Partagez | .
 

 This time i'm not guilty {Loki & Sigyn}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: This time i'm not guilty {Loki & Sigyn}   Dim 19 Mar - 23:25


L'Éther est mien
ft. Loki Laufeyson & Sigyn Iwaldidottir
Je vais donner jusqu'à mon âme pour te ramener mon frère

La coopération avec Loki de 1947 se passe plutôt bien. Nous nous sommes très peu disputés depuis que j’ai accepté de l’aider à retrouver le Tesseract. Nous avançons bien dans nos recherches. Malgré cela mon frère n’est pas toujours satisfait de nos avancés. Je pense qu’il est impatient de la retrouver. C’est compréhensible, je suis dans le même état pour l’éther. Je me rapproche inexorablement de mon but grâce à son aide involontaire.

Je suis content, j’ai réussi à trouver une carte de l’Angleterre de cette époque. Effectivement, la zone ou Jane Foster à découvert pour la première fois l’Éther est en réalité une zone habitable ! Ce n’est pas encore une zone industrielle. Normalement, je peux y entrer en me servant de Mjölnir. Sauf que cela ne serait pas discret, je ne dois pas me faire remarquer. L’entrée de cette cachette doit être bien difficile à trouver. Je vais devoir m’y rendre pour faire du repérage.

Mais en attendant, je suis en plein travail, je suis très silencieux. Cela me fait tout drôle de voir constater que mon frère de 1947 est si « innocent » et qu’il ne cherche visiblement pas la confrontation avec Midgard dont il avait tant l’habitude en 2016. Bien que j’ai appris à me méfier de lui. Il me semble si différent et ne fait que de renforcer mon objectif : le sauver.

C’est là que je me dis également que père a commit une grossière erreur de lui avoir menti sur ces origines de Jotnar. Cela aussi, je ne comprendrais jamais. Le sujet de l’adoption est délicat voir très délicat. Je l’ai souvent observé sur Midgard. Je me demande si père lui avait dit la vérité depuis le début, est-ce que Loki aurait aussi mal tourné ? Je n’ai pas la réponse malheureusement à cette terrible question.

La journée se passe tout à fait normalement, travail acharné comme depuis des jours. Le lendemain, je retrouve mon frère en ville dans un coin discret. Celui-ci ne cesse de me poser des questions sur mon affaire. Il finira tôt au tard par le savoir grâce à sa grande intelligence. Il sait pertinemment que je suis en train de lui mentir, mais c’est pour sa sécurité que je le fais.

Je suis conscient intérieurement que cette histoire va mal se terminer, manipuler l’Éther n’est pas sans risque pour celui qui en devient l’hôte. Je n’ai pas oublié ce qu’il a fait à Jane Foster la dernière fois. Je ne souhaite pas que ce Loki s’en mêle, il ne pourrait comprendre. Je lui rétorque simplement que je me rapproche de mon but et que bientôt tout ceci ne sera qu’un mauvais souvenir. D’ailleurs, je lui dis :

« Mon frère, je vais devoir me rendre en Angleterre durant plusieurs jours. Je suis sur une piste intéressante, je souhaite aller voir d’un peu plus près. Je reviendrais d’ici une semaine, je pense. Tâche de ne pas faire de bêtise en mon absence. Je sais à quel point, tu es peu apprécié. Si tu as besoin d’un espace calme pour travailler, mon petit appartement peut parfaitement te convenir. »

J’ai comme un mauvais présentement, comme si c’était la dernière fois que je le voyais. Je prie pour que ce ne soit pas le cas. Lui faisant une tape amicale (je sais, il déteste cela), je lui donne les clefs de mon petit appartement que je loue en ville. J’ai volontairement laissé la carte avec des notes dessus, au cas où s’il m’arrivait malheur. Que celui-ci sache où me trouver. Je m’en vais dans un coin discret. Récupérant Mjölnir, je m’envole direction l’Angleterre…

Je connais bien ce pays grâce à Jane Foster, elle qui m’a embarqué dans des aventures rocambolesques. Mais depuis la tragique perte de mon Loki de 2016, je n’y suis plus retourné. J’atterris dans une sorte de champ à proximité de la ville. Je vais devoir me trouver un hôtel, le temps que j’arrive à trouver l’entrée secrète qui m’emmènera directement à l’Éther. Bon, il n’est pas question non plus que je garde ma tenue Asgardienne sur moi. Je paraîtrais trop suspect aux yeux des Midgariens qui sont très méfiants de base.

Frappant le sol grâce à mon marteau, je reprends l’apparence de Don Blake. Je vais me faire passer pour un simple touriste. J’ai dû travail avant de trouver ce que je recherche depuis maintenant, plusieurs semaines. Et bientôt, mon frère et mère vous seront vengés une nouvelle fois. Marchant tranquillement en observant les alentours, j’arrive en ville et trouve un hôtel à ma convenance. On me demande d’où je viens à cause de mon accent, je leur rétorque que je suis Norvégien (ce qui n’est pas complètement faux vu que c’est dans ce pays que je suis né).

Une fois installé, je commence ma traque si je puis dire de l’Éther. Cela va me prendre au minimum deux jours d’intenses travaux. Comme prévu, deux jours plus tard, je trouve enfin l’entrée secrète. Vérifiant que personne ne m’a suivi, je pénètre dans ce lieu maudit caché aux yeux de tous. Je me demande si au final, le Roi Bor a eu la bonne idée de cacher cette pierre de l’Éternité sur Midgard. Je ne cherche pas vraiment à comprendre.

J’arrive vers le carré qui détient emprisonner en son sein l’Éther. M’avançant prudemment, j’observe cet endroit avec attention puis me stop net. Affichant un sourire malicieux, je me parle à moi-même.

