Partagez | .
 

 who are you | Esma.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: who are you | Esma.    Mer 11 Jan - 11:59


Esma Devi
Nom: Devi. prénom(s): Esma. Surnom(s) Syren. âge un bon millénaire. Date de naissance: inconnue. lieu de naissance: inconnue.origines: Nordique.  statut matrimonial: Célibataire. orientation sexuelle: Hétérosexuelle. étude/métier: Agent du Shield. pouvoir: De moitié Succube, Esma possède quelques attribues dû à cette race. Notamment, séduire et manipuler l'Homme à sa guise. De moitié Démon, elle possède une force surhumaine et une agilité hors du commun. Son pouvoir ne peut être utiliser que lorsqu'elle touche physiquement son adversaire. De là, elle provoque une vive douleur chez sa victime, comparable à des brûlures électriques très intense pouvant entraîner la mort à trop grande échelle.   groupe: Autre espèce. avatar: Emily Rudd. crédit icon: écrire la réponse ici

raconte moi une histoire

Je suis née il y a des milliers d'années. Je suis l'infâme progéniture. Le fruit de monstres surpassant la normalité que mère nature ait pus offrir à cette terre. Je ne fais pas partie de cette norme. J’obéis aux règles que ma génitrice m'a toujours imposé. Fidèle loyauté. Atroce loyauté. Abjecte loyauté. Coupable loyauté. Plus jamais, ô grand jamais, je n'accorderais ma bonne foie à une telle dictatrice.

Chapitre I - Once upon a time.

Tu ne te souviens plus de ta jeunesse. De cette partie de ta vie où tu ne pensais pas un seul instant pouvoir commettre de telles atrocités. Tu as oublié cette étrange sensation d'innocence que pourtant, tu as toujours cherché à travers tes millénaires d’existences. Tu es tombé dans le tourbillon noir de la cruauté. Tu ne pensais plus, ne vivais plus que pour satisfaire les sombres projets de ta mère. Lilith, une mère pour qui tu étais devenu ce démon infâme. Elle même ne cherchait que le pouvoir, et ne voyait pas meilleur moyen de l'obtenir que de se créer sa propre armée. Des soldats créer de sa propre chair, sortir de son unique ventre. Tes frères et toi n'avaient eux de cesse de soutenir sa pseudo cause et d'obéir à ses moindres désirs. Imbécile loyauté. De tout ces enfants, tu étais, et de loin, celle qui avait le plus de ressemblance physique avec votre génitrice. Presque humaine, tu avais la qualité unique de pouvoir te fondre à travers cette race imbue d'elle même. Génétiquement succubes, tu avais hérité de certains pouvoirs de persuasion autant que d'une beauté sans nom. Ainsi, tu en avais fais ton profit. Il était temps pour toi de montrer à ta mère l'étendu de ton pouvoir. Ces hommes qui pouvaient se battre pour un simple de tes regards, tuer pour un de tes baisers. Tu incarnais leurs libres arbitres et tu en avais fais tes soldats. Presque comme la famille que tu recherchais et que tu savais impossible de former entourer de démons. Tes congénères ne pouvaient  ressentir ce que tu voyais de façon si normal chez l'Humain. Ils s'aimaient. De génération en génération, ils se vouaient une affection sans bornes qui en découlait un dévouement tout à fait logique. Ils n'attendaient rien d'autre qu'un peu d'amour. Et tu le jalousais, cet amour. Pourquoi cela te manquait - il tant alors que tu n'avais pourtant jamais connue ce sentiment ? Peut - être étais ce pour cette raison que tu renverser toute cette colère sur ce peuple humanoïde. Leurs vies étaient si facile à briser. Leurs désirs, si simple à combler. C'était certainement la seule chose que tu arrivais à controler. Peut - etre que cela te rassurait, en un sens. Que tu y avais pris goût, à cette humanité.


Chapitre II - Rebellion.

