Partagez | .
 

 Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 27


Marvel Temporus
MessageSujet: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 14:27


Ikrt'Laahrt aka Søren Bergqvist
Nom: Bergqvist prénom(s): Søren Surnom(s) Søren Bergqvist est un surnom en lui-même puisque son véritable nom est en réalité Ikrt'Laahrt âge 30 ans Date de naissance: Il ne sait pas trop, il  n'a trouvé d'utilité à convertir ça en année terrestre. Par contre, il semblerait que l'anniversaire de Søren soit un 12 mai. lieu de naissance: Søren est Suédois, donc, né en Suèd, je suppose ? origines: Suédoises statut matrimonial: Apparemment, il est marié orientation sexuelle: Pansexuel étude/métier: Exobiologiste Skrull et parfumeur pouvoir: MÉTAMORPHOSE : En tant que représentant de la race Skrull, Søren a la capacité de se métamorphoser en tout ce qu'il désire, que ce soit un être vivant, comme un humain ou un chat, ou inanimé, comme un cactus ou le dernier album de Beyoncé. Il peut se transformer en absolument tout ce qu'il veut, du moment qu'il en connaisse la forme physique. Parce que bon, je ne sais pas si vous avez déjà essayé de vous changer en un truc inconnu mais le résultat peut être… Surprenant. De plus, il est capable de changer uniquement une partie de son corps, le plus souvent en arme blanche mais ça peut varier. Par exemple, transformer un de ces doigts en clé passe-partout. Søren est également en mesure de moduler sa voix à sa guise et peut ainsi tout imiter, de la petite vieille du coin au nouveau-né en passant par un camion de 33 tonnes. Enfin, il possède une force deux fois supérieur à celle d'un Midgardien lambda et il a reçu un entraînement au combat au corps-à-corps. De par son métier, il possède également quelques connaissances en matière de survie en milieu hostile. groupe: Super-Vilain avatar: Alexandre Astier crédit icon: Insuline

raconte moi une histoire

Allongé aux côtés d'une silhouette endormie, je parcours d'un regard vide la pièce éclairée par un mince filet de lumière, filtrant à travers les rideaux. Le bruit de la circulation résonne déjà à l'intérieur de la chambre, monotone, répétitive, agaçante. Je coule un regard à la personne qui est sans doute l'amant de ce dénommé Søren, je prends une profonde inspiration et je me redresse : comment est-ce que j'ai pu me mettre dans une telle situation ?! J'en ai fait des conneries dans ma vie mais ça, c'est juste… Ce qui me dérange, c'est pas d'avoir pris la place de ce Suédois, non, ça encore, c'est pas si grave, c'est notre fond de commerce mais c'est surtout les raisons qui font que j'en suis là aujourd'hui, je vais sûrement passer pour un traître aux yeux de l'Empire Skrull. Génial ! Absolument génial. Je pouvais pas rêver d'une meilleure situation. On gratte à la porte et doucement, la porte s'ouvre. C'est non sans un sursaut et une montée d'adrénaline que je me prépare déjà à prendre mes jambes à mon cou, avant de réaliser qu'il s'agit du chien de la maison. Il s'avance d'un pas léger, fait le tour du lit avant de sauter dessus et de venir me léchouiller le visage. Eurk, dégueu ! « Bouge de là, tu vas réveiller... » Je connais pas son nom. Il me semble pas qu'il me l'ait dit. Bon, ne faisons pas de boulettes, ne disons rien.

