Partagez | .
 

 John Steele - First American Super Soldier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: John Steele - First American Super Soldier   Ven 23 Déc - 20:43


john steele
Nom: Steele prénom(s): John Surnom(s) / âge 125 ans (45 d'apparence) Date de naissance: 13 mars 1822 lieu de naissance: Non loin de Waynesboro, Virginie origines: caucasien américain d'ascendance britannique statut matrimonial: célibataire orientation sexuelle: hétérosexuel étude/métier: soldat, mercenaire, chasseur de primes pouvoir: force surhumaine (2 tonnes), résistance surhumaine (peau pare-balles, os renforcés), régénération cellulaire, cinq sens accrus, résistance aux toxines accrue (fatigue, alcool, drogue), vieillissement stoppé groupe: super-héros avatar: Brad Pitt crédit icon: Ploc

raconte moi une histoire

Fils de trappeurs vivant reclus dans les forêts de Virginie, John Steele eut très tôt la possibilité de manier des armes. Capturant divers mammifères pour leur fourrure, le jeune trappeur apprit à pister ses proies, à les abattre et à les dépecer proprement. Ses rares contacts avec la civilisation n'eurent lieu qu'en accompagnant son père en ville pour revendre leur butin. Les trente premières années de sa vie furent simples, répétitives et monotones. Il ne tarda pas à connaître une vie de solitude après le décès de ses parents. Durant cette période de vie, il ne fit parler de lui que lors de quelques bagarres contre des tenants de bar.

Puis vint la sécession de plusieurs états de l'Union en 1861. La Guerre de Sécession. Nombreux furent les volontaires à s'engager pour défendre leurs idéaux de libertés. Mais lui ne rejoignit les rangs de l'Union par goût de l'aventure que l'année suivante. Du jour au lendemain, il passa du statut de sale ermite mal-aimé à celui de fringant patriote acclamé par ses pairs. Il intégra le Deuxième Corps de l'Armée du Potomac. S'en suivit trois semaines d’entraînement à la formation au combat, au tir et à la charge de baïonnettes avant de participer à ce qui serait appelé la Campagne Péninsulaire de mars à juillet de la même année.

Ne servant que d'arrière-garde et de renfort au reste de l'armée, Steele ne combattit pas lors des deux premiers mois de la campagne. Ce n'est qu'à la Bataille des Seven Pines eut droit à son premier baptême du feu. L’inexorable avancée des tuniques bleus fut stoppée lors de cet affrontement durant laquelle John et ses camarades renforcèrent une position brutalement enfoncée, empêchant ainsi un désastre militaire. Ils battirent en retraite préventive à la suite de la bataille des Sept Jours, marquant ainsi la fin de la campagne en faveur des Sudistes.

En septembre 1862, le Deuxième Corps n'eut qu'un rôle de support à la Bataille de Chantilly. Amis et ennemis subirent de très lourdes pertes à la Bataille d'Antietam lorsqu'il chargea la Bloody Lane, une position retranchée confédérée. En décembre 1862, il s'écrasa contre les défenses sudistes à la sortie de Fredericksburg en perdant près de la moitié de ses effectifs. De défaites en défaites, les troupes du Nord eurent un temps de répit jusqu'en mai 1863 où elles subirent une nouvelle défaite dans laquelle le Deuxième Corps résista vaillamment à un violent assaut durant la Bataille de Chancellorsville. De nouvelles pertes monstrueuses et de vaillants actes de bravoure pour décrocher la victoire eurent lieu à la Bataille de Gettysburg entre juin et juillet 1863. Même résultat pour les batailles suivantes : Bristoe Station, Wilderness, Spotsylvania Court House, North Anna, Cold Harbor, Petersburg, Ream's Station et finalement Boydton Plank Road. A l'aube de cette ultime et dernière bataille, Stelle fut envoyé derrière les lignes ennemies en guise d'espion et se distingua nettement en rapportant les positions stratégiques des confédérés.

