Partagez | .
 

 Obligation familiale - Howard Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


☆Paroles Échangées : 139
☆Age : 31
☆Localisation : New York comme toujours


Marvel Temporus
MessageSujet: Obligation familiale - Howard Stark   Sam 25 Mar - 3:18



Obligation familiale
Howard A. Stark & Edward T. Stark
- Monsieur Stark ?

Le jeune vendeur travaillant en cet après-midi à la bijouterie fit soudainement irruption dans l’atelier de fabrication ou Edward travaillait minutieusement sur une nouvelle commande. Sursautant, car il n’entendit point venir jusqu’à ce qu’on soit tout près, il déposa ses outils tout en observant le vendeur. C’était un jeune homme de 20 ou 21 ans, travailleur et optimiste. Pourtant, il était d’une maladresse : bien pire que lui. – Enfin, c’était encore à prouver. - Edward soupira appuyant ses index et majeurs gauches contre son front sans pouvoir sans empêcher lorsque son employé fit tomber la pile de documents présente sur la table.

- Oh … Je suis désolé … Je vais ramasser … s’accroupit-il pour ramasser

- Ne vous dérangez pas. Qu’est-ce que vous désirez ?

- Oh … Ah oui ! Je l’avais oublié. Il y a eu cette lettre arrivée par le courrier ce matin.  Ils ont du faire erreur sur l’adresse.

Lui tendit-il l’enveloppe pour ensuite continuer malgré tout à ramasser le bordel causé préalablement. Curieux, Edward s’empara de l’enveloppe et il put y lire Stark Industries. Comment la poste a-t-elle pu faire erreur pour mélanger l’entreprise de son frère et la sienne ? Ils ne travaillaient pas au même endroit. Edward laissa l’enveloppe sur le coin de son bureau de travail pensant s’occuper de cela plus tard. Pourtant, elle devenait tentante. Il devait aller la remettre à son propriétaire : ce serait plus honnête. Il avait peur. La peur grimpait et dévorait ses tripes à chaque fois qu’il était question de voir son frère. Serrant les lèvres ensemble, il finit par se lever et attrapant l’enveloppe dans une main alla chercher ses béquilles, son veston brun et son chapeau.

- Je vais aller à Stark Industries de ce pas pour en finir avec cela.

Semblait-il plus se parler à lui-même tout en passant dans la partie boutique ou se vendeur était maintenant retourné.

- Vous êtes certain ? Je pourrais demander à … ?

- C’est mon frère. Pas un monstre.

Sourie-il en coin avant de s’engouffrer à l’extérieur. Il jurerait alors avoir entendu son employé murmurer : ce n'était pas à cela que je pensais, vous savez.

À l’extérieur, le vent était fort. Il allait y avoir de la pluie, c’était certain. Au moins, de penser à ne pas perdre son chapeau et de sentir ce vent lui fouetter les joues empêchait Edward de songer à son frère. Il dut se faire violence pour embarquer dans un taxi sinon il n'y arriverait jamais. Cela lui prit une bonne quinzaine de minutes pour arriver en vue de la tour Stark. C’était là qu’Edward ressentit à nouveau les picotements à l’intérieur de son estomac.

Pourtant, il ne s’arrêta pas devant la tour, hâtif de descendre du taxi et de se retrouver à l’intérieur sans tout ce vent. Il se décoiffa et se rendit aussitôt jusqu’à la réceptionniste du rez-de-chaussée.

- Bonjour. J’aimerais voir Monsieur Howard Stark. Est-il libre ? demanda-il posant sa main gauche sur le comptoir, la droite tenant l’enveloppe et son chapeau tout en se maintenant debout.

- Je crois oui observait-elle l'infirme devant ses yeux … Qui dois-je annoncer ?

- Hum, Edward … Stark. C’est pour lui donner ceci montra-il l’enveloppe identifiée au nom du Président de la Stark Industries.

La réceptionniste sembla surprise au moment d’entendre le nom Stark. Apparemment, les propres employés de son frère ne savaient même pas que ce dernier avait un cadet. Merci Howie songea-il tout en se mâchouillant la lèvre nerveusement.

La femme lui demanda de rester ici pendant qu’elle s’enquêtait de cette requête. Edward hocha de la tête. Il se retourna donc et observa les lieux planté contre ses béquilles. C’était grandiose, emplit de doré. Finalement, la posture devenant difficile à tenir pour cause d'accident dont on ne parlera pas ici, il décida à s’asseoir. Malgré tout, sa nervosité se voyait encore par les mouvements rapides de sa cheville droite au sol.
Codage par Emi Burton


Something like this ?