Autrefois, vous viviez à Atlantis. Bien avant sa chute. Des mages atlantes finirent par avoir raison de ta mère et l'emprisonnèrent dans le ventre du léviathan. Grand bien t'en fasse. Tes frères et soeurs se dispersèrent aux quatre coins du monde, attendant pour certain, patiemment le retour de leurs bien aimée dictatrice. Pourtant, ce n'était pas ton cas. Tu refusais désormais d’obéir à celle que l'on appelait la reine des Démons. Tu ne voulais pas faire partie de cette étrange secte. Alors, bien des années plus tard, lorsque deux jeunes explorateurs libérèrent Lilith, celle ci appela à elle ses tendres enfants. Le message était clair, intense, répétitif. Tu te souviens parfaitement du mal psychique que c'était que de refuser d'écouter ces mots. Tu ne voulais plus être l'actrice de nouvelles tentatives d'assassinats. Tu avais appris que cette fois, sa haine se dirigeait vers un certain Ghost Rider. Sa nature démoniaque ajouta à sa liste d'ennemi le Docteur Strange, Morbius et les Fils de minuit. Tu eux vite fait de t'enfuir malgré l'insistance de ta mère sur ton esprit. Tu compris bien vite qu'elle avait fait en sorte que ses enfants soient ramener à elle d'une manière ou d'une autre et que que le prix de ta liberté te coûterait bien plus cher que tu ne l'aurais pensé. Alors, tu as fuis. Tu t'es perdu dans les froides contrés de l'Islande durant des années. Puis, en Alaska. Tu te terrais dans la neige, te faisant oublier. Tu ne devais plus exister aux yeux du monde. Autant pour les hommes que pour les dieux. Ainsi, Lilith te croirait sans doute morte et finirait par te laisser vivre en paix. C'était sans doute, la meilleure chose à faire. Tu ne devais plus agir comme dans le passé. Ce n'était pas ce que tu voulais, pas ce que tu aimais, pas ce que tu souhaitais comme vie. Mais alors, que voulais tu ? Qu'allais tu faire de cette vie d'immortalité ? Tu en avais des rêves. Plus d'un? C'était certain. Mais ta priorité s'établissait à ta propre sécurité. Qu'aucun membre de ta famille ne puisse te recontacter. Tu les connaissais. Mieux que quiconque, et tu savais d'or et déjà que beaucoup d'entre eux étaient en capacité de te retrouver sans le moindre effort. Ou du moins, leurs dons innées avaient ce pouvoir. Tandis que le tien, tu n'avais jamais vraiment pris la peine de le faire évoluer. Triste nouvelle pour une si grande puissance magique.    



Chapitre III - Love isn't a gift.

