Partagez | .
 

 Steve Rogers - Captain America

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 117
☆Age : 29
☆Localisation : Brooklyn


Marvel Temporus
MessageSujet: Steve Rogers - Captain America   Ven 20 Jan - 12:05


Steve Rogers
Nom: Rogers prénom(s): Steve Surnom(s) Captain America âge 30 ans Date de naissance: 4 juillet 1917 lieu de naissance: Brooklyn origines: américain statut matrimonial: célibataire orientation sexuelle: hétérosexuel étude/métier: soldat dans l'US Army pouvoir: Le sérum du Professeur Erskine lui a donné un physique sportif très aboutit. Ses capacités de course, d’épreuves de forces, d’agilité et de combat à mains nues sont les mêmes que celle d’un athlète olympique.
Son arme est un bouclier étoilé en vibranium capable d’amortir les coups et les chocs les plus puissants. Captain n’hésite pas à le lancer comme un boomerang lors d’une mêlée pour faire diversion ou assommer quelqu’un. Il affectionne la conduite des motos. Le véhicule qu’il employait le plus lors de ses missions en territoire ennemi pendant la seconde guerre mondiale.
groupe: super-héros avatar: Chris Evans crédit icon: Niva

raconte moi une histoire


Article du New York Times :

Le retour du soldat étoilé !

Quel souvenir mémorable que Captain America a laissé pour notre pays. L'homme qui fut médaillé par le président Franklin Roosevelt. Le soldat qui fut en avant-garde de tous les combats lors de la seconde guerre mondiale. Avec le temps il est devenu le visage, voir même l'âme de la combativité de nos troupes pendant ce vaste conflit dont nous sommes ressortit victorieux. Mais qui est l'homme derrière le bouclier ? D'où vient-il ? Comment en est-il venu à verser son sang pour la nation, d'Omaha Beach à Bastogne ? Une rétrospective s'impose. Braquons tout nos feux sur Steve Rogers, le p'tit gars de Brooklyn :

Hasard de l'histoire ? Ou facétie du destin ? On ne saurait dire, mais le simple fait que Rogers naquit le 4 juillet de l'année 1917, jour de fête nationale, est très révélateur de ce qui allait suivre… Les parents de notre héros étaient Douglas Rogers, ouvrier métallurgiste du Maryland et Louise Chapman, aide-soignante diplômé au sanatorium de Juniper Hill, New Jersey. Ils se rencontrèrent au hasard d'une pause déjeuner au grill d'Hollie Hammond sur Times Square. La belle se mourait d'envie de s'envoyer un chocolat malté et croisa le regard de Doug Rogers atterrit là au hasard d'un chantier en plein Manhattan. Nos deux tourtereaux convolèrent en juste noce et s'installèrent à Brooklyn, là où il y avait des maisons pour pas cher et du travail pour tout le monde suite à la grande rénovation urbaine. Et c'est ainsi qu'ils donnèrent naissance à Steve, garçon maladif qui allait se révéler chétif et souffreteux. A peine son enfant né, Doug du abandonner son foyer pour rejoindre les conscrits en Europe. Récompensé pour sa bravoure dans les tranchées, il annonça au général Peshing qui le questionnait sur la façon dont il avait survécu à une pluie d'obus : « Je pourrais faire ça toute la journée ! » Hélas Rogers ne survécut pas au conflit et trouva la mort face aux lignes ennemis lors de la grande offensive du printemps 1918. La tragédie allait encore frapper la famille Rogers dès la crise des années 30. La mère du futur Captain America devait succomber à la tuberculose en 1933, après l'avoir contracté alors qu'elle soignait les malades dans le taudis d' « Hooverville » au cœur de Manhattan. Notre orphelin eut donc la vie dure. Après une enfance plutôt insouciante au cours des années 20 (malgré l'absence d'un père), il passa sa jeunesse à la dure, dans les quartiers désœuvrés de Brooklyn en pleine récession. Avec l'absence de sa mère, il dut survivre en divers petit boulots : plonge dans les resto, tâcheron dans l'abattoir de Vernon, docker sur Long Island et même guichetier au Garden de Manhattan. Avec son physique vulnérable et son asthme chronique, notre homme eut du mal à faire carrière et à s'imposer quelque soit la profession. Mais il n'existe pas de sot métier. Au contact des démunis les plus accablés, connaissant la solitude des oubliés et des orphelins, Steve Rogers développa un altruisme et une compassion rarement vue.