© Ecstatic Ruby


Dernière édition par Edward T. Stark le Jeu 20 Avr - 2:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 1186
☆Age : 32


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   Mar 28 Mar - 20:35

Obligation familiale...
Stark & Stark

Costume trois pièces sur les épaules, cheveux gominés coiffés en arrière, sourire Starkien aux lèvres, je passe d'un pas royal les portes de l'entreprise qui porte mon nom. Stark Industrie, ses hautes tour de verre, son ambiance studieuse et inventive, dieu que tout cela m'a manqué ! Cet endroit cela fait des mois que je n'y suis pas venu. Depuis que j'ai créé le SHIELD avec Peggy, je ne viens plus très souvent ici. Je gère le business le plus souvent pas téléphone ou par courrier. Mais malgré cela, les actions de l'entreprise sont toujours au plus haut, malgré quelques petites fluctuations. Il faut dire qu'avec un génie à sa tête, le contraire serait étonnant ! Mais depuis la Stark Expo et l'explosion qui a eu lieu, mes actionnaires ont besoin que je leur prouve qu'il y a bien un chef à la tête de l'entreprise. C'est d'ailleurs pour cela que je suis ici, pour montrer à tous que je n'abandonne pas le navire ! Rien ne pourra m'abattre ! Rien ne pourra me faire chuter, que ce soit moi ou mon entreprise ! Je suis encore sous le choc de l'incident, mais la vie doit continuer. Je continue donc mon avancé dans le hall d'entrée, les agents de sécurités me saluent à mon passage face à eux, je leur rend leur civilité d'un signe de tête polie, puis je me dirige vers la secrétaire d’accueil à qui je baise la main avant de me diriger vers l’ascenseur et de monter à mon bureau.

Une fois à l'intérieur de celui ci, je retire immédiatement mes chaussures, je suis toujours plus productif pieds nu. D'ailleurs, si j'étais certains que cela ne m'attirerai pas d'ennuis avec la justice et mes collaborateurs, c'est entièrement nu que je travaillerai, que ce soit ici ou au SHIELD ! D'ailleurs, il m'arrive de temps en temps de travailler nu dans mon atelier au manoir. Pas pour la mécanique ou l'assemblage, mais pour les calculs ou la réflexion oui. Je soupire d'aise face à l'immense baie vitré de mon bureau, puis je me dirige ensuite vers le bar où je me sers un verre de bourbon. Voilà, je suis à présent prêt à travailler ! 

Assit à mon bureau, je m'occupe donc des affaires quotidienne lorsque soudainement on frappe à ma porte. "Entrez." Dis je sans même lever les yeux de mes dossiers. "Monsieur Stark, un certain Monsieur Edward Stark demande à vous voir." Je tique sur le champ à ce Nom et je relève la tête de mes dossiers fixant ma secrétaire un sourcil levé. "Monsieur Edward quoi ?" "Stark, Monsieur Stark. C'est... Du moins ce qu'il prétend. Humm" Dis ma secrétaire d'un ton hésitant. Je me passe une main nerveuse sur le front en réfléchissant à 100 à l'heure ! Bordel mais qu'est ce qu'il peut bien faire ici ? Comme par hasard il vient me voir après le fiasco de la Stark Expo ! Je suppose qu'il va vouloir se foutre de moi ! Ou alors je ne sais pas... "Monsieur Stark, que dois je dire à Monsieur Stark ?" "Euh... Humm... Dites lui d'entrer ! Et si vous pouviez me donner mes chaussures avant de sortir je vous en serai très reconnaissant." Ma secrétaire s'exécute avant de sortir et de faire entrer mon frère.

Le voilà à présent dans mon bureau. Cela fait des années que je ne l'ai pas vue. Je me demande ce qu'il peut bien vouloir après tout ce temps ? Il semble blessé. Ce pourrait il qu'il ait été à la Stark Expo le soir de l'explosion ? Franchement, vue la vie chiante et ennuyeuse de mon petit frère, j'avoue ne pas voir d'autre explications à son état. Toujours assis à mon bureau, je le salue d'un ton tendu. "Bonjour Edward, qu'est ce qui t'amène ici ?" C'est plutôt dur comme accueil après tant d'années loin l'un de l'autre et pourtant, j'ai envie de me lever et de le serrer dans mes bras. En fait je ne me rendais pas compte qu'il me manquait autant avant de l'avoir là face à moi. Mais il est hors de question que je lui dise ! En tout cas pas avant de savoir ce qu'il me veut vraiment !   

Made by Neon Demon



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 139
☆Age : 31
☆Localisation : New York comme toujours


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   Jeu 13 Avr - 2:52



Obligation familiale
Howard A. Stark & Edward T. Stark
Cinq minutes plus tard, il était toujours assis. La réceptionniste revint le chercher stipulant qu’il pouvait voir Howard Stark et lui indiquait la manière de parvenir à son bureau. Edward hocha nerveusement de la tête : il aurait, subitement, voulu entendre que son frère n’était pas présent. Il aurait, ainsi, reprit un taxi pour retourner travailler oubliant tout ceci dans un tourbillon de passion pour ladite pierre précieuse.