« Et dire que c’est ta propre arme qui sera la cause de ta défaite. J’accepte ta reddition Malekith. »

Je me rapproche de mon objectif pour arriver contre le carré, posant ma main gauche sur la pierre. J’avance ma main droite vers le liquide rougeâtre pour le toucher. Il y a comme une sorte d’excitation et de crainte qui m’envahit. Mais, je ne peux plus revenir en arrière …

« Je fais cela pour toi Loki mon frère, uniquement pour te ramener en 2016 et ne plus me retrouver seul avec père … »  

Mes doigts finissent par entrer en contact avec cette arme, cela ne se fait pas en douceur. C’est comme si je me reprenais une très violente décharge électrique dans tout mon corps. Je me retrouve à terre quelque peu sonné. C’est si froid … Levant mon bras, je constate cette présence rouge vif dans mes veines. Ce n’est que le début de ma corruption, je ne dois pas trop tarder. Car le compte à rebours a débuté, mon énergie vitale va être progressivement absorbée par l’Éther. Étant Asgardien, le processus va être plus lent que pour Jane Foster Midgardienne.

Je dois quitter les lieux et me rendre au plus vite à Svartalfheim, là où résident les Elfes noirs. À peine sors-je que je finis par m’effondrer inconscient. Mon réveil se fait difficilement cinq heures plus tard. J’ai l’impression d’avoir une très mauvaise migraine. Je ne suis pas seul, des gens se trouvent autour de moi.

Ma transformation a débuté, les ténèbres sont en train de détruire tout ce qu’il y a de bon en moi. Je suis conscient de choses dont je n’imaginais pas l’existence. J’ai l’impression que mon esprit voyage à travers les ombres. Pourtant, je suis toujours au même endroit … Pour l’instant, je parais normal si ce n’est que j’ai accès à de nouveaux pouvoirs. Or j’ignore totalement comment m’en servir.

Lorsque des Midgariens tentent de me relever, une puissante énergie rouge sort de mon corps et les projette tous à terre. Certains apeurés fuient, d’autres incrédules me regardent bizarrement. Je n’ai pas intérêt à traîner dans le coin, courant le plus vite possible. Je tente de faire appel à Mjölnir sauf que je n’y arrive pas.

Et merde … Jamais fichu d’avoir besoin de ce maudit marteau quand on en a besoin … Je vais devoir retourner à l’hôtel incognito. J’y arrive non sans mal, ce n’est que le début des ennuis.


Une semaine plus tard,


Je viens de me faire expulser de mon hôtel par ces misérables Midgariens. Comment ose-t-il traiter un Dieu de la sorte. Ces mortels pensent pouvoir faire de moi leur « jouet », cette insulte à mon égard est inacceptable. Je leur ferai payer cette haute trahison par la mort. C’est tout ce qu’ils méritent. Cette planète sera la première à plonger dans les ténèbres. Que c’est un pur régale que de faire le mal autour de moi.

Je me retrouve bloqué en Angleterre, étant devenu indigne de ce maudit Marteau. Je ne peux plus me servir de mes anciens pouvoirs. Ce qui également dire qu’il m’est impossible d’assouvir ma vengeance sur Malekith. J’ai été pris à mon propre piège … Par contre, j’ai certainement dû le réveiller et attirer son attention sur cette planète primitive.

Et ce n’est pas avec la technologie dérisoire des Midgariens que je vais retourner aux États-Unis. J’avais promis à Loki de revenir d’ici une semaine, je l’ai largement dépassé.

Je suis complètement corrompu par l’Éther, ma peau est devenue aussi pâle que celle des Elfes noirs. Mes yeux qui habituellement étaient bleu clair, ils sont devenus bleu beige. Ma voix est beaucoup plus ténébreuse. Seule ma chevelure blonde a gardé son éclat naturel.

Il fait nuit et la pluie tombe en abondance, j’ai de plus en plus de mal à me déplacer. L’épuisement me gagne au fur et mesure que mon énergie vitale s’amenuise. Chaque mouvement de mon corps est un effort considérable à devoir fournir. Je vais tenter de retourner dans le champ sur lequel, je suis arrivé.

Je ne sais pas exactement pour combien de temps en ai-je encore à vivre, mais je vais avoir besoin de l’aide de mon frère. Je n’ai aucun moyen de pouvoir le contacter, la technologie Midgarienne de cette époque est totalement primitive. Et j’ignore où Loki réside, j’éprouve une totale vénération envers lui. Il est le Maître absolu du Chaos et de la Désolation. Il a tant de choses à m’apprendre, que j’utiliserai contre la vermine qui habite cette planète avant que je ne la réduise en tas de cendre.

Je me trouve pied et torse nu, mes pantalons sont déchirés par endroit. Je me suis violemment bagarré juste avant. J’ai quelques blessures ouvertes sans grande importance, ma seule préoccupation est ma survie. C’est d’ailleurs pour cela que je me suis fait expulser tout à l’heure.

Au bout de plusieurs heures, j’arrive enfin à destination. Ne pouvant plus tenir debout, je m’effondre face contre terre. Je ne me sens pas bien du tout, des picotements envahissent tout mon corps. J’ai la sensation de pouvoir ressentir la rotation de Midgard avec des envies de vomir. D’ailleurs, c’est ce qu’il se produit quelques minutes plus tard.

J’ai si froid ... Comment un Dieu des Ténèbres peut-il être aussi faible ?! Vous me le payerez tous de votre vie. M’énerver n’arrange en rien mes affaires. Je me sens de plus en plus vide, pas le choix que de devoir m’économiser en attendant que mon frère daigne venir m’aider. En attendant, je ne bouge plus.