Ayant survécu aux sudistes, au typhus et à la dysenterie, le vétéran yankee ne put se résoudre à retourner tranquillement chasser dans les forets de Virginie. Il vendit sa propriété et avec sa rondelette solde mensuelle de 16 dollars au sein de l'Union, John partit vers l'ouest ; Vers l'inconnu, vers l'aventure. Il ignorait alors que le major Aloysius Thorndrake, commandant du camp qu'il avait espionné lors de la dernière bataille le tenait personnellement responsable de la défaite du Sud et de la ruine de sa famille ayant fortement investi à l'effort de guerre. Thorndrake et une dizaine de ses anciens hommes le traquèrent et le parvinrent à retrouver sa trace au Texas en 1867.

Seul face à cette bande de maraudeurs revanchards, John tenta de les semer dans une région déserté des indiens et de Dieu. L'atmosphère lourde et malsaine de ce lieu ne le dissuada pas de rebrousser chemin. Et plus il s’y enfonça, plus son instinct de survie lui hurlait de fuir cet endroit maudit. Le yankee finit par découvrir un antique temple que nulle main humaine n'avait pu ériger. Perplexe mais terrifié, Steele prit son courage à deux mains s'imaginant pouvoir profiter du terrain à son avantage en pénétrant dans ce tombeau ténébreux. Les anciennes tuniques grises, sous les invectives de Thorndrake le suivirent.

Pour la première fois de sa vie, John Steele fut saisi de frayeur devant une obscurité aussi opaque. Son revolver ne fut plus seulement pointé vers ses poursuivants mais partout où son esprit terrifié semblait avoir reconnu un cri d'outre-tombe. En craquant sa dernière allumette, John comprit qu'il se retrouva alors dans un cul-de-sac n'ayant pour seule décoration qu'un piédestal sur lequel reposait une couronne d'épine. Espérant vainement s'en servir comme combustible pour ne pas se trouver sans lumière, le fugitif toucha l'objet maudit.

John faillit perdre la raison lorsqu'il reprit conscience. Ses poursuivants et lui se réveillaient dans un monde qui ne fut pas le leur. Le temps et l'espace ne furent pas cohérents. Et, face à eux, les Abysses. Entité et dimension à la fois. Cette divinité chthonienne ayant précédé la vie sur Terre portait depuis longtemps son regard sur notre réalité mais sans pouvoir s'y glisser. Des êtres inconcevables avaient érigés des temples à sa gloire dans l'espoir de sa venue. Des millions d'années d'attentes sans résultats. Et voilà qu'une dizaine d'inconscients se retrouvent coincé dans son domaine.

La chose altéra leur corps et leur esprit pour en faire ses disciples. Ils seraient ses champions, des dieux pour le commun des mortels et prépareraient son retour sur Terre afin que les Abysses puissent enfin l'engloutir. Le Conseil des Ombres fut créé. Ses fidèles serviteurs ayant conservé leur mémoire et leur personnalité suivirent aveuglément Aloysius en tant que leader de ce culte, détenteur d'un nouveau savoir occulte. Ce dernier fit de John son lieutenant et son garde du corps pour mieux l'humilier.

Pratiquement invincibles et immortels à leur époque, le Conseil de l'Ombre fut renvoyé sur Terre pour assouvir son sombre dessein. Pendant sept longues années, John participa à de nombreux rites païens abjects et rechercha d'anciens textes obscurs. Ils agissaient dans l'ombre et n'hésitèrent pas à commettre les pires atrocités pour parvenir à leurs fins. John demeura le loyal second d'Aloysius. Sa haine inconsciente et croissante pour lui finit par briser le conditionnement mental dont il fit l'objet. Sa première réaction en recouvrant la liberté fut de fuir le plus loin possible de cet enfer et s'empressa d'oublier tout cela.

Se retrouvant dans les terres sauvages de l'ouest américain, John cumula les jobs requérant une arme à feu et ne resta jamais très longtemps au même endroit, fuyant ses anciens comparses. Chasseur de primes, mercenaire, garde dans un ranch, veilleur de nuit, etc... Ce n'est qu'en 1881 qu'il réalisa son erreur. Le meilleur moyen d'affronter ses peurs est de littéralement l'affronter et, de ce fait, empêcher le Conseil de l'Ombre d'invoquer les Abysses sur Terre. Connaissant parfaitement les forces et les faiblesses de ces surhommes, John les traqua les uns après les autres et les élimina. Il parvint non sans mal à tuer le dernier soldat sudiste surhumain en 1894. Mais nul trace d'Aloysius. Il n'abandonna que dix ans plus tard, laissant derrière lui une série d'exploits faisant de lui une légende locale rapidement oublié ou transformé en mythe sous divers noms.