« C'est trop tard… Bien dormi ?
-Oui, oui.
-Je te préviens, c'est à ton tour de faire le café »

Oh… Je vois... Pas de soucis, je gère. Je suis un professionnel. Armé d'un caleçon pour seul vêtement, je m'extirpe des draps et suivi par le chien, je pars à la recherche de la cuisine. Je referme la porte derrière moi parce que déjà, j'ai envie de retrouver ma jolie peau verte et aussi parce que je vais avoir l'air suspect à chercher désespérément une pièce dans cet endroit que je suis censé connaître par cœur. Heureusement, je ne cherche pas bien longtemps, c'était pratiquement à côté. Je fais le tour de l'électroménager présent et je repère ce qui ressemble à l'idée que je me fais d'une cafetière. Il me faut quelques minutes pour comprendre comment le schmilblick fonctionne. Je manque d'abandonner et d'aller chercher la notice. Au bout d'un moment, j'ai fini par comprendre et j'ai pu faire marcher l'engin. J'entends l'homme sortir de la chambre et fissa, je reprends la forme de Søren. Je ne bouge pas, presque hypnotisé par la cafetière en marche

« Hum… Søren ?
-Oui ?
-T'as pas oublié de mettre la café, par hasard ? »

Je le dévisage quelques secondes avant de reposer mon attention sur la machine, qui visiblement ne marche pas comme elle devrait. Non, vraiment, je vois pas le problème, j'ai mis l'eau, j'ai mis un filtre, j'ai appuyé sur le bouton, ça a fait du bruit. J'esquisse une petite moue décontenancée.  

« Et merde, je savais que j'avais oublié un truc.
-De toute façon, il est trop tard pour recommencer mais tu pourras toujours passer au Starbucks en allant au travail
-Oui, voilà, je vais faire ça. Bon, je vais être en retard, bonne journée »

★。・:*¯\_(ツ)_/¯*:・゚★

Ma vie d'avant n'était pourtant pas bien compliquée. Je viens d'une famille de scientifiques donc, logiquement, c'est ce que j'ai fait aussi. On a rarement le choix de faire autre chose. Soit la guerre, soit les sciences, il n'y a pas d'entre-deux. Ou alors, si mais c'est plutôt mal vu. Enfin bref, je ne regrette pas mon choix, de toute façon. L'exobiologie est une science qui me fascine même si j'ai eu une petite déception. Je voulais travailler sur le système Andromède mais ils manquaient de personnels pour le système Hélios, là où se trouve une petite planète appelée Midgard, ou la Terre. Peu importe son nom. Je boudai pas mal au début, de devoir travailler sur des êtres qui ne m'intéressaient pas. Je tentai de négocier mais c'était peine perdue. Bornés, ces Skrulls. Et donc, voilà, je devais donc étudier les espèces vivantes sur Midgard et plus particulièrement, l'espèce humaine. Comment elle fonctionne, quels sont ses points faibles et ses points forts. J'en vins à la conclusion, conclusion personnelle, je tiens à le souligner, que seulement une petite partie de la population était intéressante, l'autre était… Ennuyeuse. Rien d'extraordinaire, rien d'extravagant, rien qui ne vaille le coup d’œil. Si bien que je fis légèrement l'impasse sur l'étude des habitudes et de la culture humaine. Je sais, c'est pas bien, bla bla bla. Mais bon, si vous vous ennuyiez autant que moi, vous aussi, vous l'auriez fait.

De toute façon, savoir ce que je faisais avant n'a plus d'importance maintenant. C'est pas comme si j'allais y retourner. Non, ce qui est vraiment important, c'est comment je suis arrivé ici et pourquoi c'est arrivé. Le tout dans les moindres détails, comme si vous y étiez. Ça risque d'être un peu long, on dit que je parle beaucoup, souvent pour ne rien dire. Faut pas écouter ces gens. Bon, je vais vous raconter mon histoire à partir du moment où ça a commencé à partir en cacahuètes. Si je me souviens bien, c'était lors de mon premier voyage sur Midgard, le tout premier contact, réel j'entends, avec l'espèce humaine. Mauvais souvenir. Mauvaise première impression. Faux départ.