Je n’ai plus la notion du temps autour de moi, tout ce que je sais c’est qu’il pleut toujours aussi fort. Ma respiration et mes battements de mon cœur sont au grand ralenti. Je me sens comme écrasé par ma propre faiblesse. Mes yeux sont à moitié ouverts et il m’est difficile de distinguer ce qui m’entoure. Je suis pratiquement plus capable ni de bouger et ni parler. Prisonnier de mon corps mourant … Dans une dernière tentative désespérée, j’appelle mon frère ne sachant pas s’il est présent ou non.

« Lo … ki … Mon … Roi … »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 104


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: This time i'm not guilty {Loki & Sigyn}   Lun 20 Mar - 0:43


This time, I'm not guilty
Thor ξ Sigyn ξ Loki


Travailler pour Stark était… Chronophage. On ne pouvait pas dire que le dieu du Chaos avait prévu que cela lui prenne autant de temps de gagner l’intérêt de l’homme. Tous les jours il se présentait à son ‘travail’ sous les traits d’une jeune femme à la chevelure de jais ondulant jusque dans le creux de ses omoplates. La moindre chose que l’on pouvait dire sur le choix d’apparence de Loki, c’était que le dieu avait le sens de l’esthétique et comptait bien se trouver être parfaitement charmant aux yeux de sa cible. Après tout, aussi mensongères soient ses affiliations de sang, il n’en restait pas moins un prince. Mieux, même, un roi dans son temps. L’intellect n’était pas difficile à avoir. La technologie était encore loin derrière celle qu’il avait pu voir à son dernier passage sur Midgard et, bien qu’il lui en coutait de l’admettre, la magie et la technologie se rejoignaient sur certains points. Pas tous. Mais pour un esprit comme celui du mage, il n’était pas difficile de tisser les liens entre les deux, se servant de son savoir de l’un pour appréhender le second. Sans le moins du monde perdre son objectif de vue, le dieu s’amusait. Oui. C’était cela le mot. Il s’amusait à apprendre tous ces concepts midgardiens, il s’amusait de croiser Stark Senior et de lui lancer un sourire aimable mais sans plus. Il s’amusait d’avoir été amené à croiser celui qu’on nommera Iron Man, à avoir planté son regard bleu dans ses yeux, il s’amusait d’avoir échangé quelques mots rapides avec lui. En bref, le dieu du Chaos avait l’impression de se payer un peu de bon temps. Après tout, que pouvait-il lui arriver à jouer avec les mortels ? A ses yeux, pas grand-chose. Ce n’était pas comme s’ils pouvaient réellement faire quelque chose pour l’empêcher de prendre ce qu’il voulait. Si le dieu n’avait pas eu envie de perdre du temps à la jouer fine, il y aurait sans doute longtemps qu’il aurait forcé les aveux de Stark en un borborygme humide de sang, ne laissant qu’une créature de souffrance et de douleur derrière lui. Mais cela manquait cruellement de classe. Et la langue d’argent préférait la douce saveur du travail bien accomplit. Après tout, il avait une réputation à tenir, le bougre.

Ainsi, tout prit dans sa nouvelle activité qu’il l’était, le dieu n’avait pas vraiment tenu le compte des jours après le départ de son frère. Pourquoi faire après tout ? Bien que la frustration de ne pas avoir réussi à faire culpabiliser suffisamment cette stupide tête blonde suffisait à amener de lourds nuages dans son humeur, Thor était un grand garçon maintenant. Et si Loki avait un mauvais pressentiment quant à l’intelligence exacte de ce que le dieu de la Foudre avait prévu de faire ou quel était son plan précis, il avait jugé le Thor de son temps moins stupide que celui étant normalement sensé vivre à cette époque. Et tant qu’il l’aidait à obtenir le Tesseract, il pouvait bien décider de se balader en plein Harlem nu avec une plume dans le cul en déclarant à qui voudrait bien l’entendre qu’il était Laufey, le roi de Jötunheimr que cela ne regarderait encore que lui. Aussi loin que Loki pouvait s’en convaincre, ce n’était que ses propres intérêts qui le poussaient à travailler pacifiquement avec Thor et non un quelconque désir de retrouver les temps passés où le calme et la paix régnaient plus ou moins entre eux. Cette époque était révolue et rien ne pourrait les ramener à ces moments. Trop de choses s’étaient passées, trop de sang avait coulé, trop de mensonges s’étaient installés, trop de vérités douloureuses avaient été prononcées. Et quelque part au fond de lui, il n’avait jamais vraiment pardonné à Thor de lui avoir cousu les lèvres, ce fameux jour où il avait ramené une multitude de présents pour les dieux, dont la chevelure d’or de Sif et Mjölnir, qu’il aurait voulu se garder pour lui. Cet acte avait signé le moment où rien ne serait plus jamais pareil entre les deux frères. Et depuis, la colère brulait aux côtés de la jalousie en Loki. Et la langue d’argent n’était pas du genre à oublier… Ni à pardonner.

Cependant, lorsque la semaine arriva à son terme, Loki se retrouva étonné de ne pas voir le sourire de son balourd de frère dans son paysage. Rentrant au domicile qu’il louait grâce à l’argent de son emploi chez Stark, il marqua un temps d’arrêt, observant la foule. Un soupire plus tard, il avait chassé le souvenir du fantôme absent de son frère. Thor allait bientôt faire tomber la foudre pour lui signifier qu’il voulait lui parler, comme à leurs habitudes. Cependant, l’orage qu’attendait le dieu, il ne vint pas. C’est ainsi qu’il se retrouva d’une fort méchante humeur au milieu du salon de l’appartement ridiculement petit que son crétin de frère louait. Il détestait quand Thor faisait cela. Arriver à faire en sorte qu’il doive lui courir après pour rattraper ses erreurs. Mais Loki avait besoin de son frère pour récupérer le Tesseract. Aussi se montra-t-il particulièrement désappointé lorsqu’il put constater que l’appartement était vide de toute trace de vie. Oh, il le retourna totalement cet appartement. Déjà, il cherchait une piste quant à la destination exacte qu’avait prise son frère, mais surtout, il avait besoin d’évacuer sa colère d’avoir été considéré encore une fois comme le vulgaire parachute de secours. Il était Loki, le dieu du Chaos ! Il n’était pas un plan de secours ! Jamais ! Une fois son accès de colère passé, il mit la main sur la carte et le mot que Thor lui avait laissé. Un juron impliquant Odin plus tard, le dieu concentrait sa magie, la rassemblant autour de lui. Elle l’engloutit et il sentit son corps entier se distordre. Un flash vert et doré plus loin, le dieu se stabilisait en Angleterre.

