Partagez | .
 

 Bon baiser de Russie (Howard Stark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


☆Paroles Échangées : 372
☆Age : 29
☆Localisation : New York


Marvel Temporus
MessageSujet: Bon baiser de Russie (Howard Stark)   Sam 25 Mar - 20:59




Bon baiser de Russie
Howard Stark • Timothy Dugan
Elysian Street, New York

Le camion transportant tout l'appareillage de mise sur écoute du tabloïd à scandale « L'Indiscret » était garé devant la maison d'une call-girl célèbre. Le technicien qui avait posé les mouchards et les micros espions dans la baraque de la prostituée de luxe, était assis dans le camion, à se plaindre auprès de Sid Hudgeons, le rédacteur en chef de l'Indiscret :

« J'en ai marre ! Ce connard avec son chapeau melon qui vient de passer, arrête pas d'inspecter le camion ! Je suis tout le temps garé ici et lui ce salopard de moustachu, il passe son temps à passer, à venir devant et à repasser derrière avec son putain de compteur geiger à balayer les alentours. C'est nous qu'il cherche je te dis ! »

« Mais non, tu es parano. Oublie ce type avec son chapeau melon et parle moi des mises sur écoute. On a truffé la maison de cette call-girl de micros espions du sol au plafond. Toujours rien ? Pas de signes d'Howard Stark ? »

« Rien du tout. Et ça va faire une semaine que je surveille la maison de cette prostituée. Elle imite sacrément bien l'orgasme. Elle téléphone à ses copines putes pour parler boutique. Elle a révélé qu'Errol Flynn prend son pied à se faire ligoter et fouetter. Elle qualifie Marlon Brando de champion des brouteurs. Et elle a surnommé Fred Astair « Mr King-size ». La call-girl au téléphone ne parle qu'à ses clients, à ses copines putes et à sa mère qui habite dans l'Indiana. Howard Stark ne l'a jamais appelé, il n'est jamais venu chez elle pour la sauter. Je le sais, j'ai collé au moins 10 micros autour du lit de la call-girl. »

« On nous a pourtant donné un tuyau en or. Ce coup de fil anonyme nous certifiait qu'Howard le priapique venait jouer les pompiers avec cette fille au moins 4 fois dans la semaine. »

Tout à coup la porte du camion s'ouvrit à la volée, enfoncée brutalement par un individu qui surgit, arme en avant, tel un flic faisant une descente dans un repaire criminel.

« Mains en l'air ! On ne bouge plus ! »

« Dugan ! Salopard ! J'aurais du me douter que c'était toi qui rôdait autour du camion ! »

L'irlandais pointait son fusil à pompe tout sourire.

« Je te tiens enfin Sid ! C'est moi qui t'ai balancé ce coup de fil anonyme pour te faire tomber dans mon piège. Howard n'est jamais venu ici pour sauter cette poule. Je t'arrête pour mise sur écoute illégale d'une citoyenne américaine sans casier judiciaire (si ce n'est pour racolage). »

« T'as un mandat ? Tu n'es pas flic ordure d'irlandais ! »

« C'est vrai, mais j’agis sous l'autorité du SHIELD ! Ce que vous faisiez était encore légale l'année dernière quand Stark n'était qu'un simple citoyen milliardaire. Mais dorénavant il est directeur du SHIELD. Il bosse pour la sûreté mondiale. Vous ne pouvez plus étaler sa vie sexuelle en première page. »

« Je veux un avocat ! »

Lorsque les agents du SHIELD arrivèrent sur les lieux. Ils trouvèrent le rédacteur de l'Indiscret, à genoux sur la chaussée, menotté au pare-choc avant du camion. Dugan aperçut les nouveaux venus, fringués en hommes en noirs du gouvernement.

