Partagez | .
 

 Two lost boys [ ft. Maxime ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 188


Marvel Temporus
MessageSujet: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Sam 24 Déc - 1:02

Two lost boys
Peter & Maxime
Deux garçons perdus dans un New-York ancien, quelque part dans le quartier du Queens.


Par chance, le temps est beau.
Avouons-le, se retrouver à une époque où vous n'êtes même pas encore né et essayer de se repérer dans votre ville natale qui est totalement changée est encore moins agréable s'il pleut. Je soupire. Depuis le début de la journée, je cherche ce qui a bien pu m'arriver et comment cela à pu se produire. Oh, il est évident que c'est de la faute d'une faille temporelle. C'est l'idée la plus logique qui m'est venue en tête. Mais dans un monde de super héros et de super vilains, cela peut aussi être l'oeuvre d'un nouvel ennemi.

J'aurais pu me déplacer plus vite avec quelques toiles...

Je me parle à moi-même et observe mes poignets. Oui, j'aurais pu me déplacer par la voie des airs; on s'y repère beaucoup plus facilement et on se déplace vraiment plus rapidement. Toutefois, ces petites machines ont leur limite. Eh oui, je n'ai pas cette capacité de créer une infinité de toile par moi-même. Enfin, oui, je peux, mais elle ne sort pas de mon propre corps. On imagine... je me mets à tisser un fil comme une réelle araignée. Bon, oublions. Je n'avais pas besoin de me mettre cette image dans la tête. Bonjour messieurs dames, oui, je me balade en costume moulant rouge et bleu. Que veut-on, c'est ce que je portais quand je me suis fait téléporter ici, un peu plus tôt dans la journée. D'ailleurs, c'est bien le seul vêtement qu'il me reste. Je vais devoir en trouver d'autres... Si seulement tante May était là, elle se serait mieux débrouillée que moi. Quoi que c'est plutôt une affaire de super héros. Si seulement je pouvais tomber sur mr. Stark par pur hasard. En espérant qu'il ce soit lui aussi retrouvé à cette époque.

Avec les heures passées à marcher, j'ai fini par arriver dans le Queens. Bien sûr que j'arrive à savoir que j'y suis. New-York a beau être assez différente que ce que j'en connais, il y a tout de même suffisamment de points de repères pour m'indiquer que je suis dans le Queens. Je suis originaire de ce quartier après tout. Je me balade donc dans les rues, mais j'en ai rapidement assez. Il faut que je m'arrêtes et que je fasse le point. Or, je réfléchis mieux en hauteur. Ainsi, d'un bon, je me retrouve sur la façade d'une petite boutique. Bon, au moins, ce ''retour dans le passé'' ne m'a pas privé de mes capacité. Rapidement, je grimpe le long du mur et m'assied sur le toit. J'ai tellement l'habitude de le faire que j'en oublie que les gens de cette époque n'ont probablement jamais vu un homme marcher sur les murs. Un regard vers le bas me fait constater qu'un petit attroupement de gens surpris s'est formé. Je les salue d'un signe de mains.

Bonjour, ça va ? C'est une belle journée, non ? Passez un bon après-midi.  
 

Je ne sais pas comment agir. C'est sortit de façon maladroite. Tant pis. Ils auront de quoi raconter à leur famille lorsqu'ils retournerons chez eux. Tranquillement, les gens s'éloignent, mais je les vois très bien qui me jettent des regards en biais. Je sais que le SHIELD est déjà installé à cette époque, du moins, j'en déduis que. Ils doivent déjà avoir entendu parler des mutants ou bien du Capitaine, non ? Tous ses regards sont sans doute dû au fait qu'un bonhomme en costume rouge qui grimpe aux murs est une nouveauté.

Bon, faisons le point.

Je n'ai même pas le temps de commencer à réfléchir qu'un éclat attire mon attention. Quelques mètres plus loin, quelque chose attire l'attention des piétons. Le ciel s'est entrouvert et quelque chose - un oiseau - sort de cette faille. Il descend, descend, se pose dans une autre rue. Je m'élance. Tout ceci m'intrigue. Cela pourrait même expliquer comment je suis arrivé ici. Alors que je me perche sur un nouveau bâtiment, je ne trouve plus l'oiseau. Je découvre plutôt un jeune homme qui, vu son accoutrement, ne vient pas non plus de cette époque. Qui est-ce ? Est-il responsable de tout cela ? Ma curiosité est piquée. Ainsi, alors qu'il se met en marche, je prends la décision de le suivre. Difficile de faire subtil vu mon accoutrement, mais si je reste en hauteur, je peux ne pas me faire repérer. Je dois découvrir qui il est et s'il est un potentiel ennemi. Ou alors, s'il est aussi perdu que moi... 
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Lun 26 Déc - 13:29