La pluie bat violement le sol et il ne fallut pas plus de quelques minutes à Loki pour se retrouver trempé. Son regard fouilla l’horizon à la recherche de la silhouette habituelle. On ne pouvait pas vraiment dire que ce fut chose aisée au vu de la faible visibilité que lui donnaient la pluie battante et la grisaille. Il trouva Mjölnir avant de trouver son possesseur. Il leva un sourcil interloqué face au marteau. Avec un regard à gauche, puis un à droite, il se pencha, laissant sa main glisser le long du manche. Il en avait tellement rêvé de ce marteau. Ce marteau que les imperfections rendaient si parfait aux yeux du Malicieux. Une grimace passa sur son visage lorsqu’il ne parvint pas à le soulever. Si seulement Odin ne l’avait pas enchanté ainsi… Il maudit une nouvelle fois le Père de Tout avant de reprendre sa recherche, laissant le précieux marteau derrière lui. Ce n’était pas vraiment comme s’il risquait quelque chose. Aucun midgardien ne se verrait assez digne que pour le soulever. Trouver la silhouette avachie au sol lui demanda tout de même une heure de recherches sous la pluie battante. Une chance que le grand blond émettait des ondes magiques suffisamment puissantes et étranges que pour diriger Loki sinon il aurait été bien en mal de mettre la main sur Thor.

Cependant, lorsqu’il reconnut la tignasse blonde, il pressa le pas. Il sentait les puissantes ondes magiques s’échappant du corps de son frère et il ne fut pas difficile pour lui de les identifier. Il eut confirmation par la suite, lorsque, du bout du pied, il le fit se tourner sur le dos pour évaluer l’ampleur des dégâts. L’Ether. Une vague de colère monta en lui. « Par la barbe d’Odin ! Tu es un sombre crétin, Thor ! Cette chose va te tuer ! » Même sous ses piètres conditions, difficile de la manquer, la magie qui court dans ses veines. Son frère ne lui avait jamais paru aussi livide. Même ses yeux paraient plus froid. Il était blessé. Il était blessé mais ce n’était pas ça qui allait lui être fatal. Ce n’était pas cela qui tirait ses traits sous l’énergie quittant son corps. Loki recula d’un pas, puis de l’autre. Au milieu de sa colère, un rire fou lui échappa. Il aurait voulu amener son frère à ce point qu’il doutait qu’il y serait arrivé. La bravoure et la fierté de Thor étaient des choses stupides. Des choses stupides qui finissaient invariablement par l’amener à ce genre de situations. L’amusement se bataillait la place avec l’inquiétude, laissant Loki les bras ballant, riant sous la pluie de voir où les valeurs de son frère l’avaient mené. Il était bien beau ainsi, le fier et fringuant Thor ! Il se rapprocha et se laissa tomber sur les genoux, rejoignant son frère dans la boue. « Laisse-moi te voir. » Les doigts graciles du dieu effleurèrent le visage de son frère, caressant sa joue, laissant sa magie courir le long de la peau de son frère, curieux de voir comment la magie de la gemme de l’infini absorbée réagirait à sa présence. Il perdit rapidement son sourire, retirant vivement sa main comme s’il venait de se brûler. Son regard se voila. Que n’aurait-il pas donné pour que Thor puisse rester ainsi ? Mais tout comme l’Ether avait manqué tuer l’humaine avant lui, Loki ne doutait pas qu’il finirait par amener son frère aux portes de la mort. Et cela, il n’était pas prêt de de l’accepter. Si quelque chose devait tuer Thor, cela serait de son fait et de personne d’autre.

Le Malicieux releva la tête, observant les alentours alors qu’il analysait ses options. Ses doigts parcouraient maintenant la gorge de Thor, cherchant à analyser ses signes vitaux pour identifier l’importance de la crise. Son sang se glaça désagréablement lorsqu’il arriva à son diagnostic. Ce n’était pas bon. Depuis combien de temps ce crétin était-il en train de se trainer à moitié nu sous la pluie en laissant l’Ether le consumer de l’intérieur ? Il fit se redresser le blond et le força même à tenir sur ses pieds, le soutenant comme il le pouvait. C’est qu’il pesait lourd, l’idiot. « Je ne compte pas t’agresser, mon frère. » L’Ether avait cela de particulier qu’il s’attaquait à ce qu’il pensait hostile pour son hôte. Et si la gentille décharge qu’il s’était pris tout à l’heure en essayant d’approcher la source de sa magie était un avant-gout, Loki ne voulait même pas essayer de deviner la sensation désagréable qui allait s’emparer de lui au moment de les téléporter. Il rassembla sa magie, sentant déjà l’Ether en Thor réagir.

