Partagez | .
 

 I thought I had definitely lost my brother {Loki}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Lun 13 Mar - 18:10


Entre frères
ft. Loki Laufeyson
Mon frère que suis-je sans toi ?

Il n’y a pas un jour, pas une nuit sans que je pense à mon frère Loki. Quoi que je fasse, il hantera toujours mon esprit. Mais plus particulièrement depuis que j’ai accidentellement traversé la faille temporelle. Je me sens si seul, je me sens coupable de sa mort. Je n’oublierai jamais son sacrifice, le regret et le remords m’envahissent à chaque fois que je pense à lui.

Que serait Thor sans Loki ? Sans mon frère, je me rends compte que je ne suis rien. Je ressens un profond vide en moi. Il était en grande parti ma raison de vivre, même si je n’ai pas toujours été patient avec lui. Cela me hante, mais à un point … Je n’en ai pas touché mot à Lady Sif depuis que je l’ai retrouvé. C’est déjà assez compliqué cette situation. Je suis certain qu’elle le sait sans que je ne lui en parle.

La nuit ne va pas tarder à tomber sur Asgard, appuyé contre une colonne, j’observe l’horizon sans dire un seul mot. A chaque fois que je ferme les yeux, je revois cette fameuse scène. Depuis, je n’ose même plus regarder mes parents. Ils sont très inquiets de mon changement d’attitude. Je suis en train de me refermer sur moi-même. Je ne suis plus tout à fait le même Thor qu’avant, qui riait et faisait l’imbécile.

Soupirant, je suis en train de penser à Svartalfheim. À cette époque, les elfes noirs n’ont pas été complètement exterminés et l’éther doit toujours traîner quelque part sur Midgard. Malekith m’a enlevé injustement Loki, pour moi, il n’a pas assez payé pour ce qu’il lui a fait. Je le ferais brûler en enfer ! Le Dieu de la malice en serait ravi !

Je suis en train de ruminer de colère, plus j’y pense plus cela me ronge. Je n’en peux plus de rester les bras croisés sachant que cette immondice est encore en vie à cette époque. Récupérant Mjölnir, je m’envole en direction d’Heimdall. Celui-ci me regarde droit dans les yeux, tout en me demandant si tout va bien. Je lui mens en lui disant que ce n’est rien de bien grave. Je sais intérieurement qu’il ne me croit pas.

Il veut savoir où je souhaite me rendre, je lui réponds que je souhaite aller sur Midgard. Il ne me quitte pas du regard, je lui fais comprendre que tout va bien. Je lui prétexte un problème de cœur avec Lady Sif. Jamais, je ne lui dirais que la véritable raison se nomme Malekith. Il fait un signe de la tête et active le bifrost. Je l’en remercie et m’en vais sur Terre.

J’ai bien l’intention de mettre mon plan a exécution, ce qui risque bien sûr de faire revenir cet être malfaisant et puant plus vite que prévu. Je suis conscient que l’utilisation de l’éther n’est pas sans conséquence, je me souviens très bien de ce qui est arrivé à Jane Foster quand elle l’a touchée. Mais si j’arrive à le faire, mon frère sera encore en vie en 2016. Pour Loki, je suis prêt à n’importe quel sacrifice.

Le voyage ne s'est pas bien passé. Je me retrouve non pas à New York, mais à Washington ! Je me dois de retourner là ou Jane à découvert grâce à ces recherches : l’éther. Malheureusement pour moi, je me retrouve à terre, sans savoir pourquoi ! J'entrevois alors quelqu’un qui m’est plus que familier…

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 104


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Lun 13 Mar - 21:02


I thought I had definitely
lost my brother
Thor ξ Loki




Tant de choses à faire et si peu de temps… Le dieu du Chaos réfléchissait à ses cartes à abattre. Les failles temporelles n’étaient pas un problème pour lui. Après tout, il avait tout le temps du monde, lui. Contrairement à tous ces mortels paniqués ayant passé par cette petite faille, il était en plein contrôle de la situation et comptait bien faire changer le cours de l’histoire à son avantage. Cette époque, il ne l’aimait pas plus que cela, l’asgardien. Cette époque, il l’associe au moment où la vérité fut enfin jetée au grand jour, où ses origines jotnar furent dévoilées, le moment où son monde entier s’écroula. C’est un gout amer qui restait dans la bouche du Malicieux. Et sa colère se dirigeait vers Odin. Odin qui lui a mentit toute sa vie, Odin qui pensait faire de lui un outil politique. Odin qui lui a fait croire être comme un fils pour lui alors qu’il ne voyait en lui qu’une étape de son plan. Oh, le mage était bien mal placer pour s’insurger d’être utilisé comme un objet dont on ne se soucie pas des sentiments. Si ses frasques avaient longtemps été innocentes et taquines, avec le temps, c’est tout un art qu’il avait fini par développer, usant et abusant des naïfs.

Sa cible préférée, Odin l’en préserve, restait malgré tout son frère. Enfin, s’il pouvait encore l’appeler ainsi. Techniquement, il n’y avait rien pour le relier à Thor. Ils n’étaient même pas de la même espèce. Mais le blond tempétueux restait particulièrement à bluffer encore et encore. Ne le cachons pas, bien que Loki parvienne même parfois à se mentir à lui-même, les jeux de dupes dans lesquels le Malicieux aime tant jeter son frère d’adoption ont quelque chose de thérapeutique pour le mage. Thor lui avait déjà tellement prit. Encore et toujours. Il brillait, son frère. Astre brillant au milieu des couloirs dorés d’Asgard. Il était beau Thor, le défenseur de Midgard, le porteur de Mjölnir, le fils destiné à devenir Roi, le grand guerrier aux nombreuses batailles. Peut-être que toutes ces frasques n’avaient pour autre but que de permettre au thaumaturge de garder le feu brûlant de sa jalousie a une taille respectable. Peut-être que sans tout cela, le jotnar se serait consumé depuis bien longtemps, la folie de l’envie ayant fini de lui ronger les tripes pour ne laisser plus qu’une coquille haineuse, loin de toute réflexion et d’intelligence.

Mais aujourd’hui, Thor n’était pas là. Du moins, Loki ne l’avait pas encore croisé depuis qu’il avait passé le portail. Secrètement, le magicien espérait qu’il ait été le seul asgardien à franchir le portail. Il ne comptait cependant pas sur sa chance. La chance était un luxe que le dieu du Chaos ne se payait plus depuis longtemps. Ou tout du moins, qu’il ne pouvait plus se payer. Tout semblait tellement tendre à finir par lui exploser au visage que le jotnar avait décidé de jouer de la plus grande prudence. Ainsi, il limita sa présence à Midgard, ne connaissant pas exactement le type de portail temporel qu’il avait passé quelques temps plus tôt. Midgard… Quel monde insignifiant et retardé. Loki ne voyait que fleur prêtes à se faner autour de lui. L’essence même de ce qui est éphémère. S’il n’en savait pas autant sur les Neufs Mondes, peut-être se serait-il contenté de moquer la planète bleue mais ce n’était pas son cas. C’était donc avec un écœurement certain qu’il se retrouvait à considérer Midgard comme étant une pièce stratégique importante au sein des Neufs Mondes. Le voici donc coincé sur Midgard sans savoir s’il pourrait être amené ou non à croiser son lui passé. Les histoires racontent que l’on peut modifier sa propre destinée. Pour l’avoir déjà prouvé une fois, le dieu comptait bien recommencer.

Mais pour jouer bien, il devait avancer prudemment. Ainsi, il n’avait pas remis les pieds à Asgard, craignant de croiser son lui plus jeune de quelques années. Il ne doutait pas un instant du bien que pourrait lui prodiguer une telle rencontre mais, deux Loki ? Cela attirerait bien trop l’attention sur lui à son gout. Ne sachant pas si le portail l’avait juste ramené en arrière dans sa propre vie où s’il a permis de créer deux entités ‘Loki’ au même moment temporel, il valait mieux pour le mage de se retrouver loin des yeux des Ases et, plus important encore, de ceux d’Heimdall. Le sort pour rester loin du regard de l’homme qui voit tout, il le connaissait. Et il s’appliquait à le garder actif sur sa personne, au moins le temps de trouver des réponses à ses questions. Mais le temps d’interroger les énergies cosmiques et le tout sans faire briser son sort, le dieu du Chaos s’était avant tout renseigné sur Midgard. Le climat politique actuel l’avait pratiquement fait ronronner de joie. Tant de choses qu’il pourrait briser et déclencher. Le jotnar se sentait un peu comme un enfant dans un magasin de bonbons. Nul doute qu’il trouverait à s’occuper en attendant de pouvoir gérer ses affaires.