Le destin de Rogers aurait pu prendre une autre tournure s'il ne s'était pas passionné très tôt pour les actualités cinématographiques. La vision sur les écrans de cinémas, des bottes noires de la Werhmarcht en train de faire tomber un pays après l'autre en Europe, lui fit comprendre les dangers qui menaçaient le monde aux 4 coins du globe. Après Pearl Harbor, Rogers fit partis de la vague enthousiaste de jeunes gens qui voulut aussitôt s'engager. A 5 reprises il tenta de rejoindre les rangs de l'US Army. Et à 5 reprises on le refusa pour insuffisances physiques et problèmes de santé chroniques. Tout ça au grand désespoir de Rogers qui voulait se prouver à lui même et aux autres qu'il en était capable, qu'il n'était pas inutile. D'autant plus attristant pour lui que son unique ami, James Barnes (un autre futur médaillé pour bravoure lui aussi) réussit les tests d'entrée dans l'infanterie, avant de rejoindre l'Europe. L'histoire de notre héros aurait pu s'arrêter ici s'il n'avait pas croisé la route du professeur Abraham Erskine. Ce savant allemand avait développé un « sérum », une protéine de synthèse capable d'accroître considérablement la densité moléculaire et cellulaire de la musculature humaine. Erskine avait fuit son pays d'origine suite aux malversations du 3ème Reich en général et de sa branche scientifique HYDRA en particulier. Erskine était chaperonné par le colonel Philips, qui voyait dans son sérum, un moyen de bâtir une armée de super-soldat pour gagner la guerre. Erskine qui avait remarqué la détermination du futur Captain, convainquit Steve qu'il pouvait servir son pays autrement. En servant de cobaye pour son sérum. C'est ainsi qu'il fut choisit par le scientifique exilé pour être le tout premier super-soldat. Non pas à cause de ses compétences physiques, mais pour son humanisme. L'affaire fut baptisé « projet Brooklyn ». Officiellement parce que l'expérience aurait lieu dans un labo secret de Brooklyn et parce que le sujet était un natif de ce quartier. Officieusement parce que l'adjoint d'Erskine, le richissime Howard Stark, avait envie d’agacer son rival Oppenheimer et son « projet Manhattan ». Le projet Brooklyn fut à la fois un triomphe et une tragédie. Un succès car il donna naissance au surhomme souhaité, transformant Rogers en un athlète peu commun. Un revers car Erskine n'eut pas le temps de profiter de l'aboutissement de son œuvre. Il fut abattu par un sbire d'HYDRA. Le brave scientifique emporta dans la tombe le secret de son sérum. Steve ne fut pas le premier d'une armée de super-soldat. Il fut le seul.

