merdeux pour le distraire, au moins j'étais sûre qu'il allait m'écouter. Enfin au moins il ne serait pas préoccuper à « punir » ces deux hommes. Malgré tout, lui et Zarathos se ressemblais, sans doute leur nature d'être vengeur. Avec une notion de justice, très particulière. Ce n'était peut-être pas si mal qu'ils soit deux, il y avait tellement d'humain infâmes, de vrais vermines.
Mais même si c'était dans un sens une bonne chose, cet esprit n'avait rien à faire ici. Il devait laisser cet homme tranquille, posséder quelqu'un n'est pas autoriser par n'importe quel loi magique. C'était mon devoir de sauver et protéger cet homme qui s'était fait voler son corps et son libre arbitre.  Je sentais ce combat perpétuel entre les deux : l'un qui qui veut dominer et l'autre qui veut garder sa liberté.

Avant de gueuler qu'il ne se rendait pas, qu'il écoute au moins ce que j'ai à dire. Je ne vais pas le laisser dans le flou, je vais quand même lui expliquer la situation. C'était un esprit humain, il devait avoir la capacité de réflexion non ?  En tout cas je sentais la colère dans sa voie. Bien, en général,  les  esprits corrompus, son aveuglés par ce qui les motive. Le pousser dans ce sens pour le forcer à faire une erreur. Mais peut-être que cela ne sera pas nécessaire.

-Bien. Qui que tu soit, tu n'a rien à faire ici. Tu est mort, tu à été marquer par un démon, tu va en enfer, point barre. Tu n'a pas le droit de posséder cet homme. Mon boulot c'est de botter le derrière d'être comme toi et de protéger les humains. J'ai déjà botter le cul de vrai démon, alors fait pas le malin avec moi. Je te propose de te laisser finir cette mission, et en échange tu quittera volontairement ce corps et je t'enverrais là où est ta place. Si tu refuse, cela serait douloureux pour toi et tu finira la dedans...

Je décroche de ma ceinture le phylactère : un objets d'une dizaines de centimètres, de forme cylindrique, avec des runes graver dessus, un clapet en métal à chaque extrémités.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Autres Espèces



☆Paroles Échangées : 58
☆Localisation : Dans ma Dodge Charger


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Dim 26 Fév - 21:50

Chapeau de sorcière et blouson de cuir

Katherine

&

Robbie


Bordel, Eli, laisse-moi reprendre le contrôle ! hurle Robbie intérieurement. Trop tard, petit, je vais la découper bien proprement avec la chaîne, ne t’en fais, tout va rentrer dans l’ordre. Robbie se débat mentalement, prisonnier de son propre corps, encore une fois, comme le dernier instant où son oncle l’a eu et juste avant qu’ils ne passent officiellement un accord. Mais là, c’est comme si rien de tout ça ne s’était passé. Eli recommence inlassablement son même bazar. Tu en as fait le serment, je t’assure que tu vas le regretter ! Si jusque là, son oncle n’en avait rien à faire de l’intruse, il semble qu’il n’y ait plus qu’elle qui compte désormais. Plus qu’elle jusqu’à ce qu’il la tue. Avec les mains de Robbie… Ce sale lâche, c’est facile de ne pas prendre les responsabilités dans ces cas là.

Robbie quant à lui, sait parfaitement que ça ne se passera pas bien. Dans tous les cas, s’il ne reprend pas vite le contrôle, ça va mal se finir. Alors il lutte de plus bel, se heurtant à l’esprit mauvais qui l’écrase au fond de sa carcasse humaine. Il a compris qu’elle veut l’appâter, et qu’Eli plonge en plein dans le piège, guidé par sa saleté de motivation criminelle. A ce stade, ce n’est plus un esprit de vengeance. Il déborde, dépasse les limites qu’ils s’étaient imposées et détruit la sorte d’entente  qu’ils s’étaient imposés, plus par fatigue de luter perpétuellement à égalité de force, qu’autre chose. Ce n’est certainement pas par politesse ou compassion qu’Eli a bien voulu se tempérer jusque là, Robbie ne le sait que trop bien désormais.

Ils écoutent cependant un instant, lorsque la femme se remet à parler. Rien à faire ici ? Et comment, ce n’est même pas son époque. Robbie prend presque ça avec ironie. Ensuite, il comprend qu’elle s’adresse à Eli. Peut-être qu’elle a compris la double personnalité qui l’habite. Et que son oncle n’ait pas le droit de le posséder, il est tout à fait d’accord, seulement c’est ainsi et il n’y peut plus rien maintenant. Finalement, Robbie avait bien raison, la femme s’y connaît, ça va mal finir. Ca y est Eli, tu es content ? Tu veux finir dans ce bordel et moi définitivement mort ? Tu n’aurais plus personne à posséder, là c’est sûr.