« Les gars, qu'est-ce que vous foutez ici ? Je n'avais pas besoin d'aide. »

« On vous cherche depuis des heures. Ordre de la hiérarchie, vous êtes convoqué d'urgence pour une mission top-secrète. »

« Voilà autre chose. Est-ce qu'HYDRA a encore tenté d'assassiner Howard ? Ne me dîtes rien, c'est Nick Fury qui est poursuivis par le tigre du boss ? C'est l'Agent Carter qui a déclenché la 3ème guerre mondiale ? »

« On n'en sait rien nous mêmes. Nous ne sommes pas dans le secret. On doit vous emmener immédiatement. On vous expliquera tout là-bas. »

…………………………

Ils se firent Manhattan en vitesse de course, à tombeau ouvert. Ils l'emmenèrent à l'aéroport de New York. Stark Industries y avait son propre hangar et sa piste d’atterrissage privée. Howard y avait son propre avion. Un Boeing pour milliardaire qui avait les dimensions d'Air Force One. Ils déposèrent Dugan devant la rampe d'accès de l'avion. D'autres agents du SHIELD encadraient l'appareil. Timothy entra dans l'avion. Il aperçut Howard.

« Eh Boss ! Vous tombez bien. Personne n'a voulut me dire de quoi il s'agissait. Qu'est-ce qui se passe ? Jarvis a été kidnappé par HYDRA ? Le tigre a bouffé la femme du maire de New York ? »

Dugan passa sa main sur son front dans un geste de surprise gêné.

« Mince ! Je savais que j'avais oublié quelque chose avant de venir ici ! Le pigiste de l'Indiscret est toujours menotté au pare-choc de son véhicule. J'ai oublié de prévenir les flics. »

Dugan prit la clé de la paire de menotte dans sa poche et la regarda fixement avant de la balancer dehors par la porte de l'avion encore ouverte.

« Bof, après tout l'erreur est humaine. »
Fiche codée par NyxBanana



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 1192
☆Age : 33


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Bon baiser de Russie (Howard Stark)   Jeu 30 Mar - 23:55

Bon baiser de Russie.
Le Starkissime Stark et Dum Dum Dugan

Une fois de plus cet enfoiré de Sid Hudgeons continu encore à rependre sa merde sur moi dans son torchon à chiotte ! Bordel je vous jure ce type me colle au cul comme la merde au cul d'un nouveau né ! Mais heureusement, en plus d'être sexy, je possède également un cerveau ! Avec les fausses informations que j'ai fait courir sur moi dans toute la ville, j'ai enfin un peu de paix et voilà que c'est finalement c'est le SHIELD qui me pourri la vie ! Bordel mais qu'est ce qui ne tourne pas rond dans ce putain de pays ? Pourquoi est ce que les gens passe leur temps à me faire chier ? J'étais tranquille pénard dans mon club de strip-tease favoris "Les Belles Gambettes" Lorsque Peggy a débarquer ! Je vous jure, Peggy Carter en personne est venue me tirer du club par les oreilles pour ramener au boulot !

Arrivé au SHIELD, je fulmine contre elle et son culot ! Peggy ne prends même pas la peine de me répondre et se contente juste de me lancer un dossier au visage en ajoutant d'un ton venimeux : "Si vous aviez fait votre job, comme vous auriez dû le faire cela ne serait pas arrivé ! C'est votre merdier Howard à vous de l'arranger !" Hein mais de quoi elle parle elle ? Elle doit surement être dans sa période rouge ! Il parait que ça rend les femmes plus irritables ! J'ouvre le dossier et là je me rends compte avec horreur que j'ai vraiment merdé ! Bordel oh ça oui c'est la merde et je ne peux que m'en prendre qu'à moi ! Je réfléchis à 100 à l'heure. Peggy n'a clairement pas l'intention de m'aider... Hum... Il ne me reste plus qu'une seule solution : "Allez me chercher Dum Dum Dugan et tout de suite !" Les agents me regarde bizarrement comme ci ils ne comprenaient pas mes mots. "Non mais je parle quelle langue ? Allez me chercher Dugan et tout de suite ! Faut pas être un génie pour piger mes mots merde ! Inutile de venir au SHIELD amenez le moi directement à l'Aéroport de New-York et presto !"