Désireux de jouer et ayant besoin de certains renseignement, le dieu du Feu avait usé de magie, se téléportant loin de New York pour arriver à Washington… Mais pas n’importe où à Washigton. Le jotnar cherchait quelque chose en particulier. Et sa piste le faisait remonter jusqu’à ce bâtiment hautement sécurisé contenant des dossiers sensibles… Et, lui avait-on dit, du matériel sensible. De ce que Loki connaissait des midgardiens, ils étaient plutôt du genre à évoluer rapidement, compte tenu du bref laps de temps que leur accordait la vie. Ainsi, aussi peu d’année ait-il franchit, il ne doutait pas un seul instant de les trouver bien arriéré par rapport à ce que lui a connu lors de sa dernière visite. Jouant la carte de la prudence et de la discrétion, c’est avec une frustration lui restant en travers de la gorge que le jotnar se téléporta directement au milieu de la salle l’intéressant. Les esprits humains étaient faibles et en contraindre un, si on y mettait la bonne dose de magie, n’était pas quelque chose que le dieu considérait comme étant une tâche ardue.

Ce qu’il aurait aimé pouvoir arriver ici avec son frasque habituel. Arriver d’un pas lent et serein, contraignant les humains à sa volonté d’une passe de dague ou d’un sort. Il aurait aimé soumettre les agents gouvernementaux, les voir s’agenouiller devant sa puissance. Oui, ce genre d’arrivée grandiose lui aurait beaucoup plus. Mais le voilà, téléporté au milieu de cette salle vide, loin des surveillances et des regards. C’est d’une humeur un peu grincheuse qu’il commença à éplucher quelques dossiers, lisant en diagonale à la recherche de quelque chose qui pourrait capter son intérêt. Il délaissa les dossiers rapidement, partant à la recherche de ce petit objet si précieux sur lequel il aimerait remettre la main. La pièce dans laquelle il se trouvait se situait au dernier étage d’un immeuble, surplombant la ville de par sa prestance. C’est ainsi que Loki vu l’éclat coloré qu’il connaissait si bien. Le Bifrost venait de déposer quelqu’un sur Midgard.

Le sang du Fourbe se glaça et il jura par la barbe d’Odin. Heimdall aurait-il finit par retrouvé sa trace ? Peu probable à ses yeux mais quelqu’un étant amené aussi prêt de sa localisation ne pouvait pas être un hasard. Abandonnant sa tâche, le dieu se téléporta à nouveau, pile à l’endroit où il avait vu le rayon s’abattre. Il arriva juste à temps pour voir la lumière se dissiper, laissant son habituel pattern sur ce coin de ville esseulé. Thor. S’il y avait bien quelqu’un que le dieu n’avait pas voulu croiser immédiatement, c’était son frère adoptif. Entre autre. Disons qu’il préférait tout de même cela à ses amis qu’il jugeait personnellement comme étant un peu retardés. Pas que Thor brille par son intelligence mais sa naïveté faisait de lui quelqu’un de facilement manipulable. Thor était à l’image de la tempête. Impossible à arrêter. Mais, au fil des années, le Malicieux avait appris quelques tours pour diriger la tempête là où il le désirait. Un savoir qui lui a parfois bien facilité la tâche.

Dos à son frère d’adoption, il bougea rapidement, désireux d’être le premier à agir. Après tout, il ne connaissait pas le motif de sa présence ici. Et Odin pourrait très bien l’envoyer le chercher. La jambe du dieu chassa celle du blond le faisant tomber en arrière. Pendant ce temps, sa main accompagna le mouvement, ayant retiré sa précieuse dague de son fourreau, la plaçant sur la gorge du guerrier, le défiant de se relever. « Bonjour Thor. L’âge est en train de te rendre lent. » Le Malicieux laissa un sourire monter le long de ses lèvres, ne sachant trop s’il jouait ou ressentait réellement cette complicité fraternelle qu’il y a toujours eux entre eux. Une petite voix au fond de lui gronda et il sut qu’il était en train de se consumer dans son propre mensonge. Ainsi, lorsqu’il se redressa, rangeant sa dague, si son sourire paraissait tout aussi sincère, il en était tout autre intérieurement.

Cependant, en percevant une lueur dans le regard du blond, le Fourbe eu quelque seconde de surprise. Cette lumière dans son regard… Il lança l’hypothèse d’avoir face à lui un Thor étant lui aussi passé par la faille. Cela pourrait poser problème… Et pas qu’un peu. « Je ne savais pas que tu t’intéressais à Midgard, mon frère. » lança-t-il innocemment, laissant son sourire retomber pour ne pas en faire de trop non plus. A cette époque, Thor n’avait que les grandes batailles en tête. Son attention pour Midgard n’est arrivée qu’après son premier exil. Décidant de la jouer prudent une nouvelle fois, il tendit une main amicale à Thor, lui proposant de l’aider à se relever, bien qu’il doute que le dieu accepte.


I REMEMBER A SHADOW LIVING
IN THE SHADE OF YOUR GREATNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Jeu 16 Mar - 12:26


Entre frères
ft. Loki Laufeyson
Suis-je en train de devenir fou ? Mon frère parmi les vivants !

Je n’en crois pas mes yeux, je les cligne plusieurs fois pour bien me rendre compte de ce que je vois. Suis-je en train d’halluciner ? Non comment est-ce possible ? Loki en vie ?! C’est impossible, il est mort dans mes bras. Fermant les yeux pendant quelques secondes, je revois encore et encore ces images. Je lui fais une de ses têtes, je dirais que je suis presque en état de choc de le revoir vivant.

Je n’arrive pas à dire un seul mot, réfléchissant je constate que j’ai en réalité le Loki de 1947 (je ne sais pas encore que c’est celui de 2016) à mes côtés. Voyant sa dague à mon cou, je reste calme tout en continuant de le fixer du regard. Je me dois de « corriger » mes erreurs vis-à-vis de mon frère, je n’ai pas envie de le perdre lui aussi.

« Bonjour Thor. L’âge est en train de te rendre lent. Je ne savais pas que tu t’intéressais à Midgard, mon frère. »

Il me tend sa main pour m’aider à me relever, je le lui attrape et me relève en lui affichant un léger sourire. Je ne cherche nullement à le prendre dans mes bras, car je sais qu’il n’aime pas cela. Je me force à parler non pas que je n’en ai pas envie, mais que je suis toujours choqué de revoir mon Loki.

« Bonjour Loki. Je … Je ... »

Je ne vais pas lui révéler que je viens du futur et que mon intérêt pour Midgard est lié à mon premier exil. Je vais devoir la jouer fine, dans le sens ou je ne dois rien lui révéler de l’avenir. Faire semblant que je suis le Thor de 1947. Tiens, je me demande ce qu’il se passerait si je tombais sur mon double …

« C’est l’effet de surprise … Je … Ne m’attendais pas à te voir ici. Je m’y intéresse depuis peu, les Midgariens sont vraiment très étranges. »

Mon frérot semble être en pleine forme, tant mieux. Je me demande ce qu’il fait en ces lieux. Ma curiosité me pousserait en temps normal à lui poser des questions. Sauf que je veux absolument éviter de l’énerver. Tout ce que je désire c’est de rester avec lui, de tout faire pour qu’il reste en vie. J’ai déjà perdu mon frère de 2016, je n’ai guère envie que ce scénario se répète une nouvelle fois. Je ne m’en remettrais pas.

Je n’ai pas oublié mon rêve de vengeance, Malekith ne perd rien pour attendre. Quand j’aurai mis la main sur l’éther, lui et son peuple seront définitivement exterminés sauvant ainsi le Loki de 2016 mais également mère. Je n'ai pas oublié son sacrifice pour sauver Jane Foster.

Intérieurement, je suis si heureux de revoir mon frère, mais lui est-il content ou est-ce le contraire. Je ne sais que dire, Loki a toujours été mystérieux et difficile a bien cerné. Pour ma part, je suis très sentimental et je le sais que trop bien. Secouant la tête, je lâche Mjölnir et attrape mon frérot. Le serrant fort dans mes bras (sans l’écraser), je ne peux me détacher de lui.

Je suis conscient d’être un gros pot de colle envers lui, mais il doit comprendre que quoi qu’il arrive, jamais je ne l’abandonnerai. Que je ne suis pas Odin et que je désapprouve totalement ce qu’il lui a fait subir.

« Je suis si heureux de te revoir, que pourrais-je faire pour toi mon frère ? À moins que la présence de Thor ne te dérange. »

Faisant une petite tape amicale à l’épaule de Loki, je m’écarte de lui tout en récupérant mon marteau. Mon regard est perdu, fixant mes vêtements, je me dis que je vais devoir être plus discret. Je suis trop visible ainsi. Je dois redevenir qu’un simple « humain ». Frappant une fois au sol, mon Marteau disparaît et je prends l’apparence de Jake Olson. C’est beaucoup plus convenable ainsi.

