Partagez | .
 

 La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 134


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)   Lun 13 Fév - 15:58



La nuit tout les chats sont gris
Clint ξ Erik

La réaction de Lensherr ne se fait pas attendre. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire Magneto, je me retrouvais méchamment compressé entre la table et le mur. Je laissais échappé une exclamation surprise et tentait un bref instant de repousser la table avant de me rappeler que j’étais face à un maître du magnétisme. Je gigotais donc seulement pour tenter de trouver une position moins inconfortable, ou au moins une qui me permettrait de respirer normalement. Mon arc et mon carquois appuyaient contre mon dos d’une façon particulièrement désagréable. Ca laisserait probablement des traces. Il ne faut pas longtemps avant que je ne plonge un regard particulièrement interrogatif dans celui de mon attaquant.

« Comment tu es au courant pour ça ? Il n’y a pas vingt minutes tu ne savais pas qui j’étais. »

Fantastique Barton, t’as encore merdé en beauté. J’ouvris la bouche pour lui répondre, mais il pressa un peu plus la table et je ne parvins qu’à émettre un grognement alors qu’il reprenait.

« C’est Contrôle qui t’envoie ? On aurait peut-être pu éviter la blague autour du voyage temporel du coup. Réponds. Attention, je n’ai pas beaucoup de patience.
-Contrôle ? Je ne suis pas de Contrôle, quoi que ce soit. »

Je levais les mains en signe de reddition sous la menace de l’arme. C’est que ça commençait à devenir une manie ! Mon regard resta fixé un bref instant sur le pistolet avant de revenir à mon tourmenteur.

« Hey ! On se calme, monsieur le maître du magnétisme. Voyageur temporel !  Erik Lensherr, mutant de classe cinq. De la ou je viens, c’est plus ou moins une question basique de culture générale. Faut que je te sorte un trivial pursuit de mon chapeau pour te montrer, ou bien un serment sur l’honneur te suffira ?  »

J’étais tellement dans la merde. Instinctivement, j’en revins à tenter de pousser la table qui m’écrasait contre le mur. Ça avait autant d’impact que si j’avais voulu utiliser un parapluie pour me protéger d’un tsunami, mais au moins j’avais l’impression de faire quelque chose pour ma survie. Ce qui était déjà pas si mal, quand on y pensait deux minutes.

« Je pourrais te réciter ton pedigree, mais ça changerait pas grand chose au final, c’est à toi de voir si tu me crois ou pas. Et puis, si je peux éviter d’emmerder l’histoire telle qu’elle doit se passer, vaut mieux que je ferme mon clapet à ce sujet. Dis moi, je voudrais surtout pas avoir l’air de m’imposer ou quoi hein, mais est ce que tu pourrais me laisser respirer ? Je vais pas m’enfuir, la moitié de mon équipement est en métal. Je suis pas bête à ce point. »


OKAY BARTON
DON'T DIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 330
☆Localisation : NYC