Aéroport de New-York :

Les minutes passe, de longues, longues minutes durant lesquelles je me ressasse toute l'affaire. Des agents Russes sont entrés à Stark Industrie ce matin en se faisant passé pour des agents du SHIELD et y ont volé une des mes armes Top Secrète, un laser à haute densité que je comptais installer sur le Héliporter que je construit actuellement pour le SHIELD ! Peggy a raison, elle m'avait dit de confier la sécurité de cette arme au SHIELD et aux hommes de Fury, au lieu de cela, j'ai voulu me la jouer solo essayant une fois de plus de faire un pied de nez à cet idiot de cabot du gouvernement ! Parfois je me demande si je suis vraiment un génie ? J'en peux plus de cette attente ! Je me lève et je me sers un bourbon lorsque enfin Dugan arrive.

Je me retourne vers lui en me marrant à ses propos, puis je lui souris en coin et je lui lance : "Dugan mon vieil ami, j'espère que vous aimez la Vodka et les femmes vêtue seulement de fourrures ? Mettez vous à l'aise on part en Russie ! Admettez que ça en jette hein ! Vous et moi en mission comme au bon vieux temps. Ça me rendrait presque mélancolique pas vous ?" Il ajoute ensuite un truc à propos de cet abrutis d'Hudgeons qui est semble t'il resté menotté au par-choc de sa bagnole. Je me marre à nouveau en m'écroulant sur le canapé de cuir de mon jet privé. "Raison de plus pour ce tirer d'ici l'ami ! On demandera à nos agents d'aller le libérer d'ici un ou deux jours !" Puis je soupire en passant une main nerveuse dans mes cheveux et enfin je me décide à redevenir sérieux : "Dugan, l'affaire est sérieuse ! Je me suis foutu dans la merde ! Mais là je ne parle pas de mes merdes habituelles vous savez celles sexy et le plus souvent en petites tenues... Là je vous parle d'un gros merdier ! Les Russes ont une de mes armes ! Un Laser à haute densité qu'il nous faut aller récupérer de manière subtile..." A ces mots apparaissent alors dans l’appareil à nos cotés 6 jolies poupées ! Je sens que le voyage ne va pas être ennuyeux !  

Moscou Russie :

"Да здравствует Россия и красивые женщины!*"  Je me marre en descendant suivie de près par toute une clique de femmes vêtues seulement de fourrures ! On grimpes ensuites dans une Rolls-Royce Silver Wraith direction l'hôtel Bratza ou nous allons logé discrètement. "Ne me regardez pas comme ça Dugan, si je serais venue seul avec juste vous, là ça aurait parut suspect ! Je suis un génie ne l'oubliez pas." Je lui fait ensuite un clin d’œil en entraînant les jeunes demoiselles avec moi vers une des suites grand luxe ! "La fête peut commencer !"


*Vive les femmes et la Russie !

Made by Neon Demon



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 372
☆Age : 29
☆Localisation : New York


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Bon baiser de Russie (Howard Stark)   Mer 5 Avr - 21:52




Bon baiser de Russie
Howard Stark • Timothy Dugan
La vodka ? Bien entendu ! Dugan ne crachait pas dessus, même s'il se préférait un bon vieux Whisky comme tous les irlandais. Les femmes seulement vêtues de fourrures ? Bien sûr. Ce cher Timothy ne rechignait pas à reluquer quelques spécimens féminins (surtout en bikini). Mais la Russie ?! Les yeux de Dugan étaient écarquillés. Il devait l'avouer. Il ne connaissait rien de ce pays. Il savait juste qu'actuellement le froid qui régnait entre URSS et USA était juste sibérien. Que le KGB n'avait rien à envier au SHIELD en terme de moyens, et que surtout, les russkofs de l'armée rouge avaient menés la vie dure aux soldats de la Werhmarcht pendant la guerre. Or les soldats allemands avaient menés la vie dure aux soldats américains et même aux Howling commandos. Ça sentait le roussie. Que diable Howard l'aventureux voulait-il allé foutre dans ce pays tordu ? La réponse ne tarda pas à venir. Howard le négligent révéla à l'irlandais qu'on lui avait dérobé quelque chose. Dugan voyait le genre : technologie de pointe. Et encore dans le style armement sans doutes, pour que les p'tits gars du KGB s'y intéressent, au point d'avoir joués les cambrioleurs chez Stark Industries. Howard ne s'étendit pas sur le sujet. Il désigna la horde féminine habituelle qu'il emmenait en déplacement. Dugan commenta stoïquement :