Mais au lieu de faire comme son esprit le souhaitait, Edward sentit son corps se lever et boitiller à l’aide des béquilles jusqu’à l’ascenseur.

- Désirez-vous de l’aide monsieur Stark ?

- Heu … Non, ça va laissa-il tomber très rapidement. Je commence à comprendre comment cela fonctionne. Merci.

Sourie-il poliment à la jeune femme rougissant un peu de gêne tout en appuyant sur le bouton de l’ascenseur. Edward refusait d’être traité tel un moins que rien et de perdre toute fierté devant tous. Sur ce, il entra dans l’ascenseur. La jeune femme l’avait suivi et tenu la porte, car celle-ci allait écraser notre jeune homme pour sa lenteur. Encore rougissant de honte, il lui fit un petit sourire sincère.

- Il faudrait vraiment que je manie plus aisément ces béquilles. On va m’appeler une infirmière bientôt.

Soupirait-il sa voix emplit de sarcasme lorsque se retrouvant seul dans l’ascenseur. Il aimait les ascenseurs très hauts comme celui-ci ou plutôt ce serait la première fois qu’il en ressentirait les effets. Edward aima ressentir cette sensation d’apesanteur lorsqu’il arriva à destination. Il sourit franchement trouvant cette sensation intéressante. Puérile ? Nous dirions plutôt un jeune homme en manque de sensations fortes … Quoique, nous aurions pensez qu’il en avait eu assez pour toute sa vie. Apparemment non.

La porte du fond … La porte du fond … On le dirigea vers la porte du fond sans qu’il ait à trouver cette dernière par ses propres moyens. Que je suis bête ! songeait-il.

Puis, son frère, ce cher Howard, le salua comme notre jeune homme s’y attendait. Au beau milieu de la pièce bien éclairée, on pouvait le dire, Edward prit une grande inspiration. Il souhaitait poser son chapeau, mais hésita le gardant dans sa main droite.

- Bonjour Howard répondit-il sur un ton plus neutre et poli que le fut son vis-à-vis. Tu me vois désolé de mon accoutrement, j’ai eu un petit accident. Rien de grave.

Il s’arrêta un moment pour se racler la gorge. Pendant une ou deux secondes, il porta son regard vers la fenêtre incapable d’en faire autrement. De plus, cette vue magnifique le détendait. C’était la première fois qu’Edward voyait une ville de haut. Jamais, il n’était monté aussi haut dans New-York. Il aurait pu pousser sa curiosité jusqu’à regarder les piétons en bas. Certes, il n’était pas venu pour cela et ses béquilles lui feraient prendre deux fois plus de temps.

- J’ai reçu ceci à Diamond’s Road. Il y a dû y avoir une erreur quant à notre nom de famille.

Montra-il sérieusement l’enveloppe présente dans sa main gauche. Edward alla s’avancer pour la poser sur le bureau entre Howard et lui. Toutefois, il se prit maladroitement les pieds entre ses béquilles et le tapis au sol pour s’approcher – disons – un peu trop rapidement du bureau. Dans un réflexe, il réussit à mettre sa main gauche contre ce dernier alors que son chapeau et l’une des deux béquilles tombèrent au sol.

- V … Voilà fit-il tout en poussant la lettre comme il le pouvait vers Howard sans se péter littéralement la gueule. Il déjà rouge de honte.

Codage par Emi Burton


Something like this ?


© Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 1186
☆Age : 32


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   Sam 22 Avr - 15:20

Obligation familiale...
Stark & Stark

Voir mon frère là face à moi après tout ce temps éloigné l'un de l'autre me fait tout drôle. Il semble aussi tendu que moi même par la situation et peut être même encore d'avantage. Le pauvre a du mal à tenir debout sur ses jambes ses béquilles et sa jambe blessé n'aidant surement pas à son équilibre. Je lui fait donc signe de s’asseoir en ramassant pour lui sa béquille avant qu'il ne tombe sur le sol hors de prix de mon bureau. Le voir si timide face à moi m'émeu quelques peu. Mon petit frère, malgré ce que je peux en dire parfois, je l'aime ou du moins j'ai une certaine affection pour lui. Tout comme moi il a su tirer son épingle du jeu et faire fortune. Tout comme moi il ne s'est pas contenté de suivre la trajectoire minable de notre père. Il a pris ses propres décisions et aujourd'hui c'est un homme presque aussi riche que moi. Je soupire alors qu'il me dit qu'il a reçu dans son entreprise un courrier qui m'est destiné. Je secoue la tête en tendant ma main vers lui et je prends le courrier qu'il me tend. "Tu as fait tout ce chemin juste pour me redonner ma lettre ? Je suis touché frangin ! Dis moi tu n'as pas trop le vertige au sommet de cette grande tour ?" C'est plus fort que moi, je voudrais lui dire un truc sympas, mais au lieu de ça je le charrie avec ironie. Je décide de me rattraper en lui posant des questions sur sa blessure après tout c'est ce qu'on doit faire dans ce genre de situation non ? Je ne suis pas toujours au fait de la politesse en la matière... "Tu t'es cassé la jambe ? Laisse moi deviner comment... Tu es tombé d'un trottoir ? Ou peut être as tu malencontreusement glisser sur une peau de banane comme ces petit singes en patins a roulettes que l'on voit dans les cartoons avant la projection des films au cinéma ?" J'éclate ensuite de rire en imaginant mon frère en costume de singes perché sur des patins à roulettes ! Et merde mais c'est quoi mon problème ? Pourquoi est ce que je suis aussi con ? Peggy m'a dit un jour que je manquais cruellement d’empathie. Ou alors c'est simplement une façon de briser la glace ? Je n'ai pas vue mon frère depuis des années et la situation me met mal à l'aise et lorsque je suis mal à l'aise, j'essaie toujours de mettre la personne en face de moi encore plus mal à l'aise que je ne le suis histoire de me sentir un peu mieux.