Two lost boys
Maxime & Peter

La descente fut rapide, un peu trop à mon goût d'ailleurs. Quand à atterrissage, heureusement que j'eu la présence d'esprit de reprendre forme humaine et que je me soit cassé quelque chose ou pire m'être tué. Je sais si je passerais inaperçue ou pas, mais il fallait que je déguerpisse au plus vite, ce que je fit. Peine perdue, mais vêtement du vingt et une ème siècle fut vite repèrée.

Un journal dans un présentoir, m'informait que j'étais en mille neuf ans quarante sept. Dommage que je n'ai pas de monnaie sinon j'aurais prie ce papier, je tirai de ma poche une carte de crédit, pas de cyber café en vue:

" Bien tu me servira à rien toi et bien évidement pas de cyber café ou de PC à disposition"

Fallais que je trouve une solution, ais laquelle, quoique être dans le passé à des avantage. Je pourrais me faire un paquet de fric avec mes connaissance sur le futur, les découverte scientifique et tout le reste. Et Max calme  toi,tu est pas un type comme ça... Bien explorons un peu les environs.

J'approchais d'une ruelle,quand j'entendis un gosse dire:

" S'ils vous plaît non, j'ai besoin de cette argent"
" Et alors file nous ton blé de suite"

Un gosse d'une dizaine d'année au prise avec deux petite frappe qui le rackettaient,je serais les poing et fit quelques pas:

" Laissez ce gamin tranquille"
" Mais de quoi je mêle dégage pauvre naze"

Je vis l'éclat d'une lame, il avait un couteau. Je serais les points  et m'élançais vers eux. Tout en courant je me concentrais, forme d'une panthère noir. Je e jetais sur lui et son compère. Évidemment j'eu vite le dessus sur eux ceux. Le gamin partit en courant comme les deux brigands.

Je repris forme humaine, je savais qu'il n'avais pas vu mon visage à une telle distance, je sentis une présence derrière moi, je fis volt te face. Un gus en collant rouge et bleu se tenait là. Je sourit en m'exclamant:

"Spider man!"

Je savais qu'il agissait à New York,  mais là devant moi à cette époque, c'est incroyable, était il là de naissance, ou avait il fait le même voyage que moi?

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 188


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Lun 26 Déc - 18:03

Two lost boys
Peter & Maxime
Huuuum... Est-ce qu'on se connait ? (Plus l'art de se prendre les pieds partout)

Clairement, le jeune homme semble aussi perdu que moi. Par contre, il a eu la brillante idée de s'arrêter dès le départ devant un kisoque à journaux pour s'informer de l'année dans laquelle il avait atterri. Chose que je n'ai pas fait. Du moins, pas tout de suite. Eh bien oui, les journaux existent clairement, je ne suis tout de même pas atterri à l'âge de pierre.

À quoi ai-je pensé, moi?

Je continu à suivre le nouveau venu de loin, et toujours en hauteur. Les passants s'attardent sur lui, puis certains distinguent la tache rouge et bleu qui se déplace de toit et toit. Je voudrais bien descendre au sol, l'intercepter tout de suite et avoir une idée concrète de qui il est, mais je me retiens. Si c'est un méchant, je n'ai pas envie de risquer un affront parmi tout ces gens. Je veux dire... Ce n'est pas comme s'il était en train de détruire toute la ville. Alors s'il y a un affrontement à venir, je préfère que cela se produise dans une zone plus calme de la ville. Alors que je suis le nouveau tranquillement, mon sens d'araignée s'active. Il se passe quelque chose, quelque part, et non loin d'ici. Je perd ma concentration. Le nouveau venu n'est plus ma priorité. D'un coup, je m'élance, suivant mes sens, et parvient à un croisement entre la rue et une ruelle. Je m'arrête et observe; un peu plus loin au fond de la ruelle, trois garçons semblent se régler des comptes. Enfin, plutôt deux plus vieux s'en prennent à un jeune qui ne devaient avoir que 10 ans. Je m'élance. Il y a l'éclat d'un couteau et les deux plus vieux ont l'air de s'adresser à un nouveau venu. Je ralentis ma course pour suivre leur regard et constate que le jeune homme que je suivais est là et se met à courir vers eux... Et se transforme soudainement en panthère noire.