Eli bouillonne de rage en réalité. Les flammes s’agitent de plus bel sur son crâne comme si on y avait déversé de l’huile inflammable et dans un dernier effort, Robbie s’empare des quelques secondes de désarroi de son oncle pour enfin reprendre le dessus. Si l’autre avait été matériel, il aurait pu lui faire comprendre sa douleur. Alors peu à peu, le feu se tait sur le crâne de Robbie et son visage se recompose, laissant place à son aspect totalement humain.

Robbie lève pour la première fois ses yeux bruns sur la femme qui tient le petit objet comme une menace sous son nez. La situation est presque ironique. Il écarte un peu les mains pour lui montrer que c’est bien lui et plus ce fou d’Eli qui prend le contrôle. Il se demande bien comment il va pouvoir réparer les conneries de son oncle, encore une fois.

- Ecoutez, je ne sais pas exactement à qui vous avez déjà eu affaire mais mon boulot à moi, c’est de chasser les sales types comme ceux-là. Les pédophiles, les criminels, bref vous voyez. C’est le seul accord qui me tient à mon oncle, et oui c’est un salaud de première, un ancien sataniste qui a tué ma mère et foutu mon frère dans un fauteuil. Je suis bien placé pour le savoir. Seulement, si vous l’enlevez de mon corps avec votre machin bizarre là, moi je suis mort parce qu’il a ramassé mon cadavre pour me remettre debout. Et franchement j’ai pas super envie de mourir, vous voyez ? Alors qu’est-ce qu’on fait ?

Il aurait pu lui demander un insigne officiel ou ce genre de chose. Cependant, ça ne sert à rien de perdre son temps, il sait bien que tout ça n'est déjà pas "normal". Robbie pense à Gabe, et évite de se torturer davantage l’esprit. De n’importe quelle manière pourtant, il doit retourner dans le futur et retrouver son frère. Et il s’accroche à cette idée, repoussant Eli le plus loin possible.




fire inside me

fire fire burning bright, in my head like a ghost in the night | ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Ven 3 Mar - 13:59

Robbie & Kat"


« Arcade routière - Los Angeles»
J'avais l'habitude de gérer ce genre de situation. Au cours de ma vie j'avais été témoin de nombreuses possessions, et d'esprits malveillants. Pour moi ils fonctionnaient tous un peu prés de la même façon. Ils étaient corrompus, et s'attachait à un corps. C'était un schéma qui se répétait à chaque fois, donc forcément leur façon de faire finissais par ce ressembler.  Même si là c'était un Ghost Rider numéro deux. Il avait sans aucun doute les même affinités que Zarathos, mais il avait pas du tout....le même caractère. Leur personnalité était différent, malgré leur impulsivité et leur soif insassiable de vengeance. Mon ami démon acceptais assez bien le fait qu'il avait besoin d'un hôte pour éxister dans ce plan d'éxistence. La culpabilité d'une âme le faisais sortir de ses gonds, ou même la colère le mettais dans une rage incroyable, mais il se soumettais toujours à la volonté de Johnny. Voir a la mienne quand je lui demander de ce calmer, que sa rage se résoudrait rien.

Là c'était tout autre choses. Je sentais celle violence du combat entre les deux esprits de ce corps, je n'allais pas pouvoir y aller comme avec mon ami démoniaque. J'ai toujours l’ego de l'intrus. Ce truc fonctionne toujours, il laisse une petite porte d'entrée pour que l'hôte puisse reprendre les rennes. Celui-ci semblait d'ailleurs un esprit fort, il semblait bien tenir tête à cette chose qui était en lui. Puis les flammes ce dissipent, et la peau se reconstitue. J'attache mon phylactère à ma ceinture, la menace ayant fonctionner. Je suis contente de rencontré la vraie personne sous ce corps de flammes.

-Ton boulot...dis-je avec un sourire amicale, sans vouloir t'offenser je pense pas que les policiers adoptent le look corps en flamme.  