★。・:*¯\_(ツ)_/¯*:・゚★

La mine boudeuse, je me préparai pour mon voyage sur Midgard. Mes supérieurs avaient remarqué mes lacunes en matière de sociologie humaine et voulaient m'envoyer faire un "stage d'approfondissement". Je tentai de négocier, en disant que c'était pas la peine, que je prendrai le temps de rattraper mon retard mais ils ont sorti un argument imparable : « Ne discute pas les ordres ». Waouh, imparable. Ce n'était pas l'idée du stage qui me gênait, bien au contraire, j'étais même totalement d'accord avec eux, j'avais besoin d'approfondir certaines notions mais c'était le fait qu'on me force à le faire. Ainsi, je me retrouvai à me préparer pour mon expédition. On m'avait donné une arme, au cas où, que je cachai soigneusement sous ma veste. Pour le reste, je devais me débrouiller. Je ne savais pas combien de temps je devais rester là-bas. 7 jours terriens, il me semblait mais je n'étais pas sûr. Je connaissais la technique, on arrive, on change de forme et c'est parti.

« Bonne chance pour ton stage
- Ouais, merci, je suis vraiment heureux de le faire. Tu sais quoi, Midgard va devenir mon nouveau lieu de vacances. Je passerai mes journées à étudier des rhododendrons et des chiens à poils longs et ce sera merveilleux. Non mieux, je vais établir un contact avec un Midgardien et on ira boire une pizza dans un Starbucks.
- Ça se mange
- De quoi ?
- La pizza. Ça se mange
- … C'est ce que je voulais dire »

♦ ♦ ♦

J'arrivai sur Terre. Mes pas foulèrent l'herbe verte et grasse tandis que je découvrais d'un œil admiratif et empli de curiosité cette planète que j'avais tant étudiée, sans jamais y mettre les pieds. Je pris la forme de la première personne que je vis, un homme débraillé à la pilosité faciale beaucoup trop imposante à mon goût. D'un geste rapide, j'époussetai rapidement la saleté sur mes vêtements et  je commençai à explorer l'endroit où j'avais atterri. Des Midgardiens courraient le long de chemin de gravier et certains promenaient leurs animaux de compagnie. C'est comme ça qu'ils appellent les espèces leurs servant d'esclaves. Je marchai lentement, prenant le temps d'admirer avec des yeux d'enfants le monde qui s'ouvrait devant moi. J'étais super content d'être ici. Oui, j'avais un peu râlé avant de venir mais vraiment, j'aurais raté ça pour rien au monde. Plus j'avançai, plus les Midgardiens se faisaient moins présent et je me retrouvai bientôt seul sur la route que j'avais décidé d'emprunter. Je m'arrêtai de temps à autre, observant de-ci de-là, la faune agitée. Je découvris même certaines espèces que je n'avais jamais vu dans les livres. Décidément, ce stage commençait très bien.

Mon regard se baladait de tous les côtés et puis, il se fixa sur une lumière bleutée qui scintillait doucement à quelques mètres de là. Sans même prendre le temps de réfléchir, je m'approchai afin d'observer de plus près cette pierre qui avait retenu mon attention. J'approchai lentement la main de celle-ci quand je me retrouvai encerclé par une escouade du SHIELD. Au départ, je savais pas que c'était le SHIELD, c'est seulement après le « SHIELD, NE BOUGEZ PLUS ! Ne touchez pas à cette pierre ! » que je le sus. Je me figeai quelques secondes, le temps de détailler les gens autour de moi. Ils étaient beaucoup quand même. « Eh oh, techniquement, je l'ai trouvée alors, c'est ma pierre » Je l'empoignai et mon camouflage s'évapora, je retrouvai ma forme originelle. Une grimace étira instantanément mes traits « Par mes ancêtres ! » « Oups » Vilain caillou, très vilain caillou. J'entendais le cliquetis des chargeurs des armes à feu et les canons se lever en direction de ma tête. Sans m'en rendre compte, je retenais ma respiration, n'osant pas faire le moindre geste sous peine de déclencher les hostilités. Pourtant, la situation ne durerait pas éternellement. Après un dernier regard lancé, je lâchai la pierre et me relevai immédiatement pour me transformer en un petit animal que j'avais vu quelques minutes auparavant. C'était quitte ou double. De toute façon, je préférais mourir plutôt que de finir prisonnier. Et puis, mourir en étudiant un caillou, ça ferait marrer mes collègues. J'avais presque terminé ma transformation quand quelque chose me heurta à la tête et je tombai au sol, assommé.