Des siècles se sont écoulé depuis que ta mère te fit passer son appel. Tu ne te tiens pas au courant de ses activités, préférant vivre ta vie. Et quelle vie ? Tu as écumé les pays de ce monde, connu chaque tribus, apprit chaque langues, pratiquer énormément de métier. C'est en 1875 que tu rencontras Léandre. Jeune homme sortant de son service militaire, il avait quitté l'armée délibérément. Non pas parce qu'il ne souhaitait pas servir son pays mais parce que sa mère avait besoin de son aide. Gravement malade, elle ne pouvait plus se débrouiller seule. Enfin, toujours est - il que c'est un matin de printemps que Léandre te proposa d'aller boire un café après t'avoir croiser plusieurs fois dans la même semaine. En fait, vous habitiez le même quartier, et se voir n'était pas quelque chose d’inhabituel en tant que voisin. Tu prêtais souvent ta boite de farine ou bien une briquette de lait. Et plus le temps passait, plus vous vous rapprochiez. Tu soupçonnais même sa mère de jouer un rôle dans vos multiples rencontres mais peu importe. Tu avais fais la connaissance d'un homme qui, pour une fois, ne t'appréciait pas pour ta beauté ensorcelante. C'était sans doute ta plus grande peur. Qu'il ne t'aime que pour te montrer telle un trophée au monde entier. Tu en serais la plus outré et tu en ferais très certainement une rancune personnelle. Tu n'aurais pus voir la chose autrement. Finalement, vous êtes sortis ensemble. Une fois. Deux fois. Trois et quatre. Un cinéma. Un restaurant. Une ballade. Et puis un baiser, une première fois sous les draps. Quelques mois secrétement amoureux avant qu'il ne te passe la bague au doigt. Tu avais mis plusieurs années avant de lui avouer que tu ne pouvais vieillir. Que ton cycle de vie se perpétuerais encore et encore et que pas une seule ride ne viendrait entailler ton si magnifique visage. Il aurait certainement fallu que tu lui en parles bien avant que tu ne prennes cette engagement. Mais tu l'aimais, et tu aurais tout offert pour ne serais ce qu'une seule année de bonheur à ses cotés avant qu'il ne se rende compte de la triste vérité. Lorsqu'il comprit qui tu étais réellement, sa réaction ne fut pas tout à fait celle que tu attendais. Il avait fondu en larme, pleurant ton départ. Quel quel départ ? Toi qui pensait que tu le verrais s'en aller rejoindre une tout autre humaine, le voilà qui s'attristait de te voir partir. Il se plaignait de penser qu'une si jolie jeune femme le verrait vieillir et mourir alors que ton physique ne changera point. Tu l'avais embrassé, tu avais secher ses pleures et convaincu de vous laisser du temps. Finalement, les années avaient passé et tu avais vécu une vie bien remplis que tu aurais pus mourir en même temps que lui, tu n'aurais éprouvé aucun regret. C'est en 1960 qu'il poussa son dernier soupire, dans notre lit. De vieillesse. Tu n'auras pas supporter que la maladie le ronge aussi mortellement que sa propre mère. Tu as pleuré, des jours durant. Tu te souviens encore avec une profonde netteté, de la tendresse de son dernier baisé. Tu étais resté, jusqu'au bout. Quelques soient les problèmes que vous ayez pus rencontré. Que l'on te prenne pour sa fille, sa soeur, ou sa nièce. Tu t'en fichais, parce que dès que la porte de votre maison se fermait, vous n'étiez plus que mari et femme. Le regard d'autrui n'importait plus. Alors quand son âme rejoignit les cieux, l'épreuve était tel qu'il te fallu rassembler tout ton courage pour passer bien au dessus de cette étape. Tu pleurais simplement, enfermé chez toi. Une année, puis deux. Quelques amis te forcèrent à sortir. Tu noya ton chagrin dans l'alcool et le sexe, compensant comme tu le pouvais. Puis, dans le jeu et même la drogue. Rien de tout ces artifices ne fonctionnèrent. Il allait falloir que tu te fasses une raison. Tu allais potentiellement finir par t'y habituer, d'une manière ou d'une autre. Mais comment ? Telle était l'unique question qui te taraudait chaque jours qui passaient.


 Chapitre IV - Close a chapter, open a door.

 2017. Le temps à passé. Le chagrin aussi. Tu as réussi à laisser Léandre à cette douce époque à laquelle tu l'avais connu, aimer même. C'était sans doute mieux ainsi. Tu n'avais pas revue un seul de tes frères et soeurs depuis trop longtemps pour douter de leurs existances. Peut - etre s'étaient - ils bruler les ailes à vouloir assouvir les désirs d'une prêtresse indigne ? Peut - etre. Tu n'avais jamais voulu en savoir davantage. Ou du moins, pas intentionnellement. Tu avais tracé ta propre route, vécu comme tu l'entendais. Les guerres s'étaient enchaîné, celles dont personne n'entend parlé. Celles qui désagrège le monde de l'intérieur et le regarde pourrir sans y faire quelque chose. Tu avais pourtant essayé seule. Tu avais tenté de comprendre HYDRA lorsqu'il eut envie d'affronter le SHIELD. Mais il ressemblait de trop à ta mère et à ses ambitions futiles pour que tu ne les accepte. Alors, comme par une évidence, ou parce que tu sentais que Léandre aurait voulu que tu mettes ton pouvoir aux services du bien, tu rejoignis le SHIELD. Tu avais connu, il y a très longtemps, Howard Stark. Enfin, disons plutot que tu avais lu son nom dans la presse et que les médias se faisaient une joie de colporter un nombre incalculable de ragot à son égard. Tu n'y avais jamais vraiment preter attention. C'était bien une chose qui te passait au dessus de la tête. Mais à l'heure actuel, tu entretenais une relation particulière avec le Directeur Coulson. Il comprenait de moitié ta provenance et ne désirait certainement pas t'avoir contre son agence, ce qui semble logique en fin de compte. Toujours est - il que tu agissais pour le SHIELD, secrètement ou non, tu prenais tes missions très à coeur. C'est certainement pour cette raison que tu te retrouve actuellement en 1947. Dur réalité non ? Surtout à comprendre pour un tierce humain. Une brèche temporelle s'était créer en plein milieu de New York et tu n'avais pas trouvé meilleure option que de t'y faire aspirer. C'est donc ainsi que tu redécouvre l'époque que tu as connu quelques siècles plus tot. Oh, tu n'es pas perdue. Loin de là. Secrètement, tu espères retrouver ton amour de toujours, et peut - etre rencontrer Howard afin qu'il trouve un moyen de te faire regagner ton siècle initial. Peut - etre ! Tu n'es pas si mal ici, non Esma ?