« Je crois que ce sera beaucoup plus discret ainsi, en ville nous serons beaucoup moins voyant tous les deux. Je te suis mon frère. »

Je me demande depuis un certain temps, comment aurait réagi mon frère de l’air moderne si cela avait été moi, qui aurais été tué par Malekith. Serait-il heureux sans moi ? Est-ce que mon frère aurait obtenu vengeance ou serait-il devenu complètement fou ? C’est un mystère dont, je n’ai pas la réponse immédiate, mais si cela devait m’arriver un jour. Puisse-il me pardonner.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 104


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Jeu 16 Mar - 20:42


I thought I had definitely
lost my brother
Thor ξ Loki




« Bonjour Loki. Je … Je ... » Curieux, le dieu du Chaos détaille son frère adoptif, cherchant à lire les expressions que les siècles lui avaient appris à déchiffrer. Sa relation avec Thor a toujours été… Disons complexe pour ne pas utiliser des mots tels qu’anarchique ou chaotique. Et si Thor n’était pas du genre canalisable, il était au moins possible pour le Malicieux de lire les grandes lignes de son attitude. Cela n’était en général pas si difficile que cela, vraiment. Loki était le genre de personne qui observait avant d’agir, le genre de personne dont l’œil tombait sur les détails pour en tirer du sens. Aussi difficile qu’il est d’arnaquer un arnaqueur, il est difficile de mentir à celui que l’on nomme le dieu des Mensonges. Thor n’est parvenu qu’une seule fois à lui mentir correctement et ce fut lors de son échappée des prisons d’Asgard. C’est qu’il finissait par s’améliorer, son balourd de frère. Mais là, alors que leurs mains se détachaient, même n’importe quel midgardien de bas étage aurait pu voir l’éclat de surprise, de joie et de tristesse s’étant allumé dans les regards de l’Ase. Loki avait été présent lors de l’annonce de sa mort. Alors qu’il avait vu le cœur lourd de Thor livrer à celui qu’il pensait être son père l’annonce de sa mort, le dieu ne l’avouera jamais, pas même sous la torture, mais son cœur s’était un peu resserré. Était-ce de la colère ou du sentimentalisme ? Il n’aurait trop su le dire.

Tout ce qu’il savait, c’était que quelque chose s’était verrouillé dans ses tripes lorsque son frère s’était tenu face à lui, camouflé sous l’apparence d’Odin, lui annonçant la mort brave de Loki, le sacrifice qu’il avait fait pour sauver son frère. Le Malicieux est quelqu’un de joueur. De terriblement joueur. Et parfois, il se retrouve prit à ses propres pièges. Il se refusait d’admettre qu’il y avait eu quelconque sensiblerie en lui, que le fait que Thor semble réellement touché par sa mort, qu’il semblait réellement tenir à lui le touche plus que nécessaire. Non, le Jotnar avait sa propre théorie sur ce sentiment étrange qui l’avait étreint. La colère. La colère sourde et aveugle de voir que Thor le brillant, Thor le bon, avait dû assister à sa mort pour parler de lui en ces termes, avec tant d’emphase, avec tant de sentimentalisme. La gloire vient à ceux étant tombés lors du combat. Et cela vrillait littéralement les tripes de Loki que de voir le regret briller dans les yeux bleus de son frère. Qu’il était facile de regretter après coup, qu’il était doux de n’ouvrir les yeux que lorsqu’il était trop tard. Et si les pensées du mage s’étaient rapidement envolées, ces mêmes yeux bleus le ramenèrent au présent. « C’est l’effet de surprise … Je … Ne m’attendais pas à te voir ici. Je m’y intéresse depuis peu, les midgariens sont vraiment très étranges. » Loki rangea sa dague et noua ses doigts ensemble, les laissant négligemment pendre devant lui. La confusion de Thor, la manière dont son regard se pose sur lui, la légère tension que le Jotnar devinant dans la barre de ses épaules, les muscles de sa mâchoire légèrement plus tendus. Soit Thor effectuait effectivement des voyages sur Midgard à cette époque en secret, auquel cas Loki n’aurait qu’à applaudir la performance pour avoir réussi à lui cacher une telle chose, soit cela n’était pas normal et quelque chose avait déjà chamboulé le court des événements. Mais Loki conservait tout prêt de lui l’idée que Thor puisse, lui aussi, être passé par la faille temporelle.

Quelque chose changea dans le regard du blond. En réponse, le corps du Jotnar se tendit légèrement, conscient de ce qui allait arriver et qu’il ne pourrait pas l’éviter. Les boucles blondes s’agitèrent dans l’air, Mjölnir s’écrasa au sol et une paire de bras costaud enserraient le dieu du Chaos, le maintenant bien trop prêt à son gout. Ses yeux se fermèrent et il laissa à contre cœur la poigne l’étreindre. Loki n’avait jamais été un grand amateur des contacts physiques. Noble et princier, il n’acceptait pas d’être touché par n’importe qui et ses attentions étaient réservées à ses maîtresses et amants. Mais Thor était ainsi. Et, au fil des années, le Jotnar avait dû s’habituer au côté tactile de son frère. Généralement, cela ne dépassait pas une poigne fraternelle et virile sur la nuque mais il arrivait, comme aujourd’hui, que lorsque le grand blond soit particulièrement émotif ses puissants bras ne l’étreignent. Le Malicieux glissa ses bras entre leur deux corps, essayant de le repousser le plus doucement possible. Son but n’était pas de froisser ses sentiments mais l’étreinte l’oppressait, en plus de faire naitre au fond de lui une brochette de sentiments qu’il se porterait mieux d’ignorer. Mensonge à lui-même ou vérité sincère, il n’en avait cure. Il détestait son frère autant qu’il l’aimait, si pas plus. Et les maux du passés étaient parfois des choses que l’on ne pouvait oblitérer, finissant par recouvrir de leurs nuages sombres les bons souvenirs. « Je suis si heureux de te revoir, que pourrais-je faire pour toi mon frère ? À moins que la présence de Thor ne te dérange. » Sa prise sur le torse de Thor se fit un peu plus appuyée alors qu’il essayait toujours de repousser délicatement la puissante étreinte. « Thor, je… Lâche-m… » Il n’eut pas le temps de compléter sa phrase que les bras se desserraient. Il ne l’avouerait pas à voix haute car cela serait synonyme de faiblesse à ses yeux mais se tenir devant le dieu de la Foudre en arborant sa propre apparence lui avait un peu manqué… Bien que ce ne soit pas le cas des étreintes étouffantes et émotives de son ainé.

Alors que l’Ase lâchait son marteau pour revêtir son apparence humaine, un début de quelque chose germa en Loki. Et si… ? Oh… Son sourire grandit à nouveau sur ses lèvres sans qu’il ne puisse le retenir. Cela serait beau. Tellement beau. Peut-être que cette rencontre portant le faux nom du hasard  pourrait mener à de grandes choses. Les Nornes seraient-elles en train de lui sourire ? Il n’y a pas de hasard en ce bas monde. Il n’y a que le destin. Loki le savait parfaitement, son destin à lui était d’amener le Ragnarok. C’est ce que les trois oracles aveugles lui avaient confié sous la menace. Il n’était que chaos et destruction. Cela semblait être quelque chose d’encré au plus profond de lui, marquant sa chaire et celle de ses enfants. Un destin aussi profondément ancré ne pouvait être dévié. Il ne pouvait qu’être embrassé. Mais Loki comptait bien limiter les dégâts que pouvaient avoir l’emprise de la main du destin sur lui. Si ses choix semblaient être siens, il n’en restait pas moins un pion dans le grand jeu du cycle de la vie. Mais cela ne l’empêchait pas d’être une pièce folle, dictée par sa propre volonté et sa propre rage de contrôle. Le contrôle… Quelque chose qui semble toujours glisser entre les doigts du dieu du Feu. Contrôle sur ses émotions, contrôle de ses plans, contrôle de son destin, contrôle des autres. Elle était là, en lui et brûlante, cette nécessité de parvenir pour une fois à contrôler quelque chose, ou quelqu’un suffisamment longtemps pour que ce soit satisfaisant à ses yeux. Comment pouvait-il être nanti de tant de pouvoirs, de tant d’éloquence sans jamais parvenir à ses fins ? Une malédiction sans doute. Les Nornes le puniraient-elles d’être cette pièce folle sur l’échiquier des Mondes ? Il ne serait dire. Mais penser à cela lui laissait toujours un très désagréable gout dans la gorge. « Je crois que ce sera beaucoup plus discret ainsi, en ville nous serons beaucoup moins voyant tous les deux. Je te suis mon frère. » En réponse à ces mots, Loki passa une main devant son visage, laissant sa magie l’habiller. Elle vibrait autour de lui, puissante et calme. Comme l’océan avant la tempête. Une puissance naturelle que le dieu se devait de canaliser et maîtriser. Sans doute la seule chose qu’il n’a jamais vraiment contrôlée. L’illusion se déposa sur lui, cachant aux yeux de tous ses cuirs asgardiens, les remplaçant par l’une des nombreuses tenues qu’il avait pu voir sur Midgard depuis son arrivée.