Et lorsque le sort parti, il du serrer les dents pour ne pas lâcher un cri de douleur. Lorsque le flash de lumière verte et dorée s’évapora, il fut laissé chancelant au milieu d’un salon où il n’avait jusqu’alors jamais osé poser les pieds. On ne pouvait pas dire que Sigyn et lui partageaient encore des rapports particulièrement cordiaux. A vrai dire, ils ne se voyaient plus du tout. Désireux de se délester de son fardeau, Loki alla abandonner Thor dans le fauteuil de la Vane, haletant doucement sous l’effort. Les téléportations avec son frère, c’était fini pour lui. Du moins, pas tant que ce soucis d’Ether ne soit réglé. Entendant du bruit dans son dos, le dieu pivota, se retournant pour faire face à cette femme qu’il avait si ardemment désirée par le passé. « Sigyn… Aussi incroyable cela soit-il, je n’y suis pour rien. J’ai besoin de ton aide pour le stabiliser. Tu es plus douée que moi en magie médicinale et je ne pouvais pas l’amener sur Asgard. » Il s’effaça pour laisser à la jeune femme le loisir de voir la magie courir sous la peau pale du dieu. « Il a absorbé une importante source de magie qui se sert de son énergie vitale comme catalyseur. Si on ne fait rien, cela va finir par le tuer. »


I REMEMBER A SHADOW LIVING
IN THE SHADE OF YOUR GREATNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Autres Espèces



☆Paroles Échangées : 197
☆Localisation : Midgard


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: This time i'm not guilty {Loki & Sigyn}   Lun 27 Mar - 18:48


❝ This time i'm not guilty ❞
Ft Loki Laufeyson & Thor Odinson
I don't like you, it's a fact. But I can't let you down.

Tout avait si bien commencé...


Tel était l'un des indéniables avantages d'être une subordonnée modèle: lorsque vous ressentiez l'impératif besoin de prendre quelques jours de repos - merveilleuse invention que les congés ! - votre supérieur n'avait pas la moindre raison valable de le vous reprocher, et encore moins de vous le refuser. Pourquoi le mien l'aurait-il fait ? N'accomplissais-je pas mon travail avec tout le sérieux et la dévotion possibles ? Pour tout cela, j'étais parfaitement en droit de m'accorder le luxe de quelques jours au calme, ne serait-ce qu'une petite semaine à la maison. Midgard était peut-être devenue "chez moi" mais Vanaheim restait ma maison. L'endroit où j'étais née et où j'avais grandi, choyée et entourée par ma famille. Une famille qui ne m'avait jamais reproché mon exil volontaire. Que je me soit enfuie au lieu de revenir auprès d'eux les avaient peinés, j'en étais tout à fait consciente, mais eux-même étaient parfaitement conscients que cela avait été la seule chose à faire. La fuite était la solution des lâches, mais je ne m'étais jamais considérée comme une force de la Nature.


Mais aussi lâche que je puisse être, j'avais toutes les raisons de l'Univers de revenir auprès d'eux, ne serait-ce que temporairement. Et l'une de ces raisons était une pierre runique de roche blanche polie, abritée sous le feuillage de l'unique sorbier dans le jardin de mes parents et soigneusement entretenue chaque jour. Une simple mais élégante pierre, ornée de runes sur laquelle se trouvait également inscrits tous les noms de mes ascendants disparus. Ainsi que les noms de mes doux enfants. Tous deux avaient été incinérés comme le voulait la tradition mais chacun de mes séjours dans le Royaume de ma naissance m'offrait l'opportunité de me recueillir devant cette pierre. Le cœur en miettes - comment une mère pouvait-elle survivre à ses propres enfants ? - mais parfois un rare sourire aux lèvres. Car parfois, les souvenirs étaient plus forts que le chagrin en lui-même... Mais mon séjour ne m'offrit guère d'occasions de venir m'apitoyer sur mes joies perdues, et ce grâce à mes sœurs qui semblèrent s'être donné le mot pour me garder - et je leur en fût des plus reconnaissantes - constamment occupé. De jour comme de nuit: entre Lofn arrivait au terme de sa seconde grossesse, le mille cinq centième anniversaire des jumelles Snotra et Syn, l'avidité de Vár de montrer ses talents en magie à la moindre occasion... Mon emploi du temps se trouva on ne peut plus chargé.


Ce qui ne fut pas une mauvaise chose, bien au contraire.


Mes chères petites sœurs... Aucune langue d'Yggdrasil ou du reste de l'Univers ne possédait dans son vocabulaire de mots assez puissant pour exprimer tout l'amour et la fierté que j'avais pour elles, et c'est le cœur bien plus léger qu'à l'aller que je retournais sur Midgard une fois le moment venu. Non sans avoir - quoi que difficilement - convaincu Syn de demeurer encore un peu auprès de nos parents. Ô intrépide et aventureuse petite Syn, si impatiente de découvrir Midgard... Mais trop jeune à mes yeux pour cela. Aussi avais-je refusé tout net, et seul mon serment d'attendre quelques années pour se faire l'avait convaincue de me laisser partir sans scandale. Telle était ma promesse, reconnue comme sincère par ma jeune sœur qui s'avérait fort talentueuse pour déceler la tromperie dans la moindre parole prononcée devant elle. Pour moi qui avait été l'épouse du Mensonge incarné, le Destin possédait un bien curieux sens de l'humeur... si tenté qu'il en ait un.


Mais par les Nornes, n'étais-je donc pas en droit d'être oubliée ? N'étais-je pas en droit d'être laissée en paix par le plus grand nombre... sans voir une partie de mon passé réapparaître aussi soudainement dans mon existence !