on fait tomber le rideau

Prénom/pseudo: écrire la réponse ici âge: écrire la réponse ici pays/région écrire la réponse ici fréquence de connexion écrire la réponse iciComment as-tu connus le forum ?: écrire la réponse ici Dernier mot: écrire la réponse ici
cobain.


Dernière édition par Esma Devi le Mar 24 Jan - 23:36, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


☆Paroles Échangées : 1192
☆Age : 33


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: who are you | Esma.    Mer 11 Jan - 13:05

Re bienvenue ma chérie ♥



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 372
☆Age : 29
☆Localisation : New York


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: who are you | Esma.    Mer 11 Jan - 14:25

Rebienvenue face



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 489
☆Age : 25
☆Localisation : NYC


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: who are you | Esma.    Mer 11 Jan - 17:47

Rebienvenue et bonne rédaction c2



THE FUTURE LOOKS GOOD
He said that you are, you are the future.He said that you are, you are the future. And the future looks good. The future looks good.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 361
☆Age : 20


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: who are you | Esma.    Mer 11 Jan - 18:53

Rebienvenue ma chérie !



Are You Insane Like Me ? Been In Pain Like Me ? 
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream You're part of a machine, you are not a human being With your face all made up, living on a screen Low on self esteem, so you run on gasoline"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 150
☆Age : 39


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: who are you | Esma.    Mer 11 Jan - 21:12

Bienvenue ! Bonne chance pour ta fiche



► « Naître... Fuir...  Vivre... Aimer... Se protéger... Se battre... Respecter... Aider... Vouloir... Rencontrer... Envier... Séduire... Draguer... Survivre.. »

JAYDEN PARKER
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: who are you | Esma.    Dim 15 Jan - 17:03

Bienvenue sur le forum ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 361
☆Age : 20


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: who are you | Esma.    Mer 25 Jan - 0:09

Re ! 
Donc donc, comme d'habitude, je comprends pas pourquoi tu dis que c'est mauvais, c'est toujours aussi bien à part quelque fautes d'inattentions, j'ai adoré ta présentation bien qu'Eva me plaisait beaucoup. Je pense qu'avec ce personnage tu pourrais faire des choses excellentes et d'avoir de bons liens. Mais n'oublie pas que Coulson est mort aux yeux du monde, donc ne gaffe pas ! 


Tu es des nôtres !!

Whaouu tu as enfin fini ta fiche, bravo à toi ! L'aventure, la vraie va enfin pouvoir commencer ! Pour cela il te faut déclarer ton avatar ICI, faire tes liens et tes RPS ICI. 

Si tu désires en savoir encore plus sur le forum, tu peux te rendre dans nos annexes à cet endroit : Annexe sur les années 40 et ici : Annexe complémentaire au contexte. En cas de besoin d'informations complémentaires, le staff est là en la personne des sexy Stark Tony et Howard et de la belle rousse Russe Natalia alors n'hésite pas à les embêter. 

Voilà, à toi de jouer à présent !    

© HELLOPAINFUL





Are You Insane Like Me ? Been In Pain Like Me ? 
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream You're part of a machine, you are not a human being With your face all made up, living on a screen Low on self esteem, so you run on gasoline"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: who are you | Esma.    

Revenir en haut Aller en bas
 

who are you | Esma.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Films de l'ESMA
» Je passe le mot pour Esma/Kiana ! -Sadjia
» Éteindras-tu le feu à temps? [PV Esma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Archives :: Archives :: Prez, Liens invités-