John ne refit parler de lui qu'au cours de la Première Guerre Mondiale en 1918 où il fit acte de bravoure en secourant une espionne française des tranchées allemandes en s'emparant de l'un de leurs chars d'assaut pour l'escorter en sécurité et rapporter de précieuses informations. Sa supériorité physique ne manqua pas d'interpeller les forces allemandes qui parvinrent à l’assommer sous un déluge de tirs d'artillerie et à le capturer quelques semaines avant la fin de la guerre.

Maintenu en état de stase par les allemands, John fut examiné sous toutes les coutures par leurs savants essayant de comprendre la source de ses pouvoirs. Ce ne sera possible que dans les années 30 entre les mains du docteur Abraham Erskine qui finira par synthétiser un sérum de super-soldat. Et même après cette réussite scientifique, John demeura en stase jusqu'en 1940 durant laquelle le bombardement de Francfort permit la destruction de sa cuve et son réveil. Il croisa plus tard la route d'un commando dirigé par Nick Fury et les aida dans leur mission. Néanmoins, il refusa de les accompagner en territoire allié par crainte d'être de nouveau traité comme un cobaye et aussi par désir de vengeance.

Jusqu'en 1945, John cumula les actes de sabotage, d'assassinat et d'espionnage au sein des territoires occupés par les forces de l'Axe. Discret sur son passé et ses capacités, il coopéra à plusieurs reprises avec les groupes de résistances et les troupes alliés. En traquant le Crâne Rouge responsable du massacre d'un village l'ayant abrité, il trouva dans son repaire des documents planifiant l'attaque de Pearl Harbor par les japonais et des atlantes qu'il communiqua aux alliés. Cela permit de minimiser les pertes navales que subit la base d'Hawaï.

De nos jours, John Steele garde le silence sur son passé. Mais après tout, il n'a pas à craindre grand chose quand le monde a les yeux tournés vers l'arrivée de surhumains du futurs et sortant de l'ombre. Il se peut même qu'un soldat de sa trempe ne sera pas de trop pour sauver le monde une nouvelle fois.

on fait tomber le rideau

Prénom/pseudo: Ploc âge: 27 ans pays/région Le Ch'Nord fréquence de connexion 4j/7Comment as-tu connus le forum ?: Chapeau melon m'a tuyauté Dernier mot: Nope
cobain.
Revenir en haut Aller en bas


☆Paroles Échangées : 1192
☆Age : 33


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: John Steele - First American Super Soldier   Ven 23 Déc - 21:32

Alors déjà bienvenue :D ensuite félicitation pour ta fiche que j'ai apprécié de lire. J'adore ton personnage et je suis ravie de ta valider


Tu es des nôtres !!

Whaouu tu as enfin fini ta fiche bravo à toi ! L'aventure, la vraie va enfin pouvoir commencer pour toi ! Pour cela il te faut déclarer ton avatar ICI faire tes liens LA et tes RPS ICI

Si tu désire encore plus en savoir sur le forum, tu peux te rendre dans nos annexes ici : Annexe sur les années 40 et ici : Annexe complémentaire au contexte. En cas de besoin d'information complémentaires, le staff est là en la personne des sexy Stark Tony et Howard alors n'hésite pas à les embêter.

Voilà, à toi de jouer à présent !

©️ HELLOPAINFUL





⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 372
☆Age : 29
☆Localisation : New York


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: John Steele - First American Super Soldier   Ven 23 Déc - 21:42

Bienvenue partenaire, on va scalper des agents d'HYDRA ensemble! kill



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: John Steele - First American Super Soldier   

Revenir en haut Aller en bas
 

John Steele - First American Super Soldier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Projet Soldier
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Super Moto de Bilstain.
» cake super facile
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Archives :: Archives :: Prez, Liens invités-