« Sigyn… Aussi incroyable cela soit-il, je n’y suis pour rien. J’ai besoin de ton aide pour le stabiliser. Tu es plus douée que moi en magie médicinale et je ne pouvais pas l’amener sur Asgard. »


Loki et Thor. Mon ex-époux et mon ex-beau-frère, tous deux dans mon salon. Quel odieux cauchemar on ne peut plus réel. "Aussi incroyable cela soit-il, je n’y suis pour rien." Voilà un choix de mots des plus étonnants de la part de mon ex-époux. Celui-ci ne s'entendait peut-être pas tout le temps avec Thor - toute fratrie était un nid à d'inévitables tensions fraternelles, j'étais bien placée pour le savoir - mais de là à penser qu'il puisse sciemment vouloir physiquement blesser son frère... C'était absurde. Toute rancunière que je puisse être (mon pire défaut, mieux valait tard que jamais pour le reconnaître), je demeurais pourtant assez lucide pour l'admettre. Pour admettre que ma rancœur n'avait, pour le moment, pas lieu d'être. Pas quand mon ex-beau-frère semblait en si piteux état, ce qui était bien la seule chose m'empêchant de sur le champs les expulser de mon appartement. Thor n'était en rien responsable des actes de son frère ou des décisions de son père depuis le Drame et ce qui avait suivi, je ne voulais plus rien avoir à faire avec la famille royale d'Asgard.


- Par les Nornes Thor ! m'exclamais-je avec horreur, reconnaissant sans trop de peine les stries écarlates parcourant les veines du dieu du Tonnerre. Mais êtes-tu donc bien plus stupide et idiot que tu n'en a l'air pour te montrer aussi inconscient ??!! Comment as-tu pu avoir l'idée de rechercher l'Ether !?


Je me moquais bien de le réprimander comme un enfant pris en faute, l'effroi ayant bien vite laissé place à une colère parfaitement justifiée. Mes connaissances sur les Gemmes de l'Infini étaient peut-être limitées à ce que l'Histoire m'en avait appris mais j'en savais suffisamment à leur sujet pour savoir que l'Ether avait été dissimulé dans un endroit tenu secret pour empêcher les Elfes noirs de le retrouver et le premier idiot venu d'être contaminé par sa néfaste influence.


Si on ne fait rien, cela va finir par le tuer. J'en étais parfaitement consciente, mais que pouvais-y faire ? Dans pareil cas, je pourrais très bien être pieds et poings liés que cela n'y changerait rien. Cela me coûtait de l'avouer mais je ne pouvais leur être d'une quelconque aide.


- Je... Je suis désolée mais je ne peux rien faire Thor. Je le voudrais sincèrement, je te prie de me croire, mais ma magie n'est pas assez puissante pour contrer les effets de l'Ether ou t'en délivrer, avouais-je, toute colère m'ayant désertée. Seule demeurait la honte d'être impuissante à libérer cette force de la Nature du mal qui la menait peu à peu à sa perte, sans que soigner les blessures bénignes parcourant son corps ne parvienne à l'atténuer.


- Mais cela ne m'explique pas pourquoi est-ce envers moi que vous vous tournez pour de l'aide et non pas Asgard...


Du temps, mon ex-beau-frère en disposait encore. Et cette interrogation ne pouvait demeurer sans réponse. Sans réponse honnête, cela allait de soit.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.




© FRIMELDA


Dernière édition par Sigyn Iwaldidottir le Jeu 6 Avr - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: This time i'm not guilty {Loki & Sigyn}   Lun 27 Mar - 22:57


L'Éther est mien
ft. Loki Laufeyson & Sigyn Iwaldidottir
Comment as-tu pu me faire ça, mon frère ...

Je ne pensais pas que l’éther allait « s’adapter » aussi rapidement. Je m’en souviens que celle-ci l’avait fait lorsque j’ai affronté Malekith en Angleterre. Qu’elle a cette capacité et bien d’autres encore. Je ne dirais pas qu’elle est douée d’une conscience, je n’irais pas jusque-là. Non, il y a bien des mystères concernant cette pierre d’éternité. Dommage qu’elle absorbe l’énergie vital, je m’en serais bien passé.

Au bout d’un long moment, je ressens le bout d’un pied me retourner. Je devine facilement qu’il s’agit de mon frère et non d’un Midgarien. Il est extrêmement rare que celui-ci prenne quelqu’un dans ces bras. Il préféra rester à « distance ». Mais là, j’ai la nette impression ou mauvais pressentiment qu’il me traite tel un déchet et non un être vivant.  

« Par la barbe d’Odin ! Tu es un sombre crétin, Thor ! Cette chose va te tuer ! »

Sympa l’accueil Loki … Toujours dans la finesse, mais malgré ma grande faiblesse. Je perçois de la colère dans ses paroles. Et quelques secondes plus tard, il est en plein fourire ! Je ne changerais jamais mon frère ! Il est ainsi et il restera ainsi. C'est sa façon à lui d'agir à mon égard, j'y suis habitué maintenant. Même si la situation semble désespérer, il trouvera un moyen de s'en sortir. Mais cette fois-ci, ce n'est pas le Loki de 2013 qui est en mauvais posture. Non, c'est le Thor de 2016.

Je rumine intérieurement, je ne rêve que de destruction. Cela en deviens une terrible obsession tout comme Loki. Mon adoration pour mon frère va-t-il me sauver ou au contraire me condamner.

Je ressens sa magie sur moi, est-il idiot ou stupide ? En attendant, mon frère me force à me relever et de tenir sur mes pieds. Je le vois déjà se plaindre de mon poids, que je suis trop lourd pour lui. Il est vrai que j’ai une ossature plus volumineuse que celle de Loki. Je lui ai pourtant dit à plusieurs reprises de faire de la musculature.

« Je ne compte pas t’agresser, mon frère. »

Encore heureux, car tu sais très bien ce qu’il se passe quand l’Éther perçoit de l’hostilité envers son hôte. Je dirais que c’est le meilleur garde du corps de l’univers, il ne fait aucune distinction. Et la punition est général une violente décharge, mais ça Loki en a conscience. J'ai des envies de vomir. Il fait une nouvelle fois usage de sa magie pour nous téléporter. J’imagine qu’il a dû se reprendre une bonne dose d’Éther : ça dû faire très mal ...