Mais qu'est-ce que... Woah !

C'est tout moi, ça. Cette transformation m'a tellement surprise que j'en ai oublié que je courais de toit et toit et qu'à un moment... Eh bien un toit, ça se termine. Je me prend les pieds sur un rebord de toiture et je suis emporté vers l'avant, soit vers l'entrée du jardin de la maison. Je contiens un cri de surprise et me rattrape en lançant une toile. Je fonce plus ou moins dans le mur du voisin. Pardon pour la frayeur, qui qu'il ait eu dans la maison. Personne ne m'a vu. L'homme-panthère (je vais l'appeler ainsi) était trop occupé avec la petite altercation entre les trois gamins. D'ailleurs, lorsque je regarde ce qu'il en est, les deux brutes partent maladroitement en courant. L'un d'eux a dû tomber par terre sous l'effet de la surprise ou alors parce que l'homme-panthère s'est jeté sur lui. Bon, je peux me faire un avis dès maintenant. Ce nouveau venu doit être du côté des gentils. Je m'approche de la scène alors que le petit de 10 ans prend la fuite à son tour. La panthère reprend une forme humaine et le jeune homme se tourne vers moi.

Spiderman !

Je ne m'étais pas attendu à ce que quelqu'un puisse me reconnaître ici. Aussi, ça me prend de surprise et je manque de lui demander si on se connait. Évidemment qu'il me connait, s'il vient de New-York lui aussi. Enfin, non, je ne me vante pas d'être connu, mais... bon. Je me comprend dans ce que je veux dire. Je lève la main en guise de salutation et lui souris. Voyons, Peter. Ne soit pas stupide. Il ne peut pas te voir sourire sous ton masque.

Salut ! C'est toi qui est sorti de cette faille tout à l'heure ? Je t'ai vu te transformer en panthère. Qu'es-tu, au juste ?

Je pose peut-être un peu trop de questions, mais bon. Je veux savoir, car j'ai besoin de réponses à mes questions et qu'il peut peut-être m'aider à y répondre. Et aussi, parce que c'est bien la première fois que je vois un type qui a la capacité de se transformer en animal.
Made by Neon Demon


When you can do the things that I can, but you don't, and then the bad things happen? They happen because of you. - Peter Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Mer 28 Déc - 14:11



Two lost boys
Maxime & Peter


Pour être content,  on ne peut plus. J’étais comme surexcitais, je ne tenais pas sur place, pour un peu j’aurais sauté sur place. J’étais comme un gosse qui avait le cadeau de ses rêves le jour de Noël. L’homme araignée connue sous le nom de Spiderman ce tenait là devant moi :
 
« Spiderman, tu es le vrai celui de 2016 hein ? Ben oui, autrement on parlerait de toi dans les livres d’histoire. Hum… Tu es le vrai pas un de c’est… Ben non en  1947 le costume n’existait pas. »
 
Je regardais l’homme en rouge et bleu. Un sourire bienveillant au coin des lèvres. Je fis le mime d’enlevés un masque espérant qu’il comprenne, je devais mal m’y prendre :
 
«  Bien je m’appelle Maxime Whiland, Max. Tu connais mes capacités ou du moins une partie. Tu connais mon visage et maintenant mon nom. Tu ne veux pas enlever ton masque, on parlera d’égal à égal, je ne te trahirais promis, j’y gagnerais quoi, puis je te fais confiance  donc ça marche dans les deux sens »
 
J’étais des plus sincères, s’il me révèle qui il est, jamais je ne dirais sa véritable identité, même si par chance on entre à notre époque. Je le regardais puis me regardais, vêtu ainsi on passerait jamais inaperçu, je me souvins d’une chose :
 
«  On ne peut pas rester avec ces tenu, faut se fondre dans la masse. Des vêtements son pendus sur un fil dans une ruelle, vient il y aura peu être des trucs à ta taille, en attendant d’avoir de quoi nous payer des fringue on va les emprunter. Tu veux bien m’héberger quelques jours ?»
 