C'était totalement amicale et humoristique comme phrase, je comprenais bien ce qu'il voulait dire. Il se sentais responsable des crapules de cette ville. Mort ? Oh bordel ! Cette saloperie, avait posséder un corps déjà mort ! Et son propre neveu. J'avais encore plus envie de lui botter le cul de savoir tout ça. Mais je ne pouvais rien faire, hors de question de tuer un innocent pour punir un esprit. Cette mission finissais en flop.

-Je vais rien faire ne t'en fait pas. Je ne savais pas qu'il avait posséder un corps déjà mort. Je suis désoler pour ce qu'il à fait à toi et ta famille. Comprends juste qu'au fait de sa nature, je vais devoir garder un œil sur vous deux....Comment tu t'appelle?

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Autres Espèces



☆Paroles Échangées : 58
☆Localisation : Dans ma Dodge Charger


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   Lun 3 Avr - 20:47

Chapeau de sorcière et blouson de cuir

Katherine

&

Robbie


Quoi qu’il ait fait ou dit, bien qu’il n’était absolument pas sûr que cela fonctionne, la femme semble comprendre. Surtout quand elle range son instrument bizarre. Robbie se dit que cette fois, c’était moins une. Et encore à cause d’Eli, sinon cela se serait passé plus vite. Il faut toujours qu’il intervienne. Pourtant, au milieu de cette époque reculée, il l’a suivi et n’a rien changé à son caractère, à sa manière d’être ou quoi que ce soit… Mais pourquoi est-ce que ça étonne encore Robbie ? Même après la mort il a continué d’être ce qu’il a toujours été, fidèle à son chemin qu’il s’est tracé, trahissant et abusant à souhait de toutes les personnes possibles. Combien de fois peut-il rêver de régler le compte de son oncle ? Seulement, son oncle est son propre corps et cela complique bien les choses. Le sataniste qu’il est, demeure, et ça même en échappant à l’enfer.

Robbie s’est souvent demandé s’il irait à son tour, à un moment donné. Non pas qu’il soit spécialement croyant, voire pas du tout, mais son sort de mort revenu à la vie lui a fait se poser toutes ces questions, il doit bien se l’avouer. Il aimerait pourtant croire fermement qu’il y ait au moins un paradis pour ses parents.

La femme choisit de plaisanter, à présent qu’il est redevenu lui-même. Robbie n’est pas naturellement rieur mais il acquiesce en souriant. Non rien à voir avec les flics, ça c’est certain. Mais pour sa part, il ne semble pas qu’elle est l’aspect officiel non plus. Disons que cela reste à une autre échelle. Il écoute ses explications. Elle ignorait tout ça, évidemment. Robbie aussi, il n’y a pas si longtemps en fait, ne le savais pas non plus. Sans compter qu’il n’a pas découvert ça de la manière la plus agréable possible.

- Ouais, moi aussi j’en suis désolé. Je m’appelle Robbie Reyes, et mon oncle c’est Eli Morrow. Et toi ? Tu ne sembles pas très officielle non plus, fait-il remarquer en désignant ses vêtements noirs. Alors c’est quoi ton truc ? Chasser les démons ? Ca veut dire qu’il en a d’autres comme moi ? Enfin, je doute que tout le monde ait un oncle sataniste mort, qui possède la voiture de son neveu et attend qu’il se fasse tuer pour le posséder.

A ses mots, Robbie ricane. Il a du mal à faire de l’humour mais c’est comme ça qu’on se dit qu’on arrive à outre passer ses malheurs à force du temps ou de l’habitude. Il est partagé, ne sait pas quoi penser. La situation, à chaque fois qu’il y pense, lui parait absurde. Et s’il avait été n’importe qui d’autre de l’entourage de Robbie Reyes, il n’aurait pas cru à cette histoire de dingues, de bagnole hantée et d’esprit vengeur. Même Gabe n’en sait rien. Et c’est bien mieux comme ça. Cependant, la situation exige un autre tournant pour cette fois. Alors peut-être que s’il arrive à tirer quelque chose de ce moment, il pourra éviter à son tour que d’autres personnes subissent son sort.

- Dîtes-moi en plus sur eux, s’il vous plait, demande-t-il. J’aimerai comprendre tout ce que je peux, de plus.




Spoiler:
 



fire inside me

fire fire burning bright, in my head like a ghost in the night | ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chapeau de sorcière et blouson de cuir (ft. Kat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un génie avec un chapeau de sorcière? [fiche finie]
» Teindre du cuir en rouge ?
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Le Chapeau part a la montagne
» Zombieland !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Archives :: Archives :: Sujets abandonnés-