« Vous pouvez pas vous en empêcher boss ? C'est plus fort que vous pas vrai ? »

L'avion décolla. Dum Dum prit à part un agent du SHIELD. Il regarda de droite à gauche si  Howard était occupé pour ne pas l'entendre. Dugan demanda discrètement :

« Dis, c'est quoi un laser ? Tu sais ce que c'est ? »

…………………………

Foutu pays, un temps de merde, ça lui rappelait les Ardennes en 44. Dum Dum frissonna. Bienvenue en Russie. Le meilleur des foutus mondes. C'est laid, c'est froid, c'est la zone. Ils eurent droit à une espèce de Royls genre châssis long. On leur épargna la douane. Tant mieux, Dugan voulait éviter que les gardes frontières lui interdisent le droit d'entrée à cause de son petit arsenal. Dum Dum fidèle à sa réputation avait emmené son fusil à pompe calibre 10, associé à une mitraillette Grease Gun et 2 colts pythons 357 magnum avec des crosses en nacre. Dugan reluqua : des portraits de Staline et Jdanov en grand. Un sbire russkof porta la valise de Dugan jusqu'à la voiture, Dum Dum lui dit de prendre soin du bagage. Après tout dedans il y avait son petit arsenal. 4 motos de cortèges officielles s'approchèrent en pétaradant. La voiture grand luxe mise à disposition d'Howard affichait son âge. Les motos étaient encore plus anciennes. Les motards portaient des culottes de cheval et des bottes en cuir. L'URSS phase 1 : on veut bien accueillir un riche scientifique comme Stark, mais pas question de lui sortir les mêmes fastes que pour un gus du politburo. L'escorte démarra. Les types de la sécu sur la piste d'atterrissage étaient juste estomaqués par les groupies d'Howie l'obsédé. Howard lui confia la raison de leur présence à titre de couverture. Timothy leva les yeux au ciel. C'était pas plus simple de se la jouer discret ? Genre je viens pour une conférence internationale scientifique ? La banquette arrière du véhicule avait été chauffée à l'avance. Des fanions claquaient au bout d'antennes-fouets géantes. Des rubans avec URSS. Des bouteilles de vodka pointaient leur nez hors d'une glacière à leur disposition à l'arrière. Timothy en prit une et se grisa modérément. Ouais les russkofs connaissaient l'hospitalité malgré tout. Prochain arrêt, l'hôtel.

Dum Dum regarda à travers la fenêtre. Moscou dans toute sa lourdeur industrielle. Des portraits de Staline, Jdanov et Beria partout. Des promontoires gigantesques, des dômes dorés annonçant d'anciennes églises orthodoxes pas encore démolies. Des immeubles à mi-chemin entre la boîte à biscuit et la cage à lapin, des façades peintes en rouge pour agresser l'oeil. Des statues de Lénine partout. Ils arrivèrent à l'hôtel. C'était un Hilton de pacotille dans un quartier « touristique » en solde. Un terrain de tennis juste à côté. Personne pour jouer vu le froid. Les esclaves de l'hôtel firent de la lèche à Howard et les menèrent tous presto, eux et les filles jusqu'à leur étage. La suite d'Howard le glamoureux comprenait des chambres, 3 salles de bains ! Et même une salle de jeux où s'alignaient des machines à sous !!! Le salon avait la taille de la salle d'attente du congrès au Capitole… Le bar était fourni, à déborder. Un buffet froid russe était préparé. Timothy s'empiffra de blinis au caviar et de bâtonnets de pain. Il se concocta un grand bloody-mary. Dum Dum arpenta la suite. Il compta 42 mètres de long – WHOA ! -

« Moi je dis, on aurait du emmener le tigre, il se serait amusé à jouer ici, il aurait eut de l'espace pour gambader. »

Dum Dum piqua quelques biscuits secs. Il enjamba des filles enivrées d'Howard. Il s'affala dans un fauteuil.