♦ ♦ ♦

Je tournais en rond dans ma cellule, devenant fou à force d'être enfermé et inactif. Les jours passaient et se ressemblaient tous. Je ne savais pas depuis combien de temps j'étais ici. Je passais mon temps à compter des choses, à établir des théories, à élaborer des plans d'évasions, de peur qu'on mon cerveau ne devienne plus bon à rien. Je n'aimais pas rester sans rien faire, passer mes journées à tourner comme un animal dans sa cage. Dès que quelqu'un s'approchait, j'essayais d'entamer une discussion avec lui, mettant mon mépris pour cette espèce de côté, voulant à toux prix avoir un contact social, même si je devais subir des insultes ou un refus. Je m'éloignais donc et je retournais dans le fond de la cellule. De là-bas, j'avais une vue sur les prisonniers d'en face et sur les gardes. Les agents passaient sans nous regarder, ou alors, nous regardait trop, non conscient de la taille monumentale de leur ego. Toute la journée, je soupirais et je tentais d'attirer l'attention. Je m'ennuyais, et je détestais ça.

Je ne parlerais pas des interrogatoires. Ce n'était pas quelque chose que je comptais dévoiler ici. C'était humiliant. Rabaissé au rang du pire criminel de l'histoire alors que j'étudiais un caillou qui brillait. Tout ça parce que j'étais un Skrull. Et après, c'était moi le raciste. J'avais d'abord refusé de livrer des informations, même ne serait-ce que mon nom. Au bout d'un moment, je finis par céder. Je n'étais pas un militaire, je n'étais pas préparé à subir des interrogatoires. J'avais reçu une formation oui, mais c'était rudimentaire. Après tout, je ne venais que pour une semaine. Alors, je fis comme je pus. J'inventais certaines choses, en modifiais d'autres ou encore, j'en passais sous silence. Des modifications minimes. Si c'était trop gros, ça ne passerait jamais. J'essayais de répondre en disant le moins de choses possibles. Quand ils en avaient assez, je retournais dans ma cellule. Le manège se répéta quelque fois mais moins que ce que j'avais imaginé. J'avais toujours une montée d'adrénaline quand je voyais des gardes s'approcher, j'imaginais à chaque fois qu'une nouvelle séance d'interrogatoire allait avoir lieu. La plupart du temps, ils me lançaient simplement des regards en biais et continuaient leur route.

De temps en temps, quelqu'un venait. Mike, l'agent qui m'a assommé et à cause de qui je me retrouvais ici. Au début, j'étais plutôt réticent à ces visites, lui en voulant énormément pour m'avoir enfermé ici. C'était de sa faute et il venait m'agiter sa victoire sous le nez. Même s'il s'avérait que ce n'était pas réellement le cas. Il venait discuter. De toute façon, je ne disais jamais non à une discussion, surtout en ce moment. Il m'intriguait beaucoup, ne serait-ce que pour connaître la raison de ses visites régulières. En général, il posait beaucoup de questions, que j'essayais d'esquiver. J'en posais à mon tour, lui demandant à chacune de ses visites s'il n'avait une clé en trop. La réponse était négative à chaque fois. En même temps, il aurait été un piètre agent s'il avait aidé un prisonnier à s'échapper. Il aurait certainement eu plus de problèmes que moi.