J’éclatais de rire et tournais les talons, espérant qu’il me suive. Première et unique personne que je connais dans cette époque, je suis sûr que lui et moi pouvons nous entre aider :
 

«  Pour te répondre… Charles Xavier, les X-mens ça te dit quelques choses ? Je suis un mutant, je préfère dire capacité que pouvoir. Je suis un méta morphe animal. Je suis capable de prendre l’apparence et les caractéristiques de n’importe quel animal. Je répond nom de code de Morphose »
 
Je pris une pose théâtrale, avant de lui faire signe de me suivre…
acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 188


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Mer 28 Déc - 22:55

Two lost boys
Peter & Maxime
Je révèle mon identité, rencontre un fan et manque de voler des vêtements (pas nécessairement dans cet ordre)

J'ai l'impression de me trouver devant un enfant. D'accord, qui suis-je pour juger? Je suis moi-même un enfant. Un ado. Enfin, bref, là n'est pas le plus important. Le jeune homme, qui répond au prénom de Maxime, semble tout excité de me voir là, devant lui, en chaire et en os. Il parle et il parle, tellement qu'il va m'en donner mal à la tête. C'est un vrai moulin à parole. Sans rancune, mec. C'est seulement qu'après avoir passé une bonne partie de la journée sans vraiment parler aux gens, toutes ces paroles me tombent dessus. On s'entend, je suis un peu du genre solitaire, aussi. Et comme certains ont pu le constater, lorsque je parles à quelqu'un, eh bien... c'est à moi que je parles. Alors qu'il me parle, il se répond un peu à lui-même en même temps. Bon, commençons par le commencement et répondons à une question à la fois.

Oui, c'est bien moi. On vient de la même époque, alors. Ça me rassure de ne pas être le seul à m'être retrouvé ici. Tu as dit qu'on ne parle pas de moi dans les livres d'histoire ? C'est injuste !

Je termines ma phrase sur un ton humoristique. J'aurais bien pu me la fermer, mais je n'ai pas pu y résister. D'un côté, j'aurais pu pousser la blague plus loin et déboussoler encore plus ce pauvre garçon. Et puis je préfère user de mon mauvais humour sur mes ennemis, par sur de potentiels alliés. Maxime Whiland m'adresse un sourire bienveillant et mime quelque chose. Comme s'il voulait retirer quelque chose de son visage. Cela s'adresse à moi? Il souhaite que je retire mon masque, à mon avis. Il confirme alors ma pensée, utilisant pour argument que je connais désormais son nom et une partie de ses capacités et, qu'en retirant mon masque, nous pourrions parler d'égal à égal. Il touche un bon point en disant cela. Je soupire, hésitant. Finalement, j'accepte. Après un coup d'oeil aux alentours afin de vérifier qu'il n'y a personne, je retire mon masque. C'est un risque à prendre, car, malgré qu'il ait sauvé un enfant, je ne peux pas être assuré qu'il est du bon côté. Peut-être est-ce un piège. Rien n'est certain. Mais bon, ici, dans une nouvelle époque, il faut bien se risquer un peu. Tout en espérant que je ne fasse pas une gaffe monumentale et que cela vienne influencer le futur.

Voilà. Je suis le garçon qui se cache sous le masque de Spiderman. Heureux de faire ta connaissance, Maxime. Appelles moi Spidey, si tu veux.

Il n'a jamais mentionné vouloir connaitre mon vrai nom, ma vraie identité, alors je préfères garder cela pour moi, pour l'instant. Lui, il semble me faire totalement confiance. Normal, puisqu'il semble que je sois déjà bien connu dans le New-York de 2016. Mais de mon côté, je ne le connais pas complètement. Il passe alors son regard sur nos tenues respectives et fait la remarque que nous ne pouvons rester vêtus ainsi. cela attirerait beaucoup trop l'attention sur nous. Ça, je l'avais constater. Cependant, lorsqu'il propose d'aller prendre des vêtements qui pendent sur une corde à linge, quelque part dans une ruelle. Je ne suis pas trop pour cette idée. Voler des gens alors que, normalement, je combat justement les voleurs et toutes sortes de malfrats? Cela ne me semble pas être une bonne idée. Même s'il mentionne que nous allons emprunter ces vêtements, cela me fait tiquer. Comment allons nous retrouver la maison exacte ou nous avons pris ces vêtements? Et qui dit que nous allons les ramener en bon état? Il parle, il parle toujours. Nous allons les emprunter le temps d'obtenir de quoi nous en acheter de nouveaux. Il me donne l'impression que nous allons passer les prochains jours ensembles. C'est clair que de me retrouver avec quelqu'un ayant vécu la même chose que moi et étant tout aussi perdu que moi me rassures. C'est très rassurant, d'ailleurs... J'aimerais pouvoir partager l'enthousiasme de Maxime, en ce moment.