« Bon et maintenant boss ? On fait quoi demain? »

Il se gratta le coup d'un bâtonnet de pain. Ils tuèrent le temps. L'appart mahousse leur permit de le tuer séparément. Dugan tenta de regarder la télé en russe. Les filles discutaient entre elle, à fantasmer sur 99 façon de violer Howard. Timothy regarda par la fenêtre. Moscou au crépuscule. Il préférait New York, Boston et rien d'autre. Un groom service se ramena avec un chariot transportant plateaux-repas à cloche. Ça lui rappela quelque chose. Dum Dum observa attentivement, pour voir si le groom était suivi par une chèvre, juste au cas où… Dugan s'esclaffa tout seul. Les filles lui firent le coup du certain regard. Le groom service leva une cloche, il ramassa le flingue sur l'assiette et couina :

« MORT A STARK ! »

Dugan lui fila une manchette dans le cou, il bouscula le tueur fringué en groom. Le salopard flingua la pièce d'un coin à l'autre dans la confusion pendant que Dum Dum le secouait comme un bananier. Les filles coururent dans tous les sens en hurlant. Le tueur couina :

« HEIL HYDRA ! »

Dugan le balança sur son chariot. Le truc fit une embardée avec le tueur étalé dessus. Le chariot dévala en plein vers la fenêtre. Le chariot passa au travers, le tueur tomba dans le vide en battant des bras et en clamant :

« HYDRAAAAA ! »

Le chariot s'écrasa 18 étages plus bas avec le type. Dugan lâcha :

« ça commence à  bien faire, même ici ils nous envoient des tueurs. Boss, ça commence à devenir lassant tout leur cirque. »

Dugan se pencha par la fenêtre pour observer le grand chambard qu'il avait causé. Voilà le cadavre écrabouillé sur le bitume. Dum Dum fit :

« Oups. »
Fiche codée par NyxBanana



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 1192
☆Age : 33


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Bon baiser de Russie (Howard Stark)   Jeu 13 Avr - 21:46

Bon baiser de Russie.
Le Starkissime Stark et Dum Dum Dugan

Vous savez ce qu'il y a de bien avec le fait qu'il fasse toujours froid ? C'est qu'on peut se réchauffer contre le corps chaud d'une ou plusieurs demoiselles pour ne pas finir en Iceberg milliardaire ! Remarque que je serais sexy la moustache gelé irisé de stalactite miniature ! L'image est assez drôle pour que je me marre à nouveau. Dugan n'a pas l'air n'apprécier la Russie. Le vieux briscard préfère sans doute la chaleur des nuits New-Yorkaise avec ses bars qui servent jour et nuit la drogue ambré favorite des Irlandais le Whisky ! Remarque, sur ce point là je suis de son avis, la Vodka est un vrai délice, une vrai boisson d'homme comme on dit, mais le Whisky a un charme, une odeur et un raffinement que jamais les Ruskofs ne pourront comprendre !