Les jours s'enchaînaient et j'avais de plus en plus de mal à rester calme. J'entendais les gardes me traiter d'hyperactif en manque d'attention. Ils n'avaient pas tort. Je m'ennuyais à mourir ici et il n'y avait rien pour me tenir occupé. J'arpentais ma cellule, je ne pouvais pas rester assis, je devais bouger. Tout sauf rester inactif. J'entendis une sorte de chuintement et je me retournai. Je sursautai et reculai de quelques pas à la vue de Mike, qui se tenait à l'intérieur de ma cellule. Pourtant, la porte n'avait pas été ouverte. L'incompréhension et la surprise se lisaient sur mon visage et ça avait l'air de faire rire l'agent. « Aller viens, on se casse d'ici. J'ai assez vu ta tronche. » Je n'y croyais pas. J'étais tiraillé entre une joie immense et un fatalisme cynique. J'étais incroyablement déçu. Je les voyais déjà entrer dans la cellule pour l'arrêter et je pouvais dire au revoir aux discussions quotidiennes et à une chance de sortir d'ici.

« Alors, c'est pas l'envie qui m'en manque mais… Ouuuh, la cavalerie qui arrive. Quel dommage. C'était bien tenté pourtant, j'apprécie le geste même si bon, se téléporter à l'intérieur de la cellule d'un prisonnier, on a vu plus brillante comme idée. Tu t'attendais à ce qu'il ne remarque rien ? T'es sûr que t'es du SHIELD ? Si ça se trouve, t'es un imposteur, ou un Skrull. Ouh, t'es un Skrull ? Ahah, non je plaisante, t'es trop moche pour être un Skrull. Bon du coup, Monsieur le Génie, je te préviens, la bouffe ici est vraiment pas terrible et j'espère que t'as pas de problèmes de dos parce que ce matelas va t'en donner. Mais t'inquiètes, on s'y fait. Ah, je les entends déjà qui arrive... Faudrait se refaire ça un de ces quatre, c'était sympa comme petite distraction
- Tu pourrais avoir envie de cacher cette vilaine peau verte en revanche. »

Tss. Pas le temps de riposter par une réplique cinglante que je me retrouvai téléporter à l'intérieur d'une cabine beaucoup trop étroite pour deux personnes. Une odeur nauséabonde m'agressa les narines mais je nageais tellement dans l'incompréhension que c'était bien le dernier de mes soucis. Mike me poussa hors de la cabine. Entre temps, j'avais repris la forme que j'avais emprunté à mon arrivée ici. J'avais pas eu le temps de croiser grand monde alors mes choix étaient limités. Je tombai presque sur un Midgardien qui faisait deux fois ma taille et à la carrure… Imposante. « Sympa les vêtements » A la place d'une réponse, il y avait juste Mike qui continuait de me pousser pour nous faire sortir hors de l'endroit. On arriva dehors et je poussai un soupir de soulagement. Je regardai autour de moi, je ne savais pas si c'était le monde réel ou si c'était une nouvelle technique d'interrogatoire. Me faire croire à une évasion pour délier les langues avant de me remettre dans ma cellule. Mike revint vers moi et me lança un sac. J'avais vraiment envie d'y croire.

« Tu as tout ce qu'il te faut pour te barrer à partir d'ici. Et tu ferais mieux de grouiller tes puces spatiales, je pense qu'ils doivent déjà avoir traqué notre téléportation jusqu'ici. Ce n'est qu'une question de minutes avant que le reste du contingent ne suive. Et si t'es pas assez malin pour courir assez vite, tu m'as jamais vu.
- Attend ! Comme t'as fait ça ? »

Pas de réponse, je le vis simplement partir en petite foulée et ensuite, rouler loin du bar à bikers. Je ne me le fis pas dire deux fois non plus et je filai à toute allure pour rentrer chez moi.