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)   Lun 13 Fév - 16:20



La nuit, tous les chats sont gris
Clint ξ Erik

« Contrôle ? Je ne suis pas de Contrôle, quoi que ce soit. » Ok, c’était à peu près au moins ça de prit. S’il avait été engagé par Contrôle, il me l’aurait dit ou, au moins, il n’aurait pas eu l’air d’ignorer totalement qui est cette personne. Parce que là, c’est l’incompréhension que je lis dans son regard.  « Hey ! On se calme, monsieur le maître du magnétisme. Voyageur temporel !  Erik Lensherr, mutant de classe cinq. De là ou je viens, c’est plus ou moins une question basique de culture générale. Faut que je te sorte un trivial pursuit de mon chapeau pour te montrer, ou bien un serment sur l’honneur te suffira ?  »  « Je n’ai aucune idée de ce dont tu es en train de parler. » Si l’homme me connait si bien, je suppose qu’il n’y a plus lieu de le vouvoyer. Je tire ma chaise à moi, m’asseyant à l’envers dessus, faisant reposer mon coude sur son dossier, mon menton venant prendre place au creux de ma paume.  « Je pourrais te réciter ton pedigree, mais ça changerait pas grand-chose au final, c’est à toi de voir si tu me crois ou pas. Et puis, si je peux éviter d’emmerder l’histoire telle qu’elle doit se passer, vaut mieux que je ferme mon clapet à ce sujet. Dis-moi, je voudrais surtout pas avoir l’air de m’imposer ou quoi hein, mais est-ce que tu pourrais me laisser respirer ? Je vais pas m’enfuir, la moitié de mon équipement est en métal. Je suis pas bête à ce point. » Sans bouger ou changer quoi que ce soit à la configuration actuelle, je l’observe en silence, essayant de faire le tri dans les informations qu’il m’a donné. Mutant de classe cinq ? Ça veut dire quoi, ça ? C’est une classification sociale ? Quelque chose du genre ? Rien que l’idée que mon nom puisse devenir une ‘question de culture générale’, je sens un léger frisson me remonter le long du dos. Qu’est-ce qui m’attends au juste dans le futur pour que mon nom marque l’histoire ? Finalement, je lui donne ce qu’il veut, relâchant mon contrôle sur la table.  « Fais mine d’essayer de t’enfuir ou de m’attaquer et je m’arrange pour que tu ne puisses plus jamais marcher ou voir de ta vie. Je n’ai pas encore décidé. » La menace claque dans l’air. J’ai le visage fermé et mon ton est devenu plus froid à l’intention de l’homme. Je n’ai pas envie de rigoler avec tout cela, je n’ai pas envie de le laisser filer et d’apprendre le lendemain que tous le SHIELD est au courant.  « Dis à quiconque que je suis un mutant et je traquerais jusqu’à te tuer avec l’une de tes propres flèches. » L’arme toujours pointé sur lui, je le détaille. En silence. Il faut toujours laisser un peu de temps aux menaces de s’imprégner si on veut qu’elles soient efficaces.  « Je t’assures que je n’aime pas ce qui est en train de se passer ici, Clint, c’est ça ? Qu’est-ce que tu sais à mon sujet ? Ça signifie quoi, ‘mutant de classe 5’ ? »


They call me useless, careless, nobody ought to miss with the thing they don't understand. They call me hopeless, heartless, there's no way out of this when it's so far out of your hand. I confess there's a hole in my chest from the things that I did and the gun in my hand. I won't rest till it's all done and set and I get what I give.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 134


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)   Lun 13 Fév - 16:43



La nuit tout les chats sont gris
Clint ξ Erik

Je poussais un soupir de soulagement, m’empressant de repousser la table plus loin de moi quand je sentis la force de celle-ci diminuer. Au moins avais-je réussis à le convaincre que j’étais tout entier à sa merci. Bon ok, certainement pas l’idée du siècle à nouveau mais bon, on ne se refait pas hein. Je dois être le pire être humain du monde quand il s’agit de prendre une décision…

« Fais mine d’essayer de t’enfuir ou de m’attaquer et je m’arrange pour que tu ne puisses plus jamais marcher ou voir de ta vie. Je n’ai pas encore décidé. »

Il laisse planer un instant la menace sur moi, et je du me mordre la lèvre pour ne pas répondre une bêtise. J’avais tendance à me rire du danger, mais il était bel et bien réel actuellement. Et finir avec une balle entre les deux yeux, très peu pour moi. Mais finalement, je n’y tins plus.

« Mec, je suis déjà sourd, t’as toute mon attention.
- Dis à quiconque que je suis un mutant et je traquerais jusqu’à te tuer avec l’une de tes propres flèches.
- D’autres ont essayé, d’ou la surdité. Mais je suppose qu’aucun d’entre eux ne contrôlait le métal. Mais crois le ou pas, j’ai aucun intérêt à ventiler ton petit secret. Pour tout dire, j’essaie d’intervenir le moins possible sur mon environnement.  »

Je fis jouer mes épaules, gardant un oeil attentif sur l’arme pointé sur moi. J’avais déjà été dans des situation bien plus périlleuses que ça, mais si l’homme décidait de tirer, il ne me manquerait probablement pas. J’étais pratiquement enroulé par du matériel métallique. Je n’irais pas très loin même si je le voulais. Et il était de toute façon hors de question que je laisse mon matériel avancé derrière. Surtout pas aux mains de Magneto. Les conséquences pourraient être catastrophiques.