« Pourquoi donc cet enthousiasme quant au fait de me voir, mon frère ? » Qu’est-ce qui lui en coutait de l’appeler ainsi… Non, Thor n’était pas son frère. Et le rappel de ce mensonge le faisait bouillir de colère, le rendant plus sec dans ses mots sans qu’il ne le veuille légèrement. A la base, le Malicieux voulait se contenter de taquiner le grand blond et ainsi lui tirer quelques informations au passage. Mais sa relation avec Thor était juste… Trop. Depuis aussi loin qu’il s’en souvenait, ses émotions ont toujours été très fortes et très contradictoire en ce qui concernait le dieu de la foudre. Jalousie, admiration, haine, amour, … Colère. Il se mit en marche, regagnant les rues de la grande citée au côté de Thor. « Nous nous sommes croisés il n’y a pas une poignée de jours au palais. » Lança-t-il tout de même innocemment, ravalant ses sentiments, les dissimulant habilement sous un sourire taquin qu’il adressa à son frère, bien que ses sourcils se crispaient légèrement, interrogateurs. Il décida cependant de laisser l’information là où elle était. Tout vient à point à qui sait attendre. Et si le dieu n’avait pas plus de quelques décennies devant lui, si ce Thor était bel et bien son Thor, alors il finirait par lui tirer les vers du nez. Mais précipiter les choses ne ferait que le rendre suspicieux.  Il laissa volontairement un blanc s’installer entre eux alors que son plan se construisait dans son esprit. Il fit mine d’avoir l’air tracassé, de se perdre dans ses pensées. Finalement, alors qu’ils arrivaient dans une partie de la ville un peu plus fréquentée, il se tourna enfin vers son frère. « Il y a peut-être quelque chose que tu peux faire pour moi… Mais je ne voudrais pas occuper de ton précieux temps. Après tout, aucune grande bataille n’est à la clé et je connais ton gout pour ces dernières. De plus, j’ai cru entendre Volstagg parler d’une chasse de plusieurs jours qu’il souhaitait faire avec toi. Il me semble même qu’il était question d’aller sur Alfheim. C’est la saison de la chasse chez eux et il me semble que Frey, notre oncle, nous ait invité à y prendre part si nous le voulions. Mes découvertes sur Midgard m’ont poussées à refuser l’invitation, mais tu devrais y aller. Nul doute que cela sera bien plus intéressant que mes petites affaires ici. Surtout que je dois sans doute m’inquiéter pour rien. » Quelques mots lancés habilement. Loki espérait voir son frère se prendre dans les filets de la curiosité. A dire vrai, il comptait surtout sur son grand cœur et son humeur… affective… pour demander à en apprendre plus sur ses projets sur Midgard.


I REMEMBER A SHADOW LIVING
IN THE SHADE OF YOUR GREATNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Ven 17 Mar - 20:33


Entre frères
ft. Loki Laufeyson
Demande-moi tout ce que tu désires, je l'accomplirai pour toi

Je constate que je ne suis pas le seul à changer d’apparence, mon frère le fait également. Nous n’avons pas besoin de grand-chose pour nous faire remarquer tous les deux. Posant mon regard dans les yeux de Loki, je ne cesse de le regarder. Je suis soulagé de voir qu’il en reste un, celui de 1947. Que je ne suis plus tout à fait seul, bien qu’il doive s’imaginer que je suis son frère de la même époque alors que je viens du futur.

Nous quittons cet endroit pour marcher ensemble, cela me manquait cruellement depuis ces derniers temps. Depuis que j’ai été obligé d’annoncer le sacrifice de Loki à père, je me suis isolé à devoir pleurer deux êtres qui m’étaient chers. Cela m’a tant brisé le cœur, je n’avais jamais autant souffert de toute ma vie. Moi qui avais absolument tout ce dont je désirais, je me retrouvais « sans rien ».

Je suis sorti de mes réflexions par la douce voix de mon frérot :

« Pourquoi donc cet enthousiasme quant au fait de me voir, mon frère ? Nous nous sommes croisés il n’y a pas une poignée de jours au palais. »

Je n’ai aucun souvenir de l’avoir croisé au palais, soit je devais être complètement bourré ou ne sois pas attentif. Je n’aime pas spécialement mentir à mon frère, mais je ne peux pas lui avouer ce que je suis vraiment. Pour sa sécurité, pour son bien ! En 2016, il a bon nombre d’ennemis qui se sont réjouis de sa mort. J’en suis écœuré voir dégoûté, moi qui les croyais civilisés.

Pour dire, je n’ai pas eu le courage de me rendre au Walhalla alors que cela se trouve sur Asgard. C’est là qu’une Valkyrie à amener l’âme de mon défunt frère, car mort en héros au combat. Cela me fait beaucoup trop mal de l’avouer, je n’ai pas toujours les tripes d’affronter certaines choses et celle-ci en fait partie.  

« Je suis navré mon frère, je n’étais pas attentif à ce qu’il se passait. Je me suis passablement isolé ces derniers temps. Je ne souhaitais pas que mes problèmes ne viennent interférer dans tes affaires. Dois-je te demander la permission d’entre en compagnie de mon frère loin du reste de la famille ? Juste nous deux et personne d’autre. »

Ce qui n’est pas complètement faux, je ne souhaite pas qu’il s’inquiète pour moi. Tout va aller, je sais ce que je désire plus que tout au monde. Je suis conscient que je risque de provoquer des évènements hors de tout contrôle des Midgariens.

« Il y a peut-être quelque chose que tu peux faire pour moi… Mais je ne voudrais pas occuper de ton précieux temps. Après tout, aucune grande bataille n’est à la clé et je connais ton gout pour ces dernières. De plus, j’ai cru entendre Volstagg parler d’une chasse de plusieurs jours qu’il souhaitait faire avec toi. Il me semble même qu’il était question d’aller sur Alfheim. C’est la saison de la chasse chez eux et il me semble que Frey, notre oncle, nous ait invités à y prendre part si nous le voulions. Mes découvertes sur Midgard m’ont poussée à refuser l’invitation, mais tu devrais y aller. Nul doute que cela sera bien plus intéressant que mes petites affaires ici. Surtout que je dois sans doute m’inquiéter pour rien.
- En voici une proposition intéressante, mais je ne puis accepter. J’ai une mission très importante à accomplir. Je sais que tout le monde s’inquiète pour moi, mais il ne le faut pas. J’ai une affaire personnelle à devoir régler, pour notre bien à tous. Qu’est-ce qui peut bien pousser Loki, à faire des recherches sur Midgard ? Tu attises ma curiosité mon frère. As-tu besoin de mon aide pour tes découvertes ? »

Je me demande ce qui attire mon frère, je ne suis pas dans sa tête pour le deviner. Mais, il sait qu’il pourra compter sur moi pour l’aider. Vu que je connais bien Midgard, je lui serais d’une grande utilité et cela me permettra également de mon côté de connaître la position exacte en 1947 de l’éther. Car j’imagine bien que la configuration ne doit être la même que l’air moderne. Je me souviens qu’elle se trouvait quelque part en Angleterre.

Marchant toujours en compagnie de mon frérot, nous arrivons dans une zone plus peuplée. Je me tourne alors vers Loki tout en lui disant :

« Mon frère, je t’invite à boire de la bonne bière pendant que tu m’expliqueras en quoi consistent tes recherches. Je suis certain que cela doit être très intéressant te connaissant. Qu’en dis-tu ? Je t’offre la tournée. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 104


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Sam 18 Mar - 13:26


I thought I had definitely
lost my brother
Thor ξ Loki




« En voici une proposition intéressante, mais je ne puis accepter. J’ai une mission très importante à accomplir. Je sais que tout le monde s’inquiète pour moi, mais il ne le faut pas. J’ai une affaire personnelle à devoir régler, pour notre bien à tous. Qu’est-ce qui peut bien pousser Loki, à faire des recherches sur Midgard ? Tu attises ma curiosité mon frère. As-tu besoin de mon aide pour tes découvertes ? » Loki entendait bien la question… Mais les mots précédents faisaient naitre en lui un flot d’interrogation qu’il ne pouvait nier. Le Thor de cette époque ne portait que rarement son regard sur ce monde qu’il ne cessait de taxer, à raison, de faible. Midgard a volontairement été tenue à l’écart de la politique des Neufs Mondes. Il avait été décidé dans des temps anciens qu’elle resterait innocente et inconsciente des choses qui l’entourent tant que cela ne se montre pas une nécessité. Et cela devait faire quoi… plusieurs siècles qu’ils n’avaient plus mit les pieds sur ce monde ? Non, Thor sur Midgard à cette époque n’avait rien de normal. Et, plus que tout, pas avec une mission personnelle de la plus haute importance. Normalement, Il devrait vanter sa future bataille ou râler sur les intrigues prenant trop de temps à ses yeux. Mais aucunement faire autant de secrets. Pas à lui, du moins. Si Loki était sûr d’au moins une chose, c’était que Thor n’était pas assez subtil que pour lui avoir jamais caché ce genre de choses. Et alors que le blond essayait de se dépatouiller dans ses mots, le Malicieux fronçait les sourcils, le jugeant du regard sans un mot. Confronter Thor aux erreurs de son mensonge n’était pas ce qu’il désirait. Cela n’aurait pas de saveur, cela n’aurait aucun gout même. Et si le dieu brulait de colère de voir à nouveau un membre de sa famille essayer de lui mentir, il n’en montra rien. Après tout, cela ne serait pas productif avec ses petites affaires. « Mon frère, je t’invite à boire de la bonne bière pendant que tu m’expliqueras en quoi consistent tes recherches. Je suis certain que cela doit être très intéressant te connaissant. Qu’en dis-tu ? Je t’offre la tournée. » Loki haussa les épaules. Au vu de la manière dont son frère buvait à Asgard, il n’était pas vraiment sûr qu’aller boire un verre en ville soit le meilleur moyen de passer inaperçu. Il le voyait déjà jeter sauvagement son verre au sol en criant pour en avoir un autre, comme il avait l’habitude de le faire au palais. Pas vraiment le genre d’attitude que le Malicieux cautionnait. Mais Thor restait Thor… « Bien. Allons-y. »