Je ne perçois pas directement qu’il nous a menés chez Sigyn, mon ex-belle sœur. C’est ensuite que mon cerveau le percute. Lorsqu’il se met à parler, bien que je commence à avoir de plus en plus de mal à comprendre ce qui m’entoure. Et il n’est pas fichu de me mettre coucher, non assis sur une vulgaire chaise, tête légèrement en arrière.

« Sigyn… Aussi incroyable cela soit-il, je n’y suis pour rien. J’ai besoin de ton aide pour le stabiliser. Tu es plus douée que moi en magie médicinale et je ne pouvais pas l’amener sur Asgard. Il a absorbé une importante source de magie qui se sert de son énergie vitale comme catalyseur. Si on ne fait rien, cela va finir par le tuer. »

Je ne peux pas blâmer mon frère pour ce que j'ai fais. Il n'est même pas au courant, qu'il a une version de lui-même dans le futur. Cela deviens vraiment compliqué ces histoires, très peu pour moi. J'essaie de trouver une solution, mais n'étant pas un génie, je n'ai pas directement la réponse. Mais celle-ci viendra plus tard, involontairement à cause de Mjölnir. J’en ai assez ! Je suis de plus en plus en colère (même si extérieurement, on ne le voit pas forcement).

« Par les Nornes Thor ! Mais êtes-tu donc bien plus stupide et idiot que tu n'en a l'air pour te montrer aussi inconscient ??!! Comment as-tu pu avoir l'idée de rechercher l'Ether !? »

Et dire qu'il va falloir lui expliquer les raisons de mon geste. Comment lui dire, que son frère s'est "condamné" parce qu'il a perdu deux êtres chers, sa mère et lui. Que depuis trois ans, plus rien n'est comme avant. Ma vie a basculé, le jour ou mon frère a rendû l'âme. Je risque d'entraîner Loki avec moi dans ma chute.

« Je ... Je suis désolée, mais je ne peux rien faire Thor. Je le voudrais sincèrement, je te prie de me croire, mais ma magie n'est pas assez puissante pour contrer les effets de l'Éther ou t'en délivrer. Mais cela ne m'explique pas pourquoi est-ce envers moi que vous vous tournez pour de l'aide et non pas Asgard ... »

Pourquoi ai-je une équipe de bras cassés, que la pierre d’éternité me détruise une bonne fois pour toutes. Que Midgard et Asgard soient à jamais maudits. J’ai de plus en plus froid, entre le fait d’être resté des heures dans la boue et d’être peu habillé n’a rien arrangé. Et cette sensation de flottement dans l’Éther. Les Ténèbres grandissent et rien ni personne ne pourra les arrêter. Que mon frère embrasse pour moi MALEKITH, et que cette fois-ci ce Loki ne se fasse pas tuer lui aussi.

Je n’ai pas sorti le moindre son de ma bouche, mon regard est fixé en direction du plafond. J’arrive non sans grand mal à réunir mes forces pour que ma tête se baisse légèrement. C’est alors que je vois mon reflet, mes yeux sont passé du bleu beige à noir tel un Elfe Noir. Comme je l’ai dit plus tôt, l’Éther s’adapte très vite.  

« Malekith … ».

N’ayant pas assez de force, c’est la seule chose que je leur dis à voix très basse. Je dois lutter intérieurement pour éviter de perdre connaissance. C’est à ce moment-là que cela risque de devenir beaucoup plus compliqué pour ces deux-là. Si je meurs, Loki aurait totalement échoué de se débarrasser de moi par lui-même. Il risque plus d'enragé de ne pas y être arriver, là ou l'éther risque de réussir.

Le compte à rebord arrive bientôt à son terme …

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 104


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: This time i'm not guilty {Loki & Sigyn}   Mer 5 Avr - 20:33