« Je t’assures que je n’aime pas ce qui est en train de se passer ici, Clint, c’est ça ? Qu’est-ce que tu sais à mon sujet ? Ça signifie quoi, ‘mutant de classe 5’ ? »

Je haussais un sourcil, concentrant à nouveau mon attention sur le jeune homme, faisant cette fois-ci tout à fait fit de l’arme qui me menaçait toujours.

« On ne se connait pas dans le futur, si c’est ça ta question. J’ai pas mal entendu parler de toi, mais on a jamais eu la chance de se croiser dans des circonstances propices à la discussion. Et quoi, vous classez pas encore les mutants par ici ? Il y a six classe en tout. Chaque classe désigne le niveau de puissance du mutant, de un à cinq, puis oméga. Les oméga ne sont qu’une poignée, mais leur puissance est phénoménale. Presque trop grande pour eux dans certains cas. Pour ce qui est de ton futur, je voudrais certainement pas te gâcher la surprise mon grand. »

Je passais l’une de mes mains dans mes cheveux, glissant à nouveau un regard vers le revolver.

« Par contre, concernant le truc de ne pas fuir ou t’attaquer, je suis tout à fait d’accord, pas de problème, mais tu vas me traiter comme un otage combien de temps au juste ? Je pense avoir prouvé que je viens en paix, non ? »


OKAY BARTON
DON'T DIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 330
☆Localisation : NYC


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)   Mer 15 Fév - 11:34



La nuit, tous les chats sont gris
Clint ξ Erik

« On ne se connait pas dans le futur, si c’est ça ta question. J’ai pas mal entendu parler de toi, mais on n’a jamais eu la chance de se croiser dans des circonstances propices à la discussion. Et quoi, vous classez pas encore les mutants par ici ? Il y a six classes en tout. Chaque classe désigne le niveau de puissance du mutant, de un à cinq, puis oméga. Les omégas ne sont qu’une poignée, mais leur puissance est phénoménale. Presque trop grande pour eux dans certains cas. Pour ce qui est de ton futur, je voudrais certainement pas te gâcher la surprise mon grand. » Ok… Donc, je serais un mutant de classe 5 ? J’ai du mal à le réaliser. Tout ce dont je suis capable, c’est de faire réagir le métal et encore, pas en de très grandes quantité. Le rapport de Von Kriebel me revient en tête, m’obscurcissant au passage. ‘Le sujet EINSENHARDT sera capable à l'âge de 30 ans, de soulever des eaux jusqu'à 50 mètres, l'un de nos sous-marins U-Boot. A l'âge de 50 ans, il pourra soulever un pont hydraulique ou un immeuble entier s'ils contiennent assez de métal. Et quand il aura atteint 70 ans, il sera en mesure d'inverser les pôles électromagnétique de la terre si l'envie lui en prend.’ Perplexe, j’observe plus le vide que mon visiteur imprévu, en pleine introspection. Et si le rapport du scientifique fou disait vrai ? Et si j’avais vraiment tout ce potentiel en moi ? J’ai du mal à y croire… Je ne suis personne, dans le fond… Pourquoi moi et pas un autre ? « Par contre, concernant le truc de ne pas fuir ou t’attaquer, je suis tout à fait d’accord, pas de problème, mais tu vas me traiter comme un otage combien de temps au juste ? Je pense avoir prouvé que je viens en paix, non ? » Il n’a pas tout à fait tords… Je baisse mon arme, encore totalement confus par l’aveu que vient de me faire cet homme. « Je ne sais pas si on classifie déjà les mutants… Je n’en ai jamais croisé et, pour le moment, en être un ne m’a pas vraiment porté chance. Entre ceux qui m’ont fui et ceux qui m’ont utilisé soit comme arme soit comme sujet d’expérience scientifique, on ne peut pas vraiment dire que ce soit le genre de choses que j’ai envie de crier sur tous les toits. A vrai dire, à ma connaissance, il n’y a qu’une seule personne qui soit resté sans essayer d’en tirer profit. Et c’est un irlandais un peu grincheux. » Je me passe une main dans les cheveux, essayant de chasser le malaise qui vient de s’installer en moi. Je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle je lui parle de tout cela… Peut-être parce qu’il est la première personne que je rencontre qui a l’air de pouvoir répondre à mes questions. « J’ai tellement de questions sans réponses sur les mutants… Qu’est-ce qu’on est exactement ? Pourquoi nous ? D’où nous viennent ces capacités ? Est-ce qu’un jour on pourra vivre à visage dévoilé sans que ça ne soit dangereux pour nous ? Est-ce qu’on est nombreux ? Est-ce qu’on va le devenir ? » Les questions et les mots semblent se bousculer. Jusqu’à présent, j’avais toujours gardé ses questions pour moi. Je sais ce que je suis uniquement parce qu’un jour quelqu’un a mis un nom dessus. Contrôle n’est même pas au courant pour ma mutation. J’ai préféré garder la chose secrète et m’en sortir avec les lauriers. Je n’ai à ma connaissance jamais croisé d’autre mutant avec qui parler de nos expériences communes. Et avant le rapport que j’ai trouvé chez Von Kriebel, je n’avais pas de preuve de ne pas être seul. Et surtout, cela m’a appris à me montrer encore plus méfiant. L’Homme est peureux par nature. Et ce qu’il ne peut contrôler, il l’annihile.  