Tu es certain qu'il s'agit d'une bonne idée ? Je ne crois pas que ça se fasse, prendre des vêtements à des inconnus. Et même si on les emprunte.

Dès qu'il me demande si je veux l'héberger pendant quelques jours, je sais que je vais le décevoir. Ce n'est pas que je n'ai pas envie de l'héberger, c'est juste que... Je n'ai nul part où aller, moi aussi. Pas facile d'accueillir quelqu'un chez soi quand on n'a pas de chez soi.

Oui, je peux bien t'héberger, si ça ne te dérange pas de partager un carton quelque part sous un pont.

Oui, encore de l'humour. Je ne devrais pas. À deux, nous devrions pouvoir trouver un endroit où dormir. Il y a bien une gentille personne qui aura pitié de nous et qui voudra nous héberger le temps d'une nuit ou deux. Ou alors, un auberge qui nous prêtera une chambre en échange de service, comme travailler en cuisine ou laver les planchers. Génial. En tout cas, Maxime a un enthousiasme qui ne semble pas disparaitre. Il se met à rire, puis répond enfin à ma question. Charles Xavier, X-Mens, oui j'ai déjà entendu parler de ces gens naissants avec des capacités extraordinaires. des mutants, comme il vient de les appeler. Ainsi, Maxime m'annonce qu'il est un métamorphe animal, ce qui explique sa capacité à se transformer en panthère et en oiseau. De plus, son nom de code est Morphose.

Un métamorphe ? C'est bien la première fois que j'en rencontre un ! C'est génial, pouvoir se transformer en l'animal que tu veux !


Mon compatriote prend alors une pause théâtrale, puis m'indique de le suivre vers la ruelle où s trouve les vêtements. Je me résigne à le suivre. Une fois sur les lieux, on pourra toujours réévaluer la situation et se décider sur si nous conservons nos vêtements insolites ou si nous en empruntons de nouveaux...
Made by Neon Demon


When you can do the things that I can, but you don't, and then the bad things happen? They happen because of you. - Peter Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Lun 2 Jan - 13:52



Two lost boys
Maxime & Peter


Il était amusant ce jeune homme. Il me confirmais être le seul et unique Spiderman, qui existe, mais que d'autre avaient passé cet maudite faille, que je qualifierais de temporel. Après tout partir de 2016 et arriver en 1947, c'est bien un déplacement temporel. Il repris sur un ton humoristique ma remarque sur le fait que l'histoire ne le mentionne pas du tout, pas une ligne rien. Puis comme je l'espérer il compris ma gestuelle et enleva son masque. Là j’eus un choc. Il faisait si jeune, c'est un gosse, enfin pas le genre dix ans, mais quand même, mais je ne dis rien.

Tout en discutant je l'informais demon idée pour se procurer des vêtements plus adéquate à l'époque où nous sommes. Quand il émit quelques réserve, je me mis frotter l'arête de mon nez, j'aurais dû me douter qu'il ne serais pas d'accord, là encore je gardais le silence, quand il dit pour l'hébergement qu'on allait devoir se contenter d'un carton, mon idée pour le logement va pas lui plaire du tout. on est mal barré.

Afin de passé à autre chose je lui ppris ce que j'étais, un mutant métamorphe, il avait l'air satisfait d'en rencontré un.  Je devait l'appeler Spider, aucun problème. Alors que j'allais sortir de la ruelle, je lui dit:

"Tu préfère peut être de toit en toit. Remet ton masque avant que quelques te voit"

Puis ni tenant plus je lui dit calmement, et fermement sans l'agresser c'est pas le but:

"Tu as quel âge, dix sept dix huit ans, tu est pas un peu jeune pour faire les  justiciers? pour les fringues je comprend parfaitement, en règle général je le ferais pas, mais si tu as une meilleur idée je prend. On est en 1947 Spider, deux ans après la fin de la seconde guerre mondial, on est en pleine guerre froide contre la Russie et les USA. Tout le monde soupçonne tout le monde, avec ton costume et moi mes habit on passe pas inaperçu. Tu es pas obliger de le faire. Pour logement, j'ai une idée mais elle ne va te plaire"

Je me taisais voyant comment il réagis. Je suis pas pour le vole, mais là on n'a pas le choix, faut ce qu'il faut, pour ne pas finir en prison:

" Un squatte dans un appart abandonné en attendant d'avoir de l'argent"