★。・:*¯\_(ツ)_/¯*:・゚★

Cela faisait quelques jours que j'avais quitté Midgard. J'étais encore un peu perturbé par ce que j'avais vécu ces derniers jours. Je savais que les Midgardiens étaient susceptibles et peureux (et racistes) mais en faire l'expérience, c'était complètement différent. J'avais passé des jours enfermé dans cette cellule, rythmé par les visites régulières de cet agent, Mike, qui me fit sortir par la suite. Ce même agent qui m'avait intercepté la première fois. Alors quoi, la culpabilité pesait trop lourd sur ses épaules ? Je ne savais pas pourquoi il avait sacrifié sa carrière. C'était stupide. Mais bon, j'étais sorti alors, je n'allais pas me plaindre. Même si je pouvais lui reprocher d'avoir pris son temps. J'étais parti depuis bien plus d'une semaine, avec de la chance, on serait venu me chercher… Et on aurait vraisemblablement déclencher une guerre.

À mon retour, on me demanda des explications et une description détaillée de tout ce qu'il s'était passé. J'avais rien de spécial à raconter, la technologie était rudimentaire mais faisait le boulot. J'essayais d'écourter au maximum les questions, me forçant à répondre par le moins de mots possibles. Ce qui était très dur parce que j'avais pleins de choses à dire mais pas à eux. L'entretien se finit plutôt rapidement. Ils étaient frustrés du peu de réponses obtenus et j'étais content de pouvoir enfin me retrouver loin de tout ce qui avait attrait de près ou de loin à une institution politique ou militaire.

Arpentant la surface de Wundagore II, je fis un tour dans le centre-ville. On m'avait donné ma journée avant de devoir me remettre au travail. Les échoppes étaient alignées le long des trottoirs et la population composée majoritairement de Nouveaux-Humains s'animait joyeusement. On était qu'une petite proportion de Skrull, par rapport à eux et, il valait mieux pour notre sécurité d'éviter certains quartiers. La tension était à peine perceptible mais pourtant bien présente. Certains se dévisageaient, se jaugeaient et des bagarres éclataient de temps en temps. Ce jour-là, c'était relativement calme. Je m'arrêtai à une échoppe vendant des bouteilles venant des quatre coins de la galaxie. J'avais besoin d'un remontant. Je saluai d'un rapide signe de tête le vendeur. Tandis qu'il présentait ses produits, des bribes de conversation me parvinrent et attirèrent immédiatement mon attention. On racontait que des morts étranges survenaient parmi les Skrulls. Personne ne savait dire de quoi ils mourraient. Il n'y avait que quelques centaines de cas pour l'instant mais ils semblaient dire que ce nombre était en hausse. Je notai cette information dans un coin de ma tête, je ferais plus de recherches à ce sujet le lendemain au labo.

★。・:*¯\_(ツ)_/¯*:・゚★

« Du nouveau ?
- Non, malheureusement.
- Les données disent quoi ?
- Fièvre, perte d'appétit, tachycardie, embolie pulmonaire, difficultés respiratoires, asphyxie, mort en 10 jours. C'est toujours pareil, aucune évolution.
- Je vois... »

Je me frottai les yeux qui me piquaient à cause de la fatigue. On avait passé la nuit à travailler. Je demandai un énième récapitulatif aux différentes équipes mais c'était à chaque fois la même réponse : on ne savait pas ce que c'était. Cela faisait un moment que je n'avais plus entendu parler de cette maladie. J'avais fait des recherches le lendemain de la discussion mais c'est encore trop frais pour obtenir de réelles informations. Malheureusement, on en était toujours au même point des semaines après. Les nôtres mourraient les uns après les autres. Les corps s'accumulaient et on était toujours au point de départ. J'avais les nerfs à vif, cette impuissance face à cette maladie, cette incapacité à agir, devoir rester passif. On travaillait sans relâche à la recherche d'un remède. L'empereur nous mettait la pression pour qu'on trouve au plus vite une solution. Sauf que pour l'instant, on n'avait rien, absolument rien.