They call me useless, careless, nobody ought to miss with the thing they don't understand. They call me hopeless, heartless, there's no way out of this when it's so far out of your hand. I confess there's a hole in my chest from the things that I did and the gun in my hand. I won't rest till it's all done and set and I get what I give.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Héros



☆Paroles Échangées : 134


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)   Mar 7 Mar - 21:56



La nuit tout les chats sont gris
Clint ξ Erik

Le mutant baissa finalement l’arme, ce qui était plutôt rassurant, même si je n’étais pas sortis d’affaire pour autant. Il suffirait d’une pensée à l’homme si jamais il décidait d’en finir avec moi. Mais je n’aurais de toute façon pas mieux, à moins de me trouver dans un environnement dépourvu de métal… Et comme je n’étais de toute façon pas réputé pour mon instinct de survie… Je me détendis, m’appuyant plus confortablement contre le mur.

« Je ne sais pas si on classifie déjà les mutants… Je n’en ai jamais croisé et, pour le moment, en être un ne m’a pas vraiment porté chance. Entre ceux qui m’ont fui et ceux qui m’ont utilisé soit comme arme soit comme sujet d’expérience scientifique, on ne peut pas vraiment dire que ce soit le genre de choses que j’ai envie de crier sur tous les toits. A vrai dire, à ma connaissance, il n’y a qu’une seule personne qui soit resté sans essayer d’en tirer profit. Et c’est un irlandais un peu grincheux. »

Ouais… Ça expliquait certaines choses. Je m’étais toujours plus ou moins douté que le type était pas né en étant un énorme connard arrogant génocidaire… Peut-être qu’une main tendue au bon moment ? Non Clint, on ne joue pas avec les lignes temporelles ! J’avais probablement fait déjà assez de dégât comme ça.

« J’ai tellement de questions sans réponses sur les mutants… Qu’est-ce qu’on est exactement ? Pourquoi nous ? D’où nous viennent ces capacités ? Est-ce qu’un jour on pourra vivre à visage dévoilé sans que ça ne soit dangereux pour nous ? Est-ce qu’on est nombreux ? Est-ce qu’on va le devenir ? »

Un sourire en coin étira mes lèvres alors que je croisais les bras sur ma poitrine. J’aurais probablement eut moi même tout un éventail de questions à poser si je m’étais trouvé en face d’un voyageur temporel. Et j’aurais tout aussi probablement été horriblement frustré de ne pas obtenir de réponses. Payback, bitch. Enfin, il m’avait jamais rien fait personnellement, mais je suppose que pas mal de monde serait heureux d’apprendre la nouvelle.

« Je peux pas exactement me balader partout en racontant le futur à qui veut bien l’entendre. Mais uh, je suppose que je peux quand même te dire que ouais, de là ou je viens humains et mutants vivent en paix. »

Une paix relative, mais je n’allais certainement pas rajouter de l’eau à son moulin non plus, fallait pas pousser mémé dans les orties. Je décroisais les bras, fourrant mes mains dans les poches de mon pantalon alors que je me décollais du mur pour faire quelques pas.