Deplus pour se que je prévoyait, il fallait que je passe pour quelqu'un de normal de cette époque, déjà que meslacuen sur cette époque sont énorme autant éviter de donner des mauvaises idées à certain:

" Ecoute, tu vie ou tu veux et fait comme tu veux. Mais tôt ou tard il vabien falloir que tu quitte se costume en serait ce que pour ta propre hygiène. dans les appartement abandonné il y l'eau courant donc les douches. tu fera comment si tu doit lavée ton costume sans fringues de rechange? de plus je doit me fondre dans la masse, je compte bien me trouver un job à l'observatoire et gagner de l'argent. Alors tu décide quoi de toit en toit, emprunt vestimentaire et habitation?"
acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 188


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Jeu 12 Jan - 7:48

Two lost boys
Peter & Maxime
À la recherche d'un appartement

Il est sympathique, Max. Vraiment. Bon, d'accord, il m'a assaillit de questions dès qu'il m'a vu et je ne peux pas lui en vouloir. Après tout, il est un fan. Hum. J'attends sa réaction suite à lui avoir dit que je ne suis pas très d'accord quant à l'idée de prendre des vêtements à de parfaits inconnus. Il ne dit pas un mot pendant un instant, se frottant le nez. J'attend. Il semble trouver cela embêtant. Eh, je ne suis pas un voleur et, normalement, je combat le crime. Il fallait bien s'y attendre, non ? Je le suivais en silence, réfléchissant. C'est sûr qu'aucun de nous ne passe inaperçu. Lui plus que moi, sans aucun doute. Difficile de ne pas remarquer un type entièrement vêtu de rouge et de bleu, alors qu'un gars qui est simplement habillé de vêtements plus futuristes... ça peut passer un peu mieux, selon moi. Il n'a pas tort de me proposer de changer de vêtements.

Alors que nous sommes sur le point de quitter la ruelle, il me propose de remettre mon masque, me demandant si je préférais peut-être me déplacer de toit en toit. Pas nécessairement. Je crois que j'ai donné une belle frousse à assez d'habitants pour aujourd'hui. Un adolescent en costume qui grimpe aux murs et qui lance des toiles. Du jamais vu en l'an 1947. Mais je remet tout de même mon masque. Question d'habitude. Les citoyens ne doivent pas connaitre mon vrai visage et ma vraie identité. Soudainement, Maxime se tourne vers moi et m'explique fermement, mais tout de même d'un ton assez calme, que nous sommes deux ans après la fin de la seconde guerre mondiale et, qu'ainsi, tout le monde soupçonne tout le monde. Ne venant pas aider à cela, nous sommes en pleine guerre froide, guerre envers la Russie. Il me demande également mon âge, me disant que j'étais sans doute trop jeune pour jouer les justiciers. Eh, ce n'est pas de ma faute si je me suis fait mordre par une araignée radioactive en plein milieu de mon adolescence et qu'un voleur a lâchement assassiné mon oncle ! Comme ce dernier me l'a dit avant de s'éteindre dans mes bras, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Je l'ai pris au mot. Toutefois, je ne dois pas m'énerver contre Maxime. Je prends donc une bonne respiration et lui donne mon point de vue.

Mon âge n'est pas important. Enfin, je ne penses pas qu'il le soit présentement. Et pour ce qui est de ton idée d'aller prendre le linge que tu as vu, je ne dis pas non. C'est simplement un peu en dehors de mes principes. Et aussi, je suis facilement identifiable avec mon costume, si jamais on se fait prendre. Pour ce qui est d'avoir une autre idée... Franchement, là, je ne vois pas d'autre option, à moins peut-être de demander à des gens s'ils ont de vieux vêtements à donner.

Et encore, il faut que ces personnes décident de nous donner ou de nous prêter ces vêtements. Ce qui n'est pas nécessairement certain. Le jeune homme me présente alors son idée d'habitation, qu'il pense qu'elle ne va pas me plaire. Et pourtant, un appartement abandonné. Y a-t-il quelque chose d'illégal là-dedans ? Là, je n'en suis pas au courant. Et puis nous ne devons pas être les seuls sans-abris qui décident de dormir dans les appartements qui ont été abandonnés, je me trompe ? En fait, il a dû penser que son idée n'allait pas me faire plaisir parce qu'il n'a pas dû percevoir mon ton humoristique. Il faut que je travailles mon humour. Si j'arrive à en assommer mes ennemis avec, lorsque je l'utilise de temps en temps dans une vraie conversation, ça ne fait pas toujours mouche.