Les deux frères évoluèrent en silence dans les rues de la ville jusqu’à tomber sur un établissement qui sembla convenir à Thor. S’il surprit à plusieurs reprises le regard du blond à s’égarer sur lui, cela ne l’empêcha pas d’en faire tout autant, essayant de jauger son interlocuteur. C’était définitivement étrange… Thor avec de l’argent midgardien en poche… Quelle étrange curiosité que voici… Décidément, la curiosité du mage ne faisait que grandir. Au plus il passait du temps à côté de ce Thor, au plus ses interrogations se multipliaient, grandissaient, lui piquetaient le ventre d’impatience de savoir. Ils rentrèrent dans le bar et, malgré l’heure jeune du jour sur Midgard, Thor commanda une bière. Par soucis de mimétisme manipulatoire, Loki en fit de même. De toute manière, il doutait trouver un vin de qualité dans ce lieu. Se rabattre sur la bière serait non seulement sans doute une meilleure expérience buccale mais fonctionnerait sur l’inconscient de son frère. On a plus tendance à croire quelqu’un qui nous semble proche et à accepter ses idées que le contraire. Et pour créer ce subtil sentiment inconscient, recopier les gestes et les attitudes dans la mesure du possible aidait grandement. Ils s’installèrent tous les deux, attendant que leur commande arrive. Une fois leurs bières en main, Loki se pencha légèrement au-dessus de la table, sondant son frère du regard. « Permet moi de m’étonner de te savoir en possession de monnaie midgardienne, mon frère. Et ton affaire pique ma curiosité. Cela me laisse la désagréable sensation que tu essayes de me cacher quelque chose. Ce qui n’est pas dans tes habitudes, si je puis dire. » Il se redressa, reprenant son maintien princier. Ses doigts coururent sur le verre humide de la bière fraiche contenue, y traçant inconsciemment des runes. Pas que le Malicieux soit en train de lancer un sort quelconque mais c’est une vieille habitude que le Jotnar avait conservé de son apprentissage de la magie runique. Un léger tic qu’il ne se laissait aller à avoir qu’à proximité des personnes qui le connaissait depuis un certain temps.

Après avoir sondé la paire d’yeux profondément bleus du dieu de la Foudre, Loki soupira. « Soit. Tu me dis de ne pas m’inquiéter, donc je ne m’inquiéterais pas. Même si ton comportement est bien loin de celui que je te connais. Pour peu, je pourrais en croire qu’Amora a enfin finit par déposer les griffes de sa magie sur toi. » Pour clore momentanément la discussion, il prit une gorgée d’alcool. La bière n’était pas très fraiche ni très forte. Une bière midgardienne insipide et pratiquement sans saveur. Il fallait laisser aux Ases que, comparativement, ils savaient faire de l’alcool, eux. Il reposa le verre, laissant ce dernier claquer légèrement sur la table à la manière du marteau d’un juge annonçant que le débat était clos. Il ne voulait pas acculer Thor. Il voulait que le blond ait la sensation que lui confier ses affaires étaient quelque chose qui venait de sa volonté propre et non pas de son frère ayant besoin d’assouvir sa curiosité. « Pour en revenir à mes affaires… Je pense qu’effectivement, tu pourrais m’aider. Les légendes midgardiennes à mon nom ne me sont pas favorables pour obtenir leur confiance et je ne souhaite déclarer une guerre entre nos deux mondes simplement parce que je suis inquiet sur certaines choses… Et depuis… » Il y eut un blanc et le corps du thaumaturge fut parcouru d’un frisson. Il revit le javelot se planter droit dans le cœur de Baldr, il entendit à nouveau les cris d’effrois, puis de douleur de Nari, il revit le désespoir sur le visage de Sigyn, il sentit à nouveau la texture chaude et poisseuse des tripes de son propre fils avec lequel on le liait à un rocher. Son regard disparu dans la vague à un moment et le dieu dû prendre une longue inspiration tremblante pour ne pas laisser la colère l’engloutir à nouveau. Son regard resta encore un bref instant accroché dans le vide avant qu’il ne parvienne à chasser pour de bon les fantômes du passé. Quand ses yeux retombèrent sur ceux de Thor, le Jotnar avait enfilé son masque de neutralité contrôlé sur son visage. « Depuis tu sais quels événements, personne ne m’écoutera non plus à Asgard. Ta voix à toi pourrait peut-être être suffisante pour éviter un événement que je redoute de finir de manière tragique. Et pas uniquement pour Midgard. »

Le gout amer dans la bouche du Jotnar persistait. Ce masque de neutralité, c’était son refuge. C’était l’expression qu’il arborait pour ne pas montrer lorsqu’il était blessé, lorsque la colère et la douleur étaient trop fortes que pour être ignorées. Cela devenait difficile pour lui de jouer habilement avec ses expressions faciales comme il en avait si bien l’habitude. Cette attitude neutre le protégeait lorsqu’il tenait une conversation avec à peu près n’importe qui. Mais il savait qu’il ne dupait pas Thor. Cette expression ne dupait jamais sa famille. Cette expression, il l’avait arboré lorsque ses premiers enfants avaient été bannis et enchaînés, il l’avait enfilée lorsqu’Odin déclara que Sleipnir, son quatrième enfant, serait sa monture. Cette expression, il n’avait pas été capable de la poser sur les traits délicats de son visage après avoir vu son fils se faire changer en bête sauvage pour massacrer son cadet. « Midgard n’est pas un monde de magie, et pourtant, … Cela fait un petit temps maintenant que je l’ai remarqué. J’essaye de tenir la chose à l’œil de loin mais j’ai un mauvais pressentiment. Je perçois des pics magiques émanant de ces terres. Quelque part, un artefact magique s’est perdu. Un artefact qui n’est pas supposé demeurer en ces terres. La magie midgardienne est aussi avancée qu’un nouveau-né ne l’est quand il s’agit d’apprendre à marcher. Et elle ne le sera sans doute jamais plus compte tenu du fait qu’ils n’ont pas une physionomie suffisamment solide que pour encaisser l’utilisation de l’énergie cosmique. Je veux trouver cet artefact et le ramener à Asgard, là où il sera en sécurité et loin des utilisations abusives. » Et loin de l’utilisation du Titan Fou, accessoirement. Loki ne souhaitait que peu être à nouveau une pièce sur l’échiquier de Thanos. Il n’était pas de ceux que l’on manipulait.


I REMEMBER A SHADOW LIVING
IN THE SHADE OF YOUR GREATNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Sam 18 Mar - 16:29


Entre frères
ft. Loki Laufeyson
Tout ce que tu voudras ! Je ne pourrais rien te refuser

Main dans les poches tout en étant silencieux, je recherche un établissement ou nous pourrons boire une bonne bière. Je souhaite trouver un endroit pas trop bruyant et calme, parce que mon frère n’est pas un grand admirateur de l’agitation. Lui se comporte beaucoup plus comme un noble, un prince que moi.

Marchant tranquillement au côté de Loki, je constate que lui aussi m’observe depuis un petit moment. Il est fort probable que je l’intrigue avec mes propos, je dois faire extrêmement attention de ne pas parler du futur. Et c’est là que je me rends compte que mon « erreur », je l’ai invitée à boire une bière, je possède de l’argent ! Alors que je ne suis pas censé en avoir. Et merde … Je ne suis décidemment pas un grand malin. Bon … Je réglerai ce petit détail plus tard, en attendant trouvons cet établissement.

Je fini par trouver ce que je cherche et invite mon frère à entrer. L’ambiance est chaleureuse et calme, tout ce dont j’avais besoin. Je vais essayer de ne pas me comporter en sauvage dont je suis un expert quand je bois de la bière sur Asgard. Je me connais, je sais très bien comment je suis. Mais encore une fois, je n’ai pas envie de vexer ce Loki de 1947. Notre relation a toujours été tendu et j’aimerais vraiment tout tenter pour arranger mes erreurs du passé.