« J'ai peut-être un début de piste
- Ah oui ?
- Sur Midgard, j'ai croisé les données et il semblerait qu'une partie de la population soit résistante à cette maladie. J'ai même mieux, il semblerait qu'ils aient trouvé un vaccin efficace »

Un sourire étira lentement mes traits à l'annonce de cette nouvelle. On avait enfin quelque chose. C'était un début, on était encore loin d'avoir gagné mais la chance semblait enfin nous sourire un peu. Tandis que l'effervescence de cette nouvelle retombait, on commença à se regarder, un air légèrement coupable sur chacun de nos visages. On savait ce qui allait suivre, on n'avait pas d'autres choix. Nous devions étudier les porteurs sains et les spécimens vaccinés sauf que ça m'étonnerait qu'ils acceptent de leur plein gré. Une question éthique et morale se posait.

« Ikrt'Laahrt… On ne peut pas les kidnapper
- On n'a pas d'autres solutions
- C'est une espèce intelligente quand même, on ne peut pas faire ça ! De toute façon, ils se rendront bien compte qu'il se passe quelque chose !
- Tu préfères peut-être voir tous les Skrulls mourir les uns après les autres ? »

Dès le jour suivant, les vagues de kidnapping commencèrent et nous pûmes travailler sur des cobayes vivants afin de trouver un remède à la maladie qui détruisait notre espèce.

★。・:*¯\_(ツ)_/¯*:・゚★

On progressait. On se sentait revigoré. Les progrès étaient encore imperceptibles mais nous continuions d'avancer. On n'avait encore rien de tangible mais on ne restait pas inactif. Dans un sens, ça nous aidait à garder le moral. Le pire aurait été de continuer d'avancer à l'aveuglette, ne sachant pas quelle direction prendre et si jamais nous prenions la bonne. Notre peur était de s'engager sur la mauvaise voie et de perdre un temps précieux. On avançait lentement, très lentement. Les cobayes s'accumulaient, des résistants, des non-résistants, des vaccinés, des non-vaccinés, nous avions de tout. Nous avions besoin de tout ce panel de gens. Nous étions plus d'une cinquantaine de scientifiques à travailler dans la Cité Bleue, au plus près de la zone de téléportation. Ça fait longtemps que je ne suis pas sorti de la zone, trop focalisé sur mon travail qui prenait tout mon temps et me demandait des efforts de concentration considérable. On était des équipes de deux ou trois, c'était le nombre optimal pour éviter de se marcher dessus et générer des conflits. Ce jour-là, nous étions que deux, Urkt'Ktst, un autre exobiologiste et moi. Notre assistant était parti communiquer nos résultats et aider certaines équipes qui avaient pris du retard.

Alors que j'observai mes cultures de cellules de Midgardiens résistants, une alarme résonna dans tout le laboratoire. Je levai les yeux vers Urkt'Ktst et je fis une petite moue d'incompréhension. Du mouvement se fit entendre dans les couloirs, les bottes des soldats claquaient sur le sol et des ordres étaient lancés d'une voix forte qui me fit sursauter. Un Skrull que je devinai être un officier nous informa qu'il y avait une intrusion et qu'on devait rester dans nos laboratoires. Je roulai des yeux, c'était sûrement un cobaye qui s'était échappé, pas de quoi sortir la grosse artillerie. J’acquiesçai à la requête de l'officier et le vis détaler pour rejoindre son escouade.

« Beaucoup de tapage pour juste un Midgardien en fuite
- Je doute que ce soit juste ça »