Je me racle ensuite la gorge en me levant, je pose la lettre que je n'ouvre même pas sur un tas d'autres lettres. J'avance ensuite vers la grande baie vitré de mon bureau, je m'appuie contre celle ci admirant la vue magnifique de New-York qui s'offre à moi. Malgré les nombreuses années que j'ai ce bureau et cette tour à mon nom, j'arrive encore à m'étonner d'en être là ! Enfant j'imaginer souvent sortir de ma misère et devenir un inventeur célèbre. J'imaginais parcourir le monde en présentant mes inventions les plus folles à tous et toutes ! j'imaginais faire la une des plus grands journaux scientifiques et même d'égaler mon idole de toujours Nikola Tesla et aujourd'hui je suis encore plus célèbre qu'il ne l'a jamais été ! Je soupire en me dirigeant ensuite vers le bar d'un pas tranquille. "Je n'aime pas boire seul, tu prendras un verre ? Un bourbon ça te va ? Sinon j'ai du vin ou des jus de fruits." Sans même attendre qu'il me réponde je lui sert un verre de bourbon puis je dépose le verre devant lui et je reprends place face à lui. Je fais tourner mon verre entre mes mains de façon nerveuses laissant aller le liquide ambré à l'intérieur de droite à gauche lui donnant ainsi l'air d'un océan ambré déchaîné. Mon attention reviens ensuite à mon frère toujours tranquillement assit face à moi.

Je passe une main nerveuse dans mes cheveux, j'avale ensuite une gorgée de mon verre et enfin je dis de la manière la plus sincère que je le peux à mon frère : "Eddy je suis désolé, vraiment je ne sais pas quoi te dire, ça fait si longtemps qu'on ne s'est pas vue et pourtant on vit dans la même ville tout les deux. Même si j'en ai pas l'air je suis heureux que tu sois là." Je lui souris timidement attendant avec appréhension de voir sa réaction.            

Made by Neon Demon



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 139
☆Age : 31
☆Localisation : New York comme toujours


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   Dim 30 Avr - 21:29



Obligation familiale
Howard A. Stark & Edward T. Stark
Dès que son frère lui proposait de s’asseoir, Edward se vit chercher des yeux le fauteuil le plus près. Aussitôt, il se laissait tomber à l’intérieur comme si cela avait été le cadeau qu’il avait entendu, depuis des années, à Noël : qu’il avait enfin. Encore, il se félicitait pour ne pas avoir visé à côté du fauteuil. Cela aurait pu être assez drôle. D’une main, sans poser un regard sur Howard, il attrapa la béquille que ce dernier lui tendait pour la lui cacher derrière le bureau le plus rapidement possible. Ce n’était pas le moment de se faire passer pour plus idiot encore.

Pourtant, Edward avait certainement ce mot écrit dans le front selon les dires de son frère quant au vertige. Déglutissant, il sentit la chaleur monter en lui. C’était faux. Il n’avait pas le vertige. Bien au contraire. Pourtant, il hocha négativement de la tête si timidement qu’on aurait pu en douter. Edward avait soudainement l’envie de se trouver ailleurs. Malheureusement, ses muscles refusaient de bouger. C’était toujours la même chose. Lorsqu’il se sentait effrayé, le jeune homme se figeait sur place. Un survivant fuirait lui, mais Edward sentit ses muscles se raidir totalement lorsque Howard le comparait aux singes sur roulettes.

- Non … J’étais à …

Comme l’habitude le laissait entendre entre eux, Edward ne se sentit pas l’âme de terminer sa phrase à peine commencé et la raison venait au désintérêt que lui portait son frère. Ce dernier avait décidé de porter son observation au travers de la grande baie vitrée. Un moment passa comme cela. Edward observait son frère. Il prit une inspiration bienvenue. Le cadet ne chercha pas à venir à la fenêtre pour assouvir son désir : regarder pour la première fois les rues de New-York de haut.