Une fois de plus notre héros aurait pu retomber dans l'oublie, mais le hasard (ou le destin…) changea le cour de son existence. Le président Franklin Roosevelt, apprenant que la propagande nazi, avait fait de Johann Schmidt, le leader d'HYDRA, le super-soldat allemand et le champion de l'Allemagne sous le surnom de Crâne Rouge, comprit qu'en cette époque troublée, masques et symboles avaient prit une autre dimension. Il ordonna qu'on déniche un champion de l'Amérique pour la propagande des USA afin de motiver le pays et les troupes sur le front. Le sénateur Brandt s'empressa de mettre la main sur Rogers, l'unique super-soldat américain, pour en faire le champion de la patrie. C'est ainsi que commença le périple de Captain America. Revêtu d'un uniforme à la bannière étoilée, Steve Rogers, nouvellement promu au grade de Captain, parcouru les villes américaines en compagnie d'une troupe de meneuses de revue dans un grand spectacle dansant. Sa tournée triomphale à travers le pays fut telle qu'une vraie « Rogersmania » fut lancé. On publia des comic book sur le personnage et on produisit même une série de films muet avec Rogers en personne dans le rôle titre. Plus qu'assurer les donations pour l'effort de guerre, Captain America fit rêver l'américain moyen en donnant un visage héroïque au conflit. Il semble que Captain America n'était destiné qu'à rester un héros de propagande. Il en alla autrement pour Rogers qui ne voulait pas se résigner à ce rôle là et comptait bien mettre à profit les prodigieux dons que lui avait attribué le sérum d'Erskine. L’inattendue survint en pleine tournée à l'arrière du Front en Italie en 1943. Venu remonter le moral des troupes, Captain prit l'initiative de disparaître derrière les lignes ennemies à l'insu de ses supérieurs. Il ne lui fallut que 24h pour délivrer tout un bataillon retenu captif par HYDRA qui les employait pour la production de guerre. La légende venait de naître pour de bon. Fort d'un équipement dernier cri, fournit avec les compliments de Stark Industries, Captain America et ses Howlings commandos furent parachutés derrière les lignes ennemis pour saboter la machine de guerre nazi en générale et celle d'HYDRA en particulier. Non content de réduire à néant les projets mégalomaniaques de Crâne Rouge, Rogers et son équipe furent de tous les combats et de toutes les batailles majeures du conflit. A surgir là où l'on ne les attendaient pas pour porter secours aux troupes dans les moments les plus critiques. A changer le cours d'une bataille par leur seule action, la présence de Captain America en personne, galvanisant la volonté des hommes comme jamais. C'est ainsi qu'on le vit prendre d'assaut la forteresse de Mont Cassino, débarquer sur Omaha Beach en première vague d'assaut, débloquer Bastogne encerclé, ou encore être le premier à franchir le Rhin lors du passage en force de Patton.

Beaucoup de légendes subissent une fin tragique. C'est au cours de l'hiver 1945 que la nation perdit son Captain. Et ça quelques semaines après la disparition de son propre acolyte Bucky Barnes. Rogers lors de l'assaut du repère de Schmidt, s'infiltra à bord de son bombardier superforteresse. Le dément avait pour intention de réduire en cendre toutes les grandes agglomérations de la cote Est de notre pays grâce à des armes dignes de la puissance atomique. Captain se sacrifia en plongeant l'appareil dans les eux glacées de l'Atlantique nord. Il n'eut pas l'occasion d'assister à la victoire finale au printemps. Une stèle funéraire fut installé en son hommage au mémorial d'Arlington. L'individu était à la fois rentré dans l'histoire, mais aussi dans la culture populaire. 1945 semblait marquer la fin du mythe pour de bon.

Mais le hasard (ou le destin si vous préférez) est inconstant. C'est à la surprise générale qu'en cette bonne année 1947, les autorités on annoncé la découverte du corps de Steve Rogers suite à une expédition au Pôle Nord ! Comment une telle chose est possible ? On se doutait que le corps du défunt Captain America était resté dans l'épave du funeste bombardier. Mais on doutait de pouvoir retrouver celui-ci un jour, dans les immensités arctiques. C'est une expédition managé par le milliardaire Howard Stark qui, grâce aux instructions du célèbre chef d'entreprise a retrouvé le corps du héros national. On sait que Stark avait déjà fait fouiller la région sans succès au lendemain de la disparition du super-soldat. Mais alors comment a-t-il fait pour retrouver sa trace 2 ans après ? Stark Industries n'a pas souhaité répondre à cette question. La chose paraissait inconcevable. Impossible de connaître l'emplacement avec autant de précision à moins de venir d'une autre époque ! On a bien investigué pour savoir qui avait pu dévoiler une telle information à Howard Stark et pourquoi. Mais on se perd en conjonctures et en hypothèses. Tout ça pour en venir à l'information principale de toute cette affaire : Captain America est en vie ! Oui vous l'avez bien lu ! C'est le sérum d'Erskine qui a sauvé la vie à Rogers ! Grâce à ses propriétés, le sérum a entraîné le Captain Rogers en état d'hibernation. Il a pu ainsi survivre à la glace et au froid. Le sérum assurant en plus son apport en nutriment, comme une sorte de système de survie, Captain aurait pu rester dans cet état de stase pendant plus d'un siècle si personne ne l'avait retrouvé. Imaginez un peu la surprise des populations et des autorités si on l'avait retrouvé à l'aube du 21ème siècle ! Fort heureusement pour Rogers, on l'a retrouvé avant qu'il n'ait 90 ans !