Nous sommes à présent Dum Dum et moi installé dans le salon de ma chambre qui aurait pu être charmante sans l'horrible tableau de Staline qui nous regarde moustache au garde à vous. Putain c'est un coup à s'étouffer avec l'olive de mon Martini ça ! Sérieux c'est flippant ce truc ! J'admet que je me serais bien passé de la tronche de Staline face à mon lit, mais heureusement j'ai prévu le coup pour remédier à cela ! Je sors alors de ma grande valise un grand cadre sous papier bulle et je l’accroche au mur. Un sourire illumine alors mon visage alors que je pose un regard pétillant d'amour sur le tableau de l'homme sexy qui fait à présent face à mon lit et je dis un respirant à plein poumon : "Voilà, là je me sens enfin à la maison ! Comme je le dis souvent, un Howard c'est bien, deux c'est mieux !" Alors que je retourne à mon fauteuil, Dum Dum me demande ce qu'on va faire demain. Je lui souris en coin et je dis : "On va foutre un bordel Starkien en Sibérie et faire passer le gout aux Ruskofs de voler ce qui ne leur appartiens pas ! J'ai emmené un petit truc de mon invention qui vous fera j'en suis sur oublier le Tigre." Je ris à nouveau en mangeant l'olive de mon Martini puis j'ajoute : "Elle aurait due être le clou du Spectacle de la Stark Expo, mais vous aurez l'immense honneur d'être le premier à la voir véritablement en action ! La voiture volante made in Howard Stark ! Et je ne vous parle pas du machin rouge qui n'a pas voler plus de 3 sec en 44, mais bien d'une voiture volante qui vole et qui je l’espère nous permettra de récupérer mon arme ! Ne vous en fait pas Dugan, je gère la situation !"

Alors que je finis mon verre et que je mange quelques blini garnis d'or noir Russe, j'attends soudainement le Groom hurler mort à Stark ? Hein mais qu'est ce que j'ai encore fait moi ? J'ai à peine le temps de réaliser ce qui se passe que Dugan se charge de l’Allemand ! Je continue de boire mon verre en rajoutant une olive dedans alors que les coups de feux et les cris des filles envahissent toute la chambre ! Un "HEIL HYDRA !" retentit alors que Dugan balance violemment le type sur le chariot de l'hôtel et le fait ensuite dévaler la chambre entière puis passer à travers la fenêtre ! Tu parle d'un bordel heureusement que je suis milliardaire, sinon ça m'aurait coûté un bras pour réparer tout ce bazar ! Je ris en tapant sur l'épaule de Dugan : "Dum Dum Dugan et sa finesse légendaire ! Je savais bien que j'avais misé sur le bon gars pour cette mission !" Dugan trouve que ça commence à bien faire et je l'approuve : "Ouais, en même temps je n'ai pas vraiment fait dans la discrétion..."

La porte de ma chambre explose alors et le service de sécurité de l'hôtel débarque toutes armes dehors ! Je lève alors les bras toujours mon verre de Martini à la main et je lance aux gars un grand sourire aux lèvres : "On se rends messieurs ! Allons baissez vos armes ! Vous voyez bien que c'est nous les victimes dans cette histoire non ?" Je soupire leurs armes ne se baissent pas : "Mon cher Dugan, je pense qu'il est temps de parler un langage qu'ils comprennent !" Je sors une grosse liasse de Rouble que je lance en l'air comme un tas de confettis. La sécurité lâche alors ses armes pour ce jeter sur les billets qui tombent au sol ! Je tire alors Dugan par le bras et je lui dit : "Il est temps de foutre le camp mon ami et presto ! Prenez votre bardas et on décampes !"

Une fois dehors, le froid mordant me rappel aussitôt que je suis très très loin de chez moi ! "Bordel mais il gèle ici ! Il fait ci froid que mes noix jouent des castagnettes ! Allons nous mettre à l'abris des regards indiscrets vite !" Une fois derrière un vieil immeuble, je sors de ma poche une petite télécommande et j'appuis dessus. Au bout de quelques minutes, le coupé rouge volant atterri à nos pieds. "Notre carrosse est arrivé ! Alors admettez quand même que ça en jette hein !" Dis je en lui tapant l’épaule.            


Made by Neon Demon



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Bon baiser de Russie (Howard Stark)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bon baiser de Russie (Howard Stark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le baiser de la femme serpent
» Howard Shore
» Jagr quitte pour la Russie : la LNH et la TSHL en deuil !
» La campagne de russie 1812
» Mister Stark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Across The World :: Le Reste du Monde :: URSS-