- Heu … O … !

Howard l’avait pris de court désirant boire un verre en sa compagnie. Alors que son cœur se réjouissait, un petit sourire parsemait son regard, un verre de bourdon arrivait devant lui. Il aurait préféré quelque jus de fruit ne buvant qu’en soirée. Enfin … Edward hocha la tête tout en se penchant pour prendre la coupe délicatement entre ses doigts. - Oui, il avait appris à tenir une coupe de vin dans les règles de l’art. - L’attention que lui portait Howard lui fit vraiment l’effet d’un choc au cœur. Il en déglutit ému de ressentir autant de compassion dans le cœur d’Howard envers lui : et là, le vin ne faisait pas parti de l’équation.

- Si je me rappelle bien, cela fait depuis 1943. Ce fut lorsque je te proposais de m’aider à chercher des partenaires pour faire profit avec la matière première de Diamond’s Road.

Argua-il de manière neutre tout en relevant la tête vers Howard. On ressentit, néanmoins, une légère vibration dans sa voix. Edward déglutit à nouveau baissant la tête une fois de plus encore largement ému. Puis, dans une émotivité qui dut le surprendre lui-même Edward lâchait les mots suivants :

- J’ai eu peur pour toi. À la Stark Expo, lorsque j’étais prisonnier de cette colonne de métal, je souhaitais coûte que coûte que mon sauveur aille t’aider. Je ne pensais même pas à moi. Et …

Edward se racla la gorge les yeux dans le vide. Il but une gorgée de bourbon tel si le liquide pouvait lui donner le courage nécessaire pour avouer à son frère l’étrangeté de ce qui lui fut arrivé.

- … Et cet homme souleva la colonne aisément. Edward en eut un petit soupir sarcastique stipulant une véritable folie. Non ? Et moi, j’ai voulu qu’il aille t’aider.

Remonta-il un regard vers son frère, la gorge serrée et les yeux marrons luisant de larmes tels des kaléidoscopes. Edward se rendait compte qu’il en avait presque perdu son frère. Malgré tout ce qui se fut passé entre eux. Malgré tout … Cela aurait été insupportable.

Codage par Emi Burton


Something like this ?


© Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 1186
☆Age : 32


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   Ven 12 Mai - 17:56

Obligation familiale...
Stark & Stark

Mon pauvre frère semble terriblement mal à l'aise face à moi et ses mots sont de plus en plus hésitant. En même temps, je dois dire qu'à sa place, moi aussi je ne serais pas à l'aise. J'ai le chic pour mettre les gens mal à l'aise, par mes pics ou mes attitudes. C'est plus fort que moi je suis irrécupérable selon Peggy pourtant je le jure je fais des efforts et encore plus depuis que je suis avec Maria. Je modère mes mauvaises manies, j'essai de me montrer polie et de ne froisser personne, du moins lorsque je suis avec elle car en dehors de cela, à part les femmes et les fêtes à tout va, je n'ai pas vraiment changer mes habitudes.

Assis à mon bureau mon regard marron si semblable à celui de mon frère reste sur lui sans le quitter une seconde, alors que lui de son coté ne pose son regard sur moi que très rarement. Il semble surpris que je lui offre un verre et surtout que je montre soudainement plus amical. C'est vrai que ce genre d'attitude envers lui n'est pas commune, mais je ne sais pas, je me dis qu'il est peut être temps d'enterrer le passé non ? Après tout ce qui faisait que lui et moi nous entendions si mal était notre père et aujourd'hui le démon qu'il était est mort, il n'y a donc plus aucunes raisons que nous restions fâché. Étions nous vraiment fâché ? Je l'ignore en fait, tout ce que je sais, c'est que selon ses dires nous, ne nous sommes pas vue depuis 1943 lorsqu'il m'a demander de l'aide pour son affaire de joaillerie. Bordel, le temps passe vraiment à une vitesse folle ! Je me gratte la tête nerveusement, j'avale ensuite une gorgée de mon verre puis mon attention lui reviens. "Et dis moi, tes affaires marches bien d'après ce que je sais non ? Tu sais que mon majordome Jarvis va très souvent acheter pour moi certaines de tes pierres et de tes fabuleux bijoux pour les demoiselles qui m'ont été plus ou moins cher..." Plus ou moins cher est une formulation édulcoré pour dire coup d'un soir ! Car voyez vous, j'emploi des phrases détournées pour ne pas choqué la pudeur de mon frangin.