Je passe commande pour une bonne bière (façon de parler) car elles ne sont pas comme chez nous. Trouvant une bonne table, je m’assois tranquillement tout en posant ma chope. Observant mon frère, je l’écoute attentivement :

« Permets-moi de m’étonner de te savoir en possession de monnaie midgardienne, mon frère. Et ton affaire pique ma curiosité. Cela me laisse la désagréable sensation que tu essayes de me cacher quelque chose. Ce qui n’est pas dans tes habitudes, si je puis dire.
- C’est parce que ce n’est pas la première fois que je viens sur Midgard. Il y a quelques semaines en arrière, je suis allé en Norvège. Voilà pourquoi, je possède de l’argent Midgardienne. C’est très gentil de ta part de t’intéresser à mon affaire mon frère. Je te rassure tout de suite, je ne cherche pas à te cacher quoi que ce soit. Je cherche par-dessus tout à éviter une nouvelle tragédie. Non ce n’est pas dans mes habitudes, mais il le faut pour notre sécurité à tous. Je n’ai pas le choix mon frère. »

Le fixant du regard, j’essaie de ne pas trop lui en dire. Parce que je vois déjà ce qu’il serait capable de faire. De m’empêcher de m’emparer de l’Éther pour le venger lui et mère.  

« Soit. Tu me dis de ne pas m’inquiéter, donc je ne m’inquiéterais pas. Même si ton comportement est bien loin de celui que je te connais. Pour peu, je pourrais en croire qu’Amora a enfin fini par déposer les griffes de sa magie sur toi. »

Je ne dis point mot à cette remarque, je préfère me taire tout en continuant de fixer ces yeux bleus clairs. Prenant ma chope, je bois calmement sans faire le cochon. Fronçant légèrement les sourcils, je me dis que ces voyages dans le temps ne sont pas forcément une bonne chose. Parce que la situation se complique, être confronté au Loki du passé alors qu’on est du futur. Comment ne pas céder à la tentation de tout lui révéler. Mais cela risquera de le mettre beaucoup plus mal à l’aise qu’il le soit déjà.

« Pour en revenir à mes affaires… Je pense qu’effectivement, tu pourrais m’aider. Les légendes midgardiennes à mon nom ne me sont pas favorables pour obtenir leur confiance et je ne souhaite déclarer une guerre entre nos deux mondes simplement parce que je suis inquiet sur certaines choses… Et depuis… »

Mon frère fait un arrêt dans son explication, j’ai l’impression que cela le fait grandement souffrir. Malgré les apparences, Loki est un être sensible. Il peut se montrer très émotif même si chez lui, c’est beaucoup plus rare que moi. Peut-être que je me montre, mais j’ai l’impression qu’il se remémore des souvenirs douloureux. Et mon instinct me le confirme quelques secondes plus tard :

« Depuis tu sais quels événements, personne ne m’écoutera non plus à Asgard. Ta voix à toi pourrait peut-être être suffisante pour éviter un événement que je redoute de finir de manière tragique. Et pas uniquement pour Midgard. »  

Je commence à comprendre de quels événements, il est en train de parler. Je m’en souviens comme si c’était hier. Son mariage avec Sigyn et la tragique perte de ces enfants, assassiné par père alors que j’ai été mis dans l’ignorance par celui-ci. Je n’ai JAMAIS approuvé ce qu’il avait fait enduré à mon frère. Il n’y avait d’autre manière de le punir que de lui infliger cela. Et c’est en quelque sorte ces événements qui ont radicalisé Loki.

Intérieurement, je porte toujours l’espoir qu’un jour mon frère puisse revenir dans le bon côté. Même si, je me suis beaucoup plus méfié de sa version de 2016. Mais peut-on lui en vouloir de se venger après tout ce qu’on lui a fait subir ?  

« Si tu désires que je fasse pour toi, ton porte-parole je le ferais sans hésiter mon frère. Surtout s’il s’agit comme tu le dis d’un évènement qui pourrait très mal se finir. »

Là ma curiosité devient de plus en plus grande. Mais de quoi parle-t-il au juste ? Du Ragnarök ? Nous savons qu’il va arriver, mais nous ignorons encore quand il va se produire.

« Midgard n’est pas un monde de magie, et pourtant, … Cela fait un petit temps maintenant que je l’ai remarqué. J’essaye de tenir la chose à l’œil de loin, mais j’ai un mauvais pressentiment. Je perçois des pics magiques émanant de ces terres. Quelque part, un artefact magique s’est perdu. Un artefact qui n’est pas supposé demeurer en ces terres. La magie midgardienne est aussi avancée qu’un nouveau-né ne l’est quand il s’agit d’apprendre à marcher. Et elle ne le sera sans doute jamais plus compte tenu du fait qu’ils n’ont pas une physionomie suffisamment solide que pour encaisser l’utilisation de l’énergie cosmique. Je veux trouver cet artefact et le ramener à Asgard, là où il sera en sécurité et loin des utilisations abusives. »

Fronçant les sourcils, je suis étonné que mon frère s’intéresse aussi tôt aux artefacts se trouvant sur Midgard. Car en réalité, il n’y en a pas qu’un, mais deux … Il s’agit du Tesseract et de l’Éther ! Ce sont deux pierres de l’éternité. Il n’a pas tort en disant qu’il faut les ramener sur Asgard pour notre sécurité. Mais en ce qui concerne l’Éther cela se fera une fois que Malekith sera exterminé.

« Je vois très bien de quoi, tu veux parler Loki. Effectivement, cet artefact n’a pas sa place ici car beaucoup trop dangereux. C’est d’accord, je t’aiderai à le retrouver et ensuite, le mettre en sécurité sur Asgard. Mais je doute que les Midgariens nous laissent faire mon frère. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 104


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Dim 19 Mar - 15:46


I thought I had definitely
lost my brother
Thor ξ Loki




« Je vois très bien de quoi, tu veux parler Loki. Effectivement, cet artefact n’a pas sa place ici car beaucoup trop dangereux. C’est d’accord, je t’aiderai à le retrouver et ensuite, le mettre en sécurité sur Asgard. Mais je doute que les midgardiens nous laissent faire mon frère. » Les yeux du dieu s’étrécissent, sondant son interlocuteur d’un regard emplit de jugement. A quoi donc Thor était-il en train de jouer ? Pensait-il sincèrement que son mensonge passait les radars de la langue d’argent ? Le blond ne lui disait pas tout… Et Loki commençait à avoir la désagréable impression que s’il voulait que son frère joue carte sur table, il aurait à lui forcer la main. Pas que cela le dérange. Bien qu’il n’ait aucune preuve physique pour appuyer réellement sa théorie, le dieu plaçait les chances de voir son frère venir de la même époque que lui comme étant plutôt élevées. Le Thor de cette époque ne l’aurait pas écouté ainsi, ne l’aurait pas regardé avec ces yeux, ne serait pas en possession de monnaie midgardienne. Le Thor de cette époque ci aurait reniflé dédaigneusement à sa demande et lui aurait dit qu’il préférerait aller chasser avec Volstagg que de s’inquiéter d’un fatras magique sans importance. Oh, qu’il détestait cela, le dieu malicieux… Toute sa vie avait été ainsi. A vivre au milieu des guerriers, des brutes sans cervelles. Les arts occultes étaient décrédibilisés, considérés comme une manière détournée de parvenir à ses fins, comme de la fourberie. Oh, qu’il en avait entendu des moqueries par rapport à ces arts qu’il a passé tant de temps à développer. Combien de fois ne l’avait-on pas efféminé sous prétexte qu’il préférait de loin se battre avec la souplesse et l’élégance que nécessite le maniement de la dague par rapport à ses pairs qui, eux, avaient tendance à préférer haches, épées et autres marteaux ? Sans parler du fait qu’il a enfanté à plusieurs reprises, bien entendu. Le dieu avait rongé son frein toutes ces années, maudissant ces crétins sans cervelles ne pensant qu’à frapper, réfléchissant après coup. Combien de fois n’avait-on pas déprécié le travail nécessaire à la maîtrise des arts cosmiques ? A ses yeux, il fallait beaucoup plus de discipline personnelle pour soumettre l’énergie de l’Yggdrasil et du cosmos qui les entouraient que pour planter son épée dans les tripes de ses adversaires. Simple question de point de vue, si l’on en croît ce que les Ases ont passé leur vie à lui répéter.