« Il n’y a pas grand chose que je peux dire sans risquer de tout changer. Mais si tu as des réponses pour moi, j’en aurais peut-être pour toi également. Est ce que tu as des infos sur la Veuve Noire ? Ou peut-être que tu peux m’aider à en trouver ? »


OKAY BARTON
DON'T DIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 330
☆Localisation : NYC


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)   Mer 22 Mar - 17:47



La nuit, tous les chats sont gris
Clint ξ Erik

« Je peux pas exactement me balader partout en racontant le futur à qui veut bien l’entendre. Mais uh, je suppose que je peux quand même te dire que ouais, de là ou je viens humains et mutants vivent en paix. » Je lâche un léger soupire face à cette déclaration. Mes craintes sont visiblement infondées. Je n’en resterais pas moins prudent à l’avenir, surtout compte tenu du fait que je ne sais pas si je peux réellement faire confiance à cet homme. Mais la perspective de pouvoir vivre en paix et à visage découvert, c’est rassurant. Plus que rassurant même. Je crois que je n’aurais jamais été aussi heureux d’avoir tords de ma vie. « Il n’y a pas grand-chose que je peux dire sans risquer de tout changer. Mais si tu as des réponses pour moi, j’en aurais peut-être pour toi également. Est-ce que tu as des infos sur la Veuve Noire ? Ou peut-être que tu peux m’aider à en trouver ? » Je secoue négativement la tête. J’ai l’impression de me faire acheter et je n’aime pas trop cela. Mais que serait la vie sans quelques paris risqués ? Je n’ose même pas imaginer les ennuis que cela m’apporterait si je venais à donner des informations à quelqu’un qui les utiliserait ensuite contre le SHIELD… Mais je suppose qu’il sera toujours possible de retourner la situation à un moment ou un autre. Aussi, j’hausse les épaules en réponse. « De mémoire, cela ne me dit rien. Mais les dossiers de possibles espions russes ne sont pas ceux que j’épluche et qui m’intéressent. J’ai mes propres recherches à faire, mais j’imagine que je peux vous aider au moins pour ce soir. J’ai beaucoup de questions concernant le futur… Et pas uniquement me concernant… »

Je me lève et je me dirige vers les étagères, mon regard parcourant les dossiers classifiés et rangés. « Veuve Noire, vous avez dit ? C’est amusant comme pseudonyme. Une habituée des vieux hommes riches ? » Je retire une pile de dossiers et je vais les amener près du blond. « On en a probablement pour un moment et si cela se trouve, il n’y a rien à son propos dans aucun dossier du SHIELD. Aussi, je vais avoir besoin que vous m’en disiez plus à son propos si vous voulez que ces recherches soient plus efficaces. Des événements clés ? Des dates ? Des lieux ? Juste un pseudo et une nationalité, c’est peu d’informations à me donner. Ces dossiers devraient être une bonne base de départ. Plus que ceux que vous avez choisi, tout du moins. » J’ai bien perçu le désintérêt total que porte cet homme à la bureaucratie. Ce n’est pas difficile en même temps. Peu de monde apprécie réellement de se perdre des heures durant dans des rapports de missions tous plus ampoulés les uns que les autres. Ainsi, je lance un large sourire au voyageur temporel. « J’espère que vous avez du temps devant vous, Barton. »


They call me useless, careless, nobody ought to miss with the thing they don't understand. They call me hopeless, heartless, there's no way out of this when it's so far out of your hand. I confess there's a hole in my chest from the things that I did and the gun in my hand. I won't rest till it's all done and set and I get what I give.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit tout les chats sont gris (Erik & Clint)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» La nuit, tous les chats sont gris...[pv A.M.E.]
» La nuit, tous les chats sont gris... Sauf moi, je suis rose! (terminée)
» La nuit tous les chats sont gris. Ou pas. - Caroline&Cassiopée
» La nuit, tous les chats sont gris - Acte I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Archives :: Archives :: RPS finis-