Je sens mon frère de plus en plus émue face à moi. Bon sang, il ne va quand même pas chialer ? Ai je au moins des mouchoirs pour la cas ou cela arriverai ? Je ne pense pas, mais il me semble qu'il y a des serviettes dans le bar. Il reprend alors la parole en me disant qu'il a eu peur pour moi à la Stark Expo et je compris alors comment il s'est blessé à la jambe. Il y était ! Ces sales bâtards de poseurs de bombes auraient pu tuer mon petit frère en plus des autres ! Je me sens bouillir à cette idée ! Eddy aurait pu mourir sans même que je le revois. Raison de plus pour ne plus entretenir nos anciennes mésentente et de repartir sur de bonnes bases. Je rougis un peu, conscient d'être surement la cause de sa blessure vue que l'explosion visé ma Stark Expo ! Et je me sens encore plus honteux lorsqu'il me dit qu'il me cherchait pour me sauver la vie ! Je soupire ensuite en fermant mes yeux et je reste silencieux le temps que mes nerfs redescendent un peu puis je reprends : "Tu étais à la Stark Expo ? Tu as été blessé là bas ? Je... Humm... Je suis heureux que tu n'ai eu qu'une jambe cassé et que tu sois en vie et comme tu le vois je, je vais bien aussi." Je lui souris ensuite timidement.

Je me lève ensuite, je me dirige vers mon frère, je le prends par le bras et je l'aide à se remettre sur ses pieds. Une fois qu'il est debout, je le tiens entre mes bras et je le serre fort. Oui je fait un câlin à mon petit frère ! Je le relâche ensuite en l'aidant à se re asseoir. "Désolé pour ça, mais j'en avais envie et comme tu le sais je ne sais pas modérer mes envies de quoi que se soit." Je retourne au bar re remplir mon verre puis je me tourne vers mon frère et je lui lance un grand sourire aux lèvres. "Tu sais Eddy si tu avais envie de voir si j'allais bien après la Stark Expo, tu n'avais pas besoin de trouver de prétexte. Nous sommes frères et même si je n'en ai pas l'air, cela compte pour moi, plus que tu ne le crois et putain je te jure que si tu chiale à mes mots je te chasse de mon bureau à coups de pieds dans le cul !" Puis j'éclate de rire en m’asseyant sur le canapé près du bar.     

Made by Neon Demon



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 139
☆Age : 31
☆Localisation : New York comme toujours


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   Ven 26 Mai - 3:20



Obligation familiale
Howard A. Stark & Edward T. Stark
Edward tentait de garder les tremblements de sa mâchoire le plus ténu possible. Il sentait que l’émotion devenait forte, très forte. Il ne devait pas pleurer. Pas devant son frère. Il n’en avait pas le droit. Il avait donc baissé momentanément le regard pour déglutir. Les tremblements se calmèrent. Certes, l’eau présente en ses yeux était si près de la catastrophe.

Edward baissa encore un peu plus la tête qu’elle ne le fut déjà, il ferma les yeux … Une larme coula le long de sa joue puis, une deuxième. Je me sens bête songeait-il sans pouvoir empêcher cette pensée de se produire. Il se sentait si peu fier. Comment Howard allait réagir ? Il devait se tenir plus droit. Plus fort. Les yeux encore mouillés, mais ne rejetant point d’autres larmes, Edward avait donc relevé la tête observant son frère heureux qu’on soit tous les deux en vie après cette explosion.

Edward avait simplement hoché de la tête. Il ne se rendit pas compte de la timidité de Howard tellement l’émotion était encore grande pour lui-même. Il remarquait, pourtant, les joues rouges de son frère. Sans savoir pourquoi, son cœur se réchauffa à cette vision et il sourit. Il voulait pleurer à nouveau …

- Qu … ?

Suivant le mouvement, Edward se leva et là … Il vécut ce que son esprit d’enfant avait voulu toute sa vie. Son cœur était pris entre la douleur, la tristesse et un bien-être immense, une joie intense. Dans les bras de son frère, Edward ne put pas s’empêcher de sangloter légèrement et de laisser aller quelques larmes. Il les voulait très discrète. Il avait peur d’être irrespectueux et Howard allait le lui reprocher. Pourtant, Howard préféra ajouter qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’agir de la sorte, ne pouvant pas modérer ses envies. Dans un sourire sincère et légèrement amusé se voulant tout de même discret, Edward se rassit et empoigna un nouvelle fois son verre. Il se désaltéra avec délice, car sa mâchoire lui était douloureuse. Il avait été tendu. Si tendu et la retenue de ses larmes devait y avoir été pour quelque chose.

- Je … Tu es à la tête d’une grande entreprise. Je comprenais que tu n’avais pas de temps pour moi.

Rétorquait-il de manière sincère dans un petit sourire à Howard face aux propos de celui-ci. Oui, c’était honnête. Edward ne voulait pas se mettre à prendre la place de personne ici. En plus, Howard semblait apprécier Maria Carbonell maintenant. Il était un homme important. Edward n’était … Que son frère.