Alors, voir Thor porter un réel intérêt à un objet  magique pouvant créer des problèmes sur une planète de mortels, Loki n’avait plus beaucoup de doute. Aussi, ce fut pour cela qu’il n’éleva pas la voix à l’encontre de son frère, dans le but de lui faire cracher le morceau. Il n’avait pas besoin de son honnêteté. A dire vrai, il se demandait combien de temps Thor allait être capable de tenir son mensonge avant que la culpabilité ne finisse par le ronger. « Sur Asgard ? Cela est sans doute le meilleur endroit où le conserver loin des regards et de la manière la plus protégée possible. Mais permet moi d’émettre un jugement quant au fait que père ne comptera pas s’en servir pour lui-même. Je n’ai plus confiance en son jugement et en sa parole depuis bien des siècles maintenant. Bien que je doute que te parler de cela soit la meilleure idée que j’ai pu avoir. Asgard restera de toute manière un meilleur choix que Midgard. » Le regarde Loki quitte son frère pour retomber sur son verre à présent vide. Presque nerveusement, ses doigts continuaient de tracer des runes sur la surface rendue humide par la condensation. « Je ne comprends que trop bien ton inquiétude par rapport à la réaction des midgardiens. J’ai déjà commencé mes recherches pour trouver l’artefact qui nous intéresse… Mais jamais sans me nommer ou me présenter moi-même. Je sais que tu n’aimes pas le mensonge et les chemins détournés mais on me taxerait immédiatement d’une quelconque vilainie si je marchais à visage découverts. Tu es le loyal et le brillant Thor. Les légendes midgardiennes chantent encore les louanges du dieu de la Foudre sur certaines parties de ce Monde. Peut-être même que seule ta divine présence serait suffisante à leur faire accepter de te concéder l’artefact… Sinon… Bien que l’idée de m’enchante pas… Nous sommes les fils d’Odin. Père n’appréciera sans doute pas mais nous pouvons parler en son nom et exiger que l’artefact soit ramené à Asgard. Mais Père n’a pas toujours l’œil pour identifier une situation à problème si elle dépasse sa juridiction à Asgard. » Les mots étaient empreint d’un venin qu’il ne pouvait contenir. Sa relation avec Odin était indubitablement restée tendue depuis le jour où le Père de Tout avait pris la décision de le punir pour la mort de Baldr. Et si Loki se fiait au monde qui l’entourait, elle n’était pas loin de s’aggraver à nouveau avec la révélation de ses véritables origines. Juste une poignées de décennies serait maintenant suffisante.


I REMEMBER A SHADOW LIVING
IN THE SHADE OF YOUR GREATNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Mer 22 Mar - 19:44


Entre frères
ft. Loki Laufeyson
En quête de deux Pierres de l'Infinité

Loki et sa modestie légendaire, je crois que c’est sa plus étrange demande depuis des millénaires. Ce que je trouve très suspect dans sa requête, c’est qu’il le demande aussi tôt ! Je me souviens que mon frère de cette époque ne s’y intéressait guère. Je commence à avoir des doutes … Je sais que mon frère est un parfait spécialiste du mensonge et la tromperie.

Se pourrait-il que ce soit celui de 2013 ? Si c’était le cas, comment aurait-il fait pour survivre ? Je l’ai vu mourir dans mes bras, à moins que ce petit malin ait créé une illusion de lui-même. Loki, je te retrouverai en enfer si tu as véritablement fait cela. Je suis quelque peu perturbé par une telle possibilité. Relevant légèrement la tête, mon regard fixe une nouvelle fois mon frérot.  

« Sur Asgard ? Cela est sans doute le meilleur endroit où le conserver loin des regards et de la manière la plus protégée possible. Mais permet moi d’émettre un jugement quant au fait que père ne comptera pas s’en servir pour lui-même. Je n’ai plus confiance en son jugement et en sa parole depuis bien des siècles maintenant. Bien que je doute que te parler de cela soit la meilleure idée que j’ai pu avoir. Asgard restera de toute manière un meilleur choix que Midgard. »

Je ne dis point mot pendant quelques secondes. Je préfère l’écouter et ne pas l’interrompre. Bon, je crois avoir compris ce que je suis censé faire. L’aider à retrouver cette pierre de l’infinité et ensuite la ramener à Asgard. Mais la seconde partie de son explication me fait émettre de plus en plus de doute. Son hostilité à l’égard de père de tout chose, des indices qui me font penser que le frère qui est en face de moi n’est pas forcément celui que je crois …

« Je ne comprends que trop bien ton inquiétude par rapport à la réaction des midgardiens. J’ai déjà commencé mes recherches pour trouver l’artefact qui nous intéresse… Mais jamais sans me nommer ou me présenter moi-même. Je sais que tu n’aimes pas le mensonge et les chemins détournés, mais on me taxerait immédiatement d’une quelconque vilainie si je marchais à visage découvert. Tu es le loyal et le brillant Thor. Les légendes midgardiennes chantent encore les louanges du dieu de la Foudre sur certaines parties de ce Monde. Peut-être même que seule ta divine présence serait suffisante à leur faire accepter de te concéder l’artefact… Sinon… Bien que l’idée de ne m’enchante pas… Nous sommes les fils d’Odin. Père n’appréciera sans doute pas, mais nous pouvons parler en son nom et exiger que l’artefact soit ramené à Asgard. Mais Père n’a pas toujours l’œil pour identifier une situation à problème si elle dépasse sa juridiction à Asgard. »

Je vais devoir enquêter en toute discrétion, car ça commence à devenir un peu trop suspect à mon gout. Me frottant le menton, je vais tenter quelque chose pour voir si mes soupçons sont fondés :

« Il sera effectivement bien plus en sécurité sur Asgard. Tu sais cela fait bien longtemps maintenant, que je n’ai plus confiance en lui. Cette espèce de vieux fou n’est qu’un bon à rien, il a juste été capable de nous diviser et de faire de toi, son souffre-douleur. Je doute fortement que cet artefact soit en de bonnes mains avec ce crétin ! Ta modestie légendaire mon frère, me fera toujours rire. Tu me remercieras plus tard, quand tu l’auras entre tes mains ! »

Les dernières paroles de mon frère me font un gros pincement au cœur. Le fait que les Midgariens me font des louanges et que cela ne fait que confirmer cette terrible fracture entre nous deux. Cela me rend si triste et je tente de ne pas le montrer. Que jamais mon frère n’a eu la reconnaissance qu’il mérite, que ce n’est pas un vulgaire Midgarien, mais un ROI.

Durant ces trois dernières années où je me suis retrouvé seul, j’ai eu le temps de faire l’inventaire de ce qui n’allait pas avec moi. Et c’est ainsi que j’ai mieux compris la relation compliquée que j’entretenais avec lui. Bien sûr ce n’est pas le père de toute chose qui m’a aidé, il est resté si froid après la mort de Loki. Comme si cela l’importait peu … Comme s’il était « heureux » de s’être débarrassé d’un terrible poids. Quel terrible déshonneur pour un Asgardien que d’avoir un Géant des Glaces sur le Trône, il n’a jamais osé l’avouer …

« Puisse un jour te débarrasser définitivement de ces rumeurs infondées pour te discréditer mon frère. Il ne te connaissait pas tel que moi, je te connais. Ils font une grave erreur de ne pas faire confiance à un Dieu. Ta parole a bien plus de légitimés que celle des mortels. Mais soit, je le ferais avec grand plaisir mon frère. Je vois que tu n’as pas perdu de temps, je suis fier de toi. Je crois qu’on va essayer d’éviter la moindre confrontation, mais je comprends la démarche. Je doute fortement que ce soit dans l’intérêt de Midgard de déclarer la guerre à Asgard. »

Réfléchissant à la marche à suivre, je perds maintenant mon regard dans ma chope qui est encore rempli. Je ne l’ai pas terminé, parce que je prends mon temps pour boire. Je ne suis plus aussi « sauvage » que je l’étais autrefois. C’est involontairement à cause des évènements liés à Jane Foster et Malekith qui ont grandement calmé mes ardeurs. Si étrange soit-il, étrange de voir un Thor calme et non un Thor incapable de bien se tenir en public. Je crois que mon frère l’a remarqué, que je n’ai plus la même attitude qu’avant. Mais on dit qu’avec le temps on finit par s’adapter et oublier. Mais je pourrais difficilement pardonner tout ce qui s’est produit. Je me dis que plus cela va avancer et moins, je vais garder le contrôle.

Je sais que je ne vais pas arranger les choses, au contraire. Mon obsession pour Loki va finir par avoir raison de moi. Ce serait hooo bien la première fois que Thor parcourt un chemin non pas dangereux (ce n’est pas la première fois que je ferais une mission périlleuse), mais une ou les ténèbres m’attendent. Roulant mes yeux, je casse le silence qui s’est installé entre nous :

« Je sais exactement où chercher, j’espère simplement que cela ne va pas tourner en bain de sang. Tu sais que je déteste cela mon frère, mais rien n’est jamais sûr sur Midgard. Il ne faut pas que cet artefact tombe entre de mauvaises mains, il y a des gens qui seraient prêts à tuer pour l’avoir. Dès que j’aurai des informations intéressantes à te transmettre, je le ferai via la météo. »

Nous ne sommes pas en 2016 avec la technologie plus avancée des Midgariens. Cela va quelque peu « compliqué » l’affaire parce que je vais être obligé de modifier le climat grâce à Mjölnir si je veux attirer l’attention de mon frère. Je n’ai pas vraiment d’autre moyen à disposition. Je ne suis pas comme mon frère qui a le pouvoir de se téléporter ou bon lui semble. Je peux juste « ouvrir des failles » pour aller de Midgard à Asgard ou d’Asgard à Nidavellir.