Un appartement abandonné... Oui, pourquoi pas ? Nous ne devons pas être les seuls à décider de dormir là. Vas pour ton plan. Et je veux bien accepter d'emprunter un ou deux morceaux de linge. On trouvera bien un moyen de les redonner à leurs propriétaires ou alors de les leur rembourser.

Voilà. Je me sentirais moins mal si nous décidons de rembourser ou de redonner ce que l'on prendra à ces inconnus. J'ai donc officiellement accepté le plan de Maxime. Il m'annonce également qu'il prévoit se faire engager à l'observatoire de New-York. Intéressant. C'est un astronome ? Je décide de lui poser la question, histoire d'apprendre à le connaitre davantage.

Tu veux travailler à l'observatoire ? Qu'est-ce que tu faisais avant d'arriver ici ?
Made by Neon Demon


When you can do the things that I can, but you don't, and then the bad things happen? They happen because of you. - Peter Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Ven 13 Jan - 13:04



Two lost boys
Maxime & Peter

[justify]

En fin de compte, son âge n’avait pas d’importance, tout Newyorkais, comme moi, connaissais Spider man et de quoi il est capable, même si un certains journaliste remettait ses agissements en question. Personnellement, je lui reproche rien, à part peut être un sens trop développer et des principes idéologique. Je conçois que voler des vêtements, n’est pas l’idée du siècle, en règle général j’aurais était d’accord, mais il doit bien reconnaître qu’en temps que héro, il faut savoir s’adapter.

Ah les jeunes ! Malgré tout, mon idée de logement lui plaisait, mais là aussi c’est illégal. En effet toute immeuble doit appartenir à quelqu’un, un entrepreneur, un investisseur ou la commune et cela mes surprendrais beaucoup que ces gens soit d’accord pour être squatté, même dans des logements abandonnés, mais ça je le garde pour moi. Ayant enfin accepté d’emprunter des vêtements, je le conduisis dans quelques rues plus loin. Une fois sur place, je regardais les habits :

« On se la joue comment ? Simple humains, une toile d’araignée, sinon je suis capable de devenir un chien rapide… si tu me caresse, je veux bien aller les chercher »

J’éclatais de rire de nouveau. Lui lançant des regards amusés. D’un pas sûr j’avançais vers les fringues, je détacher un pantalon sec et lui donna :

« Tient Spider, il doit être à ta taille. »

Je détachais une chemise, j’enlevais mon manteau et mon T-shirt et mit la chemise. En moins de dix minutes, j’avais revêtue les habits de l’époque, je me tournais vers mon compagnon et mis le chapeau :

« Alors j’ai la classe »

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 188


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Dim 22 Jan - 23:14

Two lost boys
Peter & Maxime
Aux couleurs de l'époque.

Bon, voilà, j'ai opté pour l'emprunt de vêtement et la vie dans un appartement abandonné. Ce sera pour quelques jours, dans le meilleur des cas. Dans le pire... eh bien... Nous trouverons bien une façon de s'arranger, après tout. À deux, nous devrions être capable de trouver des solutions. Déjà, Maxime étant plus âgé que moi, il pourra se trouver un travail plus rapidement que moi, qui n'est encore qu'un simple adolescent. Je penses que je lui ai fait plaisir en décidant de capituler. Oui, j'ai compris, je ne peux pas jouer le bon héros en permanence. Parfois, quand je n'ai pas le choix, je dois ignorer un peu la loi.

Maxime ignore ma dernière question, alors je décide de la laisser aller. Bon, je ne saurais pas tout de suite ce qu'il fait dans la vie lorsqu'il ne revêt pas l'identité de Morphose. À bien l'observer, je lui donnerais dans la mi-vingtaine. Il devait tout juste avoir quitté les bancs d'école avant de se retrouver ici. Et comme il me disait qu'il voulait aller voir s'il y avait du travail à l'observatoire, il a dû faire des études en science. Un point en commun entre lui et moi. J'adore également tout ce qui est scientifique. Je le suis alors qu'il me conduis jusque la maison où il a aperçu les vêtements, à quelques ries de là où nous nous trouvions auparavant. Nous nous arrêtons à quelques mètres de là et observons le tout. Une corde à linge sur laquelle sont suspendus des habits de différentes tailles se trouve là, devant nous, et personne ne se trouve dans les environs. Peut-être que des habitants se trouvent dans les maisons environnantes, mais dehors, dans la ruelle, il n'y a personne d'autre que nous. Mon acolyte me demande alors comment nous nous y prenons, me proposant sur un ton amusé de se transformer en chien pour aller chercher des vêtements, à condition seulement que je le caresse. Je me joins à son rire. Drôle d'idée.