Subitement, Edward s’essuya les yeux avec la main droite soit celle ne tenant pas le verre de vin. Howard refusait qu’il pleure à ses mots. Edward rigola finalement franchement. Il se laissa aller. C’était rare. On espérait qu’il n’était pas déjà ivre. Mais Howard le faisait rire. Mais vraiment rire. Il se voyait descendre les escaliers sur les fesses avec les béquilles tombant sur la tête, arrivé en bas de la tour. Edward avait effectivement toujours eu beaucoup d’imagination.

- Enfin … Je suis désolé pour … pleurer. Les dernières semaines ont été assez éprouvantes pour moi. J’ai perdu un employé aussi dans cette explosion. Edward soupira repensant lourdement aux événements à la Stark Expo.

Il se cala alors plus confortablement dans la chaise observant son frère bien installé dans le canapé pour sa part. Edward termina son verre songeant encore à ces événements. Il était vrai que Diamond’s Road marchait très bien comme le stipulait Howard précédemment. Edward souriait pouffant légèrement de rire en posant la main devant sa bouche au fait que Jarvis était presque, nous disions bien presque, le meilleur client. Mais il aimerait savoir …

- Et comment va Stark Industries ? Il est … Malheureux que cette explosion eut lieu, car précédemment c’était un événement merveilleux. Je n'ais rien compris à ces machines, mais c’était superbe … Enfin, connait-on les coupables ?

Posa-il la question avec un grand Q sur un ton plus profond, plus grave et sérieux par rapport au reste de ses mots. Edward pensait à des Allemands encore fervents du régime hitlérien et en colère de la défaite. Certes, il n’en dit rien ne souhaitant pas passer pour un idiot si c’était une erreur.

Codage par Emi Burton


Something like this ?


© Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 1186
☆Age : 32


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   Mer 31 Mai - 21:29

Obligation familiale...
Stark & Stark

Le fait que je lui montre un peu d'affection désarçonne mon frère à un tel point qu'Eddy tremble encore, mais au moins il ne pleure plus c'est déjà ça. Les grandes effusions émotives ne sont pas vraiment mon genre. Non pas que je n'aille pas de sentiments, mais je préfères garder ce genre de chose pour moi même. Paraître faible, surtout devant mon petit frère que je n'ai pas vue depuis des années, cela est hors de question que ça arrive ! Et merde j'ai parlé trop vite puisque de vilaines larmes viennent rouler sur les joues de mon frangins. Voilà c'est que je craignais. Les émotions forte ! Je sens une légère montée d'urticaire apparaître sur mes bras c'est toujours ce qui arrive quand je suis agacé et que je tente de me contenir. Je continu donc de tenir ma position initiale et je souris et lorsque enfin mon frère daigne relever sa tête vers moi, il sourit aussi. Ouf on a éviter une nouvelle inondation oculaire de peu ! Eddy s'excuse de pleurer, mais pour lui aussi les dernières semaines furent éprouvante. Bordel, il faut dire que le monde n'est plus vraiment celui qu'on a connu. Des gens du futur ont débarqué à New-York et je ne suis pas encore certains que ces drôles d’énergumène en collant ou armure d'acier ne soit pas derrière tout cela ! Je déteste être dans l'incertitude ! C'est mon coté génie scientifique qui veut ça. En tant que tel, je cherche toujours à rationaliser un peu les choses, mais ce voyage dans le temps reste pour moi une énigme et je n'aime mais alors absolument pas ça ! Ça prendra peut être du temps, mais je découvrirais le fin mot de cette histoire ! Elle n'est pas née l'énigme scientifique qu'Howard Stark ne peut résoudre !

Je pose sur mon frère un regard plus doux que je le voudrais, puis je lui dit : "Ne t'inquiète pas, je comprends. En ce moment on est tous un peu à fleur de peau et à cran. Certains résistent simplement mieux à ce genre de pression que d'autres. Tu es joaillier, pas homme d'action Eddy ! Il est normal que tu sois encore sous le choc de tout cela. J'imagine que dans la normalité de ta vie une explosion d'une telle ampleur ne t'arrive heureusement jamais." Je lui souris à nouveau en buvant mon verre de bourbon tranquillement. Oui, Eddy est un homme normal, pas un homme d'action ! Moi je suis aller au front, j'ai connu comme les soldats la guerre et ses méfaits ! Je pilotais les hommes là où personne d'autres que moi n'osait aller ! Je n'ai pas fuit mon devoir et de ça au moins j'en suis fier !