Steve Rogers est actuellement dans les locaux de Stark Industries, en salle de repos. Il sortira sous peu de son coma artificiel du à la glaciation nous assure-t-on. Mais une fois qu'il sera revenu parmi nous, qu'adviendra-t-il de notre héros ? Va-t-il reprendre du collier et rejoindre les rangs de l'US Army ? Où maintenant que la guerre est fini, va-t-il envisager une reconversion ? La presse s'interroge. Guettez la prochaine édition de notre revue, les nouvelles ne vont pas tarder sur le héros à la bannière étoilée.

on fait tomber le rideau

Prénom/pseudo: Double compte de Dum Dum Dugan âge: bientôt 29 ans pays/région Nord fréquence de connexion comme d'habComment as-tu connus le forum ?: J'y suis déjà Dernier mot: Je vous aime tous  ohoh
cobain.




Dernière édition par Steve Rogers le Ven 20 Jan - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 1192
☆Age : 33


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Steve Rogers - Captain America   Ven 20 Jan - 12:42

Mi amigo :holachica: Bienvenue enfin re bienvenue :D Bonne chance pour ta fiche que j'ai hâtes de lire bro



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 361
☆Age : 19


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Steve Rogers - Captain America   Ven 20 Jan - 15:16

Wow, c'est du rapide mon ami ! 
Bienvenue sur le forum ! 


J'ai adoré ta fiche , elle est très bien écrite et je me suis vraiment pris au jeu de lire l'article du journal, j'ai adoré littéralement ! Le fait que c'est le cap America de 1947 va faire des dégâts surtout pour les Avengers !  Je me demande qui a bien pu cafeter, pour qu'on le tue ! Non mais vraiment, c'est dingue, ils vont tout changer. Je vais te valider de ce pas ! 


Tu es des nôtres !!

Whaouu tu as enfin fini ta fiche bravo à toi ! L'aventure, la vraie va enfin pouvoir commencer pour toi ! Pour cela il te faut déclarer ton avatar ICI faire tes liens LA et tes RPS ICI 

Si tu désire encore plus en savoir sur le forum, tu peux te rendre dans nos annexes ici : Annexe sur les années 40 et ici : Annexe complémentaire au contexte. En cas de besoin d'information complémentaires, le staff est là en la personne des sexy Stark Tony et Howard et de la belle rousse Russe Natalia alors n'hésite pas à les embêter. 

Voilà, à toi de jouer à présent !   

© HELLOPAINFUL





Are You Insane Like Me ? Been In Pain Like Me ? 
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream You're part of a machine, you are not a human being With your face all made up, living on a screen Low on self esteem, so you run on gasoline"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 489
☆Age : 25
☆Localisation : NYC


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Steve Rogers - Captain America   Ven 20 Jan - 15:58

Ouaaah je m'attendais pas à ça. Je pensais que tu allais faire la version future qui arrive dans le passé comme celui qu'on avait eu avant mais non dr Décidément la venue des voyageurs du futur en 1947 chamboule tout ! face



THE FUTURE LOOKS GOOD
He said that you are, you are the future.He said that you are, you are the future. And the future looks good. The future looks good.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 117
☆Age : 29
☆Localisation : Brooklyn


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Steve Rogers - Captain America   Ven 20 Jan - 18:24

Déjà validé? Mais vous êtes rapides ici XD

Merci à vous ohoh

:cap:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Steve Rogers - Captain America   Ven 20 Jan - 19:41

re bienvenue sous les trait de captain
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Steve Rogers - Captain America   

Revenir en haut Aller en bas
 

Steve Rogers - Captain America

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Steve Rogers - Captain America
» Steven ''Steve'' Rogers [Captain America]
» Steve Rogers - Captain America
» Captain America ♦ Le soldat americain est là UC
» Captain America ◢ je vais te foutre une droite de malade, même si je te rate, rien qu'avec le vent, j't'enrhume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: First Class :: Votre identité secrète :: Présentations terminées-