Pourquoi pas?

Alors qu'il s'avance vers la corde à linge, je reste à ma place. En emprunter le moins possible, voilà ce que je vais faire. Je repère une veste en cuir, que je vais pouvoir facilement refermer par dessus mon costume, puis un pantalon qui semble à ma taille, que Maxime remarque au même moment que moi. Il le détache et me le tend. Je l'attrape, revêt le tout et retire mon masque. Voilà, c'est déjà un peu mieux et moins tape-à-l'oeil. Maxime s'est lui aussi changé, troquant simplement son t-shirt pour une chemise, et place un chapeau sur son crâne, me demandant comment je le trouvais.

Les gens devraient cesser de nous regarder comme si nous étions des extraterrestres, maintenant.


J'échappe un rire, puis passe ma main dans mes cheveux qui sont toujours décoiffés par mon masque. Par la suite, je regarde mon nouvel ami. Sait-il encore où aller ou est-ce le début de nos aventures au travers du Queens? Car il nous faut désormais trouver un appartement qui ait été abandonné.

Pour la suite, tu sais où aller?

Made by Neon Demon


When you can do the things that I can, but you don't, and then the bad things happen? They happen because of you. - Peter Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   Dim 29 Jan - 12:46



Two lost boys
Maxime & Peter



Il avait raison, habillait comme nous le somme, on passe mieux, on se fond dans la foule. Quand il me demandait si je savais où aller, je hochais de la tête. J'avais déjà une idée claire et précise de ce que je faisait:

" Dans l'immeuble que je vis en deux mille seize est complétement rénové. Mais dans les années quarante, l'immeuble était un squatte, on devrait pouvoir y vivre temporairement"

En effet c'est la vérité, ce lieux en quarante sept, précisément était le repaire des toxicomane, des prostitués et tout ce que la société rejetait. Mais il y avait aussi certains appartement vide, en se débrouillant bien, on pourrait avoir un minimum de confort et de première nécessité. Là il 'est plus question de volé ou de faire dans l'illégalité, mais de savoir parler. Et l'art de la parole je le gère.

Avec un sourire aux lèvres et dans un geste théâtral, je lui montrer l'immeuble. Avec une certaine tristesse, il bien loin du beau bâtiment qu'il est dans le futur. Il y avait des fenêtre brisée, des trace noir sur les murs, bien mal en point. Mais faute de mieux, on se contenterait de ça, en attendant, d'avoir économiser un peu. d’où mon projet d'aller à l'observatoire de la ville, pour gagner un job. J'avais vu aussi une annonce pour être modèle pour une peintre. Autant d'opportunité à saisir:

" Et toi tu compte faire quoi? Trouver un travail ou un moyen de repartir?"

Question qui peut sembler anodine, mais qui en réalité revêt une grande importance, si il gagne de l'argent lui aussi, on pourra plus facilement s'en sortir. Je sais que je n'aurais qu'un petit emploie et il y à peu de chance que je puisse approcher le télescope. Mais passons.

Je le précédais pour entrer dans le bâtiment,sous les regard mauvais de ses occupants. On passera peut être par l'échelle de secours la prochaine fois, c'est plus sûr. on grimpait plusieurs étages. Environs deux niveau en dessous du toi, je stoppais devant une porte. Elle avait une signification particulière pour moi:

" C'est ici, que je vivait avec un peu de chance"

Je tournais la poignet, la porte s'ouvrit dans un grincement, il était vide, donc libre, par les fenêtre des raie de poussière était visible. Avant de vraiment se sentir chez nous, on aura du boulot à faire, mais un peu de ménage pour commencer devrais être pas mal. on à pas de matelat ni de tiut ce qu'il faut, mais en cas de mauvais temps on est à l'abris:

" Bon c'est pas un palace, et on n'a rien, mais faute de mieux... si la tu as une idée je suis preneur. On peut essayer de voir avec la générosité des voisin,mais j'y crois pas trop.
"

C'est clair qu'il y est peu de chance que les occupants accepte de nous aider à nous installer...





acidbrain


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Two lost boys [ ft. Maxime ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Two lost boys [ ft. Maxime ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» LOST LE RPG
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» Canadian aid worker guilty of assaulting Haitian boys
» Alice always lost... [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Archives :: Archives :: Sujets abandonnés-