Puis Eddy me demande comment va Stark Industrie et si on connait les coupables de l'explosion. Il s'inquiète aussi des répercutions du fiasco explosif de la Stark Expo sur les affaires et je suis touché que cela le préoccupe un peu. Je soupire puis je réponds d'une voix un peu tendue : "Je dirais que compte tenue de la situation, cela peut aller. Normalement je devrais être au SHIELD avec Peggy Carter pour gérer les répercutions de cette explosion avec elle, mais exceptionnellement, je suis revenue au bercail histoire de rassurer mes investisseurs et partenaires sur la solidité de Stark Industrie. Grace à cela nous sommes stable. Disons que si la Stark Expo aurait été une réussite, nous, nous porterions beaucoup mieux, mais vue la situation, je ne vais pas me plaindre. Et non on en sait toujours pas plus sur les coupables. Je suppose que si l'enquête avait avancé Peggy et Fury m'en aurait surement prévenu." En finissant ma phrase, j'avale d'une traite mon verre, puis je vais me resservir et je propose à mon frère la même chose. "Je te ressers ? Tu penses pas qu'on va faire que parler de moi hein, dis m'en plus sur toi. Après tout ce temps qu'as tu de beau à me raconter ? Tu es marié ou tu fréquente quelqu'un peut être ? Tu sais, si tu veux connaitre des femmes, je peux te présenter les plus belles de New-York ! Tu n'as qu'un mot à dire et tu en auras une à chaque bras." Je lui souris en coin en lui faisant un clin d’œil. Je suis sur que ma proposition va le mettre mal à l'aise et à vrai dire, c'est en fait mon but ! Je ne sais pas pourquoi, c'est plus fort que moi ! C'est dans ma nature, je suis comme ça, en plus il faut admettre qu'avec Eddy c'est plutôt simple à faire.        

Made by Neon Demon



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 139
☆Age : 31
☆Localisation : New York comme toujours


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   Mar 13 Juin - 3:02



Obligation familiale
Howard A. Stark & Edward T. Stark
Un homme normal. Il était simplement un homme normal. Edward songeait comment se serait passé les choses s’il était allé lui à la guerre en place et lieux de son frère. Aurait-il été plus fort mentalement ? Aurait-il été aussi honteux actuellement ? Pourrait-il protéger les gens lui étant cher ? Peut-être son employé aurait été vivant alors. Tant de questions, mais si peu de réponses. Tant d’incertitudes sur son courage, sur sa valeur en tant qu’homme.

Entretemps, il avait vu Howard vider le reste du verre de bourdon de son contenu. Cela faisait un moment que celui d’Edward fut vide. Son regard s’était donc posé sur le verre dans sa main gauche. Normalement, Howard aurait bu plus rapidement. Edward le savait. Il en eut un petit sourire en coin. Suis-je si émotif que cela songeait-il ?

Voulant subitement croiser sa jambe blessée sur l’autre par habitude, il se rendit compte ne pas pouvoir le faire. Que ce mouvement lui causait même une douleur de la hanche à la cheville voir même jusqu’aux doigts de pied. Edward en eut une affreuse grimace tout en se mordant la lèvre inférieure. Il tentait, néanmoins, de ne rien laisser paraître. Effectivement, Howard répondait à sa question quant à Stark Industries. Mais Edward ne comprit pas tout. Le SHEILD et Peggy Carter ?

- Pardon ? Le … SHIELD ? murmurait-il perdant légèrement le fil de la conversation boguant sur ce mot.

Le SHIELD devait être une branche secrète de Stark Industries. La branche sécurité qui aiderait l’entreprise à se remettre sur pied. Non ? Néanmoins, Edward ne pouvait pas s’empêcher sourire à entendre Fury. Étrangement, il imaginait un renard de feu complètement fou et courant partout. Cela le fit rire. Ses épaules bougèrent. – Hé oui, Edward Thomas Stark venait de trouver le nom au navigateur internet FireFox des décennies auparavant. –

- Oui, merci bien Howard dit-il sachant qu’un aussi grand cru ne se refusait pas. En même temps, il posait sa main droite devant sa bouche tentant d’arrêter son amusement. Et je ne suis pas marié non.

Rougit-il une chaleur montant le long de ses joues. Il avait posé son verre sur le bureau pour descendre les yeux. Pourquoi Howard était si … Sa vie privée allait bien, son frère ne devait pas s’en faire. Ok, cela faisait des années qu’ils ne s’étaient pas vu. Mais quand même. Edward était timide de rencontrer une demoiselle. Il connaissait bien Maria Carbonell. Certes, même avant de savoir pour Howard et elle, il n’envisageait absolument rien avec la jeune femme. Parfois, Edward se demandait s’il était de constitution normale ou juste trop … Gentil.

- Et tu parlais du SHIELD. Je suis désolé pour ma curiosité Howard, mais tu as amené ce mot dans la conversation. Si c’est un département secret de Stark Industries, je vais tout oublier. Promis.

Sourie-il gentiment, les traits un peu tendus néanmoins.

Codage par Emi Burton


Something like this ?


© Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Obligation familiale - Howard Stark   

Revenir en haut Aller en bas
 

Obligation familiale - Howard Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale
» Réunion familiale { PV les 5 autres qui se reconnaitront }
» Howard Shore
» Ce matin, j'aurai du rester au lit[pv: Shizuo Stark]
» Mister Stark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: New-York City :: Manhattan :: Quartier des affaires :: Stark Industries-