This time, I'm not guilty
Thor ξ Sigyn ξ Loki


« Par les Nornes Thor ! Mais êtes-tu donc bien plus stupide et idiot que tu n'en a l'air pour te montrer aussi inconscient ??!! Comment as-tu pu avoir l'idée de rechercher l'Ether !? » Parce que Thor est un crétin qui agit sans réfléchir. Voilà les mots que la langue d’argent ravala tant bien que mal. Oh, ce qu’il pouvait médire le dédain avec lequel les Ases traitait tout ce qui touchait au domaine magique. Dès que l’on sort des enchantements d’armes, il n’y a plus rien qui vaille la peine d’être apprit, plus rien qui vaille la peine d’être comprit. Loki avait la furieuse envie de secouer son frère en lui criant dessus. La mort de Thor ne l’arrangeait en rien à ce moment précis de l’histoire. Pas alors qu’il se trouve face à un dieu du tonnerre que le chagrin de la perte a rendu malléable, en plus de lui avoir ouvert les yeux sur certaines choses. Intérieurement, le dieu du Chaos mettait le blond au défi de mourir en ce jour… Parce qu’il y avait fort à parier qu’il irait le rechercher par la peau du cul jusqu’au Valhalla ou en Hel s’il le devait. Cette mort n’était pas planifiée dans l’esprit du manipulateur. Manipulateur qui se maudissait de tous les noms. Par les Nornes, comment avait-il pu oublier de prendre en compte la légendaire stupidité héroïque de son frère ?  Comment n’avait-il pas pu voir que Thor se ruerait sur l’Aether comme une mouche sur du miel ? Dire que Loki était furieux était peu dire. Il était furieux contre Thor et il était furieux contre lui-même. Comment avait-il pu ne pas le calculer ? Comment avait-il pu mettre cela en dehors de ses calculs ? Un son agacé lui échappa alors que son regard sombre se posait sur son frère. Son état commençait à être inquiétant… Et il ne pouvait pas vraiment le ramener à Asgard. Un second Thor et un second Loki… Cela créerait bien trop de problème, bien trop de questions… Mieux valait qu’Asgard reste dans l’ignorance de leur présence. La dernière fois, l’Aether a été pris sans qu’Heimdall et le Père de Tout ne s’en rende compte. Loki espérait sincèrement qu’ils n’avaient pas attirés le regard d’Hugin ou de Munin sur eux. Son corps épuisé par la téléportation et la décharge magique qu’elle lui avait occasionné, il ne parvenait pas à camoufler sa nervosité aussi bien que d’ordinaire. La colère le rongeait doucement, commençant à déformer les traits de son visage. D’une main qu’il n’espérait pas trop tremblante, il se recoiffa, essayant de reprendre son souffle. Silencieusement, il espérant que Sigyn puisse y faire quelque chose, puisse aider d’une manière ou d’une autre le blond agonisant. « Je... Je suis désolée mais je ne peux rien faire Thor. Je le voudrais sincèrement, je te prie de me croire, mais ma magie n'est pas assez puissante pour contrer les effets de l'Ether ou t'en délivrer. Mais cela ne m'explique pas pourquoi est-ce envers moi que vous vous tournez pour de l'aide et non pas Asgard... » « Il doit y avoir une solution. » La voix précipitée du dieu claque l’air, sèche et ferme. Son regard se détache enfin de son frère pour tomber sur son ex-femme. Et si on peut dire quelque chose, c’est que, au moins, ce regard lui remet un peu les pieds sur terre. Du sucre. Il a besoin de quelque chose de sucré pour restauré rapidement l’énergie que lui a si avidement arraché l’Aether lors de la téléportation.

« J’ai besoin de restaurer ma magie avant tout. L’Aether a profité de notre téléportation pour puiser dans mes réserves. Pas le temps de méditer. Un verre d’eau sucré devrait suffire. M’accompagnerais-tu à la cuisine ? » Son regard retomba sur Thor et il se força à l’y arracher, tentant un pauvre sourire à Sigyn. Cette téléportation l’avait fatigué et il sentait le tiraillement qui avait l’habitude de prendre son corps après qu’il ait abusé de sa magie. Mais cela n’allait pas le laisser faire l’erreur de tout balancer juste devant Thor. Et si Loki avait toujours eu des problèmes de confiances, s’il n’avait jamais réussis à s’ouvrir entièrement et se confier à quelqu’un, il était des circonstances qui impliquaient parfois de mettre son confort personnel de côté. Il suivit la brune jusqu’à la cuisine. Elle lui sorti un verre et Loki se pencha au-dessus d’elle pour en attraper un second. Peut-être cela pourrait-il donner un peu plus de temps à Thor. Ridicule est-il d’essayer de lui sauver un peu de temps ainsi, tel un affamé se ruant sur des miettes pour retarder le moment où il mourra indéniablement de faim. Sentant le regard lourd et interrogateur de la belle sur lui, Loki finit par soupirer alors qu’il servait les verres d’eau, prêt à y rajouter une dose excessive de sucre. Cela ne valait pas un élixir de son cru mais il n’avait pas vraiment le temps de rassembler les ingrédients ou de le préparer. « On ne peut pas l’amener à Asgard parce qu’il n’est pas le Thor que tu connais. Il ne me l’a pas avoué de vive-voix mais les signes ne trompent pas. Et avant que tu demandes, oui, j’en ai la certitude. Et non, je ne peux pas emprunter le Bifrost non plus, et cela pour les même raisons. Comme chaque aventure, tout détailler serait trop long. Mais il ne doit pas savoir que je suis le Loki de son époque. Dans notre temporalité, cela fait plusieurs années que je me fais passer pour mort. Pour ma sécurité mais aussi pour la sienne. Mais je crains que le lui dire ne le briserait que davantage. Crois-moi, là-dessus, il est mieux dans l’ignorance. Il y a de toute manière plus important à gérer que nos origines. » Il ajouta le sucre dans l’eau et mélangea le tout énergiquement avant de boire le verre d’une traite. Une grimace déforma son visage alors qu’il préparait un second verre, pour son frère, cette fois ci. « Malekith a très probablement déjà été sorti de son sommeil. Je ne sais pas pour toi, mais j’ai très peu envie d’avoir à défaire toute son armée par la seule force de mon poignet et de ma magie. J’ai déjà été embarqué là-dedans une première fois et je ne compte pas vraiment laisser les choses déraper à nouveau. » Il marqua une pause, laissant son regard couleur vers la porte de la cuisine, celle qui mène au salon où Thor les attends. « Je ne pourrais pas le sauver si j’agis seul. J’ai besoin d’aide, Sigyn. » Ses yeux émeraudes glissèrent jusqu’aux pupilles brune de la belle, accrochant son regard. « Les maux qui nous séparent ne concernent que nous. Ne lui tourne pas le dos pour les actes dont notre lignée est responsable. » Comme pour conclure, il lui tendit le verre d’eau sucré, le liquide à l’intérieur de ce dernier tournoyant encore. « Fais lui boire ça.  Cela nous fera gagner du temps. Une poignée ridicule de temps. Mais du temps tout de même. »


I REMEMBER A SHADOW LIVING
IN THE SHADE OF YOUR GREATNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: This time i'm not guilty {Loki & Sigyn}   

Revenir en haut Aller en bas
 

This time i'm not guilty {Loki & Sigyn}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Canadian aid worker guilty of assaulting Haitian boys
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Précipitation...(PV Loki Kiraj)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Across The World :: Les U.S.A.-