Je fini ma chope de bière et dépose tranquillement celle-ci sur la table. Je ne fais pas comme je faisais habituellement c’est-à-dire la casser sur le sol et en réclamer une autre. Je suis un Thor quelque peu différent. Espérons que mon projet, ne vienne pas tout gâcher.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 104


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   Mar 4 Avr - 15:43


I thought I had definitely
lost my brother
Thor ξ Loki




« Il sera effectivement bien plus en sécurité sur Asgard. Tu sais cela fait bien longtemps maintenant, que je n’ai plus confiance en lui. Cette espèce de vieux fou n’est qu’un bon à rien, il a juste été capable de nous diviser et de faire de toi, son souffre-douleur. Je doute fortement que cet artefact soit en de bonnes mains avec ce crétin ! Ta modestie légendaire mon frère, me fera toujours rire. Tu me remercieras plus tard, quand tu l’auras entre tes mains ! » Le dieu malicieux ne peut contenir leur surprise lorsqu’il entendu son frère adoptif décrier Odin. Eh bien, cela, c’était une première. Et c’était incroyablement stupide en sachant qu’il n’était probablement pas camouflé aux yeux d’Heimdall, de Munin et Hugin, les corbeaux servant d’yeux à Odin à travers les mondes. Le regard du Fourbe glissa vers les fenêtres, comme pour s’assurer de l’absence des deux oiseaux messagers. Après tout, ils doivent parcourir tous les royaumes en un seul jour. Les chances pour qu’ils se soient arrêtés ici en ce moment précis sont infimes. Mais Loki avait l’habitude de jouer de malchance. Ainsi, il avait pris certains réflexes. « Paix, mon frère. Je ne t’ai jamais entendu parler de père en ces termes. Y a-t-il quelconque affaire dont je ne serais au courant ? » A vrai dire, intérieurement, Loki ne pouvant s’empêcher de se complaire dans les remarques de Thor. Ainsi donc, le dieu de la foudre savait ? Il avait ouvert les yeux. Nul doute que si le Fourbe s’était trompé quant aux origines de ce frère, il se verrait plus qu’en colère de voir que ce dernier s’était rendu compte de ces choses-là depuis si longtemps mais n’avais rien fait pour alléger le poids du regard d’Odin du dos de son cadet. Mais en ce moment, Loki préférait se dire que la mise en scène de sa mort avait ouvert les yeux de son frère sur pas mal de détails. Des détails que son adoration pour le Père de Tout avait repoussés dans l’ombre. Mais à cette époque, il essayait de se faire pardonner son geste… Non, en fait, il n’avait jamais essayé de se faire pardonner. Loki n’était pas du genre à plier le genou. Non, le dieu du chaos était revenu brisé de cette grotte, n’ayant plus ni femme ni enfants. Et pendant qu’il fomentait sa vengeance dans l’ombre, il jouait les gentils dieux naïfs. Il avait bien vu le regard que le trio palatin posait sur lui, les regards dédaigneux lorsqu’il chevauchait à leur côté, ayant pour seul arme sa dague finement ouvragée alors qu’eux étaient chargés de haches, d’épées et autres armes ayant la subtilité d’un coup de poing dans les côtes. A cette époque, Loki donnait l’illusion d’être maté, de s’être assagit, d’avoir compris sa leçon. Alors il ne pouvait laisser Thor blasphémer sur leur père… Père… Si seulement Odin avait la moindre idée de ce qu’était la paternité. Si seulement, pour le Père de Tout, les gens étaient avant tout des personnes avant d’être des outils… Peut-être n’utiliserait-il pas son petit-fils comme monture… Peut-être aurait-il donné une chance aux premiers nés de Loki avant de les bannir ou de les enchainer. Peut-être n’aurait-il pas laissé les jumeaux s’entretuer sous les yeux de son fils adoptif. Le dieu malicieux s’était déjà emparé du trône d’Asgard. Mais il en voulait plus. Il brûlait de faire payer à Odin, de le mettre à genoux, de l’avoir suppliant, face à lui, qu’il le change en neige, comme feux son père avant lui l’avait été pour que la douleur cesse. Et peut-être que là, Loki serait enfin satisfait. Peut-être que là la colère brulant ses tripes et son âme s’apaisera. Peut-être arrivera-t-il enfin à faire la paix avec sa véritable nature de géant des glaces.

« Puisse un jour te débarrasser définitivement de ces rumeurs infondées pour te discréditer mon frère. Il ne te connaissait pas tel que moi, je te connais. Ils font une grave erreur de ne pas faire confiance à un Dieu. Ta parole a bien plus de légitimés que celle des mortels. Mais soit, je le ferais avec grand plaisir mon frère. Je vois que tu n’as pas perdu de temps, je suis fier de toi. Je crois qu’on va essayer d’éviter la moindre confrontation, mais je comprends la démarche. Je doute fortement que ce soit dans l’intérêt de Midgard de déclarer la guerre à Asgard. » Vraiment ? Un léger sourire monta sur les lèvres du dieu malicieux. Un sourire qui se voulait tendre et un brin désabusé. Loki avait toujours été doué pour peindre des expressions complexes, illusionnant facilement son auditoire de par son jeu d’acteur. La clé se trouve dans le fait de mêler mensonge et vérité subtilement. De telle sorte à ce que l’un et l’autre devienne indissociable, que le tout soit interprétable, qu’une partie soit vérifiable et honnête. Thor avait-il vraiment raison de croire en son frère égaré ? Probablement pas. Car ainsi est Loki. Il brule. Il brule du désir de posséder ce qu’il ne peut avoir. Il frétille du besoin de semer le chaos et la discorde dans son sillage. Ses mots sont lances acérées se plantant directement dans le cœur de ses adversaires, ses pas sont plumes légères, élégantes et insouciantes, le menant loin du chaos que sa langue génère, contournant les problèmes pour se frayer un chemin sur des passages qu’il n’est pas sensé emprunter. Ainsi est Loki, retournant les forces des autres contre eux, se créant un bouclier de ces dernières. Et si le dieu du chaos se jugeait parfois trop durement punis, ce besoin viscéral de contrôle qui lui vrille les tripes est sans doute la source de ces mesures prisent à son encontre. Alors Loki se contente de l’observer en silence, chassant un peu tardivement le sourire qui lui était monté aux lèvres. Mais il ne répondit pas. Pas parce qu’il ne voulait pas avoir à mentir à Thor. Mentir au dieu de la foudre n’était pas un souci pour lui. Cela ne l’avait jamais été. Ce n’était pas l’une des choses que sa morale l’empêchait de réaliser. Mais à la place, il le sonda de son regard. Manipuler son frère avait toujours été plus ou moins facile en fonction des périodes. Et Thor le libérant de son rocher les avaient tous les deux rapprochés plus qu’il n’aurait voulu l’admettre. Cela le rendait plus enclin à accepter ses mots comme argent comptant avant de les vérifier. Mais il ne s’attendait cependant pas à ce que ce soit aussi facile de le convaincre tout en recevant si peu de questions en retour. Sans doute les quelques mots qu’il avait laissé glisser hors de ses lèvres lors de sa fausse mort avaient-ils plus affecté le blond qu’il ne le pensait. Soit. Il en jouerait à son avantage.

« Je sais exactement où chercher, j’espère simplement que cela ne va pas tourner en bain de sang. Tu sais que je déteste cela mon frère, mais rien n’est jamais sûr sur Midgard. Il ne faut pas que cet artefact tombe entre de mauvaises mains, il y a des gens qui seraient prêts à tuer pour l’avoir. Dès que j’aurai des informations intéressantes à te transmettre, je le ferai via la météo. » Loki s’appuya sur son coude, souriant à nouveau légèrement à la remarque. « Il est de connaissance commune que je voyage beaucoup entre les mondes… Mais je ne savais pas que c’était ton cas aussi, mon frère. Soit. » Avec l’élégance des rois, le chaos personnifié se releva. Des doigts effleurèrent le bois collant de la table à laquelle ils étaient assis. « Tu me caches très clairement des choses. Ne pense pas être capable de me mentir, mon frère. » Son regard s’étrécis un peu alors que son sourire se fit un peu plus mauvais. Que Thor lui cache quelque chose ne le dérangeait pas plus que cela. Parce que Loki avait déjà sa petite idée sur ce que le blond essayait désespérément de lui cacher. « Je ne te demanderais pas de détails  par respect et confiance. Mais ne fais rien de stupide pendant que j’ai le dos tourné. Je vis à New-York pour le moment. Pour l’heure, il faut que je retourne à mes affaires avant qu’ils ne se rendent compte que quelqu’un a fouiné dans certains documents qu’ils jugent délicats. J’attends de tes nouvelles. » Un sourire charmeur plus tard, le dieu laissait son frère adoptif seul à sa table, quittant les lieux d’une démarche souple martiale. Le genre de marche que seul les années d’entrainements peuvent vous faire adopter. Il marcha jusqu’à une ruelle peut fréquentée avant de quitter ses vêtements midgardien et de se téléporter à nouveau dans les facilités du SHIELD. Ce n’était pas tout mais il avait certaines personnes et certains objets à trouver…


I REMEMBER A SHADOW LIVING
IN THE SHADE OF YOUR GREATNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: I thought I had definitely lost my brother {Loki}   

Revenir en haut Aller en bas
 

I thought I had definitely lost my brother {Loki}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. I thought i lost you...
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Archives :: Archives :: RPS finis-