J'allai me remettre à mon poste de travail, après un petit geste de réconfort envers Urkt'Ktst « Tu paniques trop, je suis sûr que c'est rien... » Ma phrase fut interrompue par la sonnerie d'un message urgent sur l'ordinateur de mon collègue. J'eus à peine le temps de lancer un regard sur l'écran qui affichait les résultats de l'expérience que j'avais lancée que je me sentis tirer vers l'arrière. Un petit cri de stupeur m'échappa et je me fis entraîner hors du laboratoire par Urkt'Ktst « Wow, tu fais quoi ?! On a du boulot, je te rappelle, pas le temps de partir à la recherche du Midgardien. Tant pis pour lui, on en a plein d'autres qui attendent » Parce que non, je ne pensais pas retrouver notre cobaye en vie. Mon collègue ne me répondit pas, continuant d'arpenter les couloirs à grandes enjambées. On arrivait au département technologies extra-terrestres. C'était des objets qu'on avait récupéré sur des planètes, certains fonctionnaient, d'autres non, d'autres, on avait absolument aucune idée de ce que c'était. Évidemment, aucun scientifique n'était ici, on était tous réquisitionné pour travailler dans les laboratoires, même ceux qui n'étaient pas biologiste. Tout le monde pouvait faire quelque chose pour aider à trouver un remède. Certains technologistes réparaient ou tentaient d'améliorer nos appareils, avec ou sans succès, l'important était de ne pas rester passif. On s'approcha d'une cabine de téléportation et me fit monter à l'intérieur

« Non attends, on ne l'a pas testée, on ne sait même pas si ça marche. Regarde le panneau là, c'est marqué ''Ne pas toucher'' moi, j'y toucherai pas. De toute façon, tu sais pas t'en servir… Hein ? Tu sais pas t'en servir, hein ?! Hein ! Bon écoute, tu sais quoi, on échange, moi je vais faire fonctionner ce truc et toi, tu montes dedans ok ? Ça a l'air de vraiment te tenir à cœur alors que moi, pas tant que ça…
- Elle fonctionne. L’atterrissage sera juste un peu approximatif
- Comment ça ''approximatif'' ? Non vraiment, j'ai pas envie de servir de cobaye, je suis pas chaud. Tu sais quoi, on essaiera une autre fois. Demain, ça te va ? Allez, va pour demain
- Je t'avais prévenu Ikrt'Laahrt mais tu ne m'as pas écouté. Des Midgardiens ont utilisé des météorites pour venir sur Séléné, je t'avais pourtant dit qu'ils se douteraient de quelque chose
- D'accord, t'avais raison mais c'est quoi ton plan ? C'est trop tard maintenant et tu sais bien qu'on a besoin de kidnapper des sujets pour les étudier. Tu peux faire ce que tu veux, ça ne changera pas
- C'est vrai... Mais je peux te faire passer pour un traître, un déserteur. Ça ne résoudra rien mais j'aurai l'impression d'avoir fait quelque chose contre ça »

Tandis que le ronronnement grandissant de la machine résonnait à mes oreilles, je sentis mon corps quitter la pièce et tandis que le monde autour de moi s'effaçait, je sombrai dans l'inconscience.

★。・:*¯\_(ツ)_/¯*:・゚★

J'ouvris des yeux douloureux. Une grimace déforma mes traits tandis que j'essayais de m'asseoir. Mon corps était tiraillé par la douleur et de violentes nausées me prenaient aux tripes. Je regardai autour de moi, totalement perdu et désemparé. J'avais aucune idée de l'endroit où j'étais. J'essayai de me mettre debout et une silhouette se faufila dans la ruelle que je devinais à présent autour de moi. C'était un Midgardien. J'étais donc sur Terre. Je soupirai intérieurement. Forcément cette planète hein ? Mon dernier voyage ici avait été… Mouvementé. J'avais vraiment pas envie de revivre ça. La voix de l'homme me sortit de ma plainte intérieur. J'attendais qu'il finisse son coup de téléphone pendant que j'empruntais sa forme. J'étais coincé, j'avais part où aller, je ne pouvais faire autrement. J'aurais pu partir d'ici et rentrer par mes propres moyens mais si j'étais désormais un traître, j'avais pas spécialement envie de rentrer.

L'homme termina son appel et je me glissai derrière lui pour mettre fin à ses jours. Je glissai ma main dans sa veste et en sorti son portefeuille avec tous ses papiers d'identité. Je le mis dans ma poche, je regarderai à ça plus tard, là, je devais faire disparaître le corps. Je traînais le corps jusqu'à un tas d'ordures et je tentai de le cacher sous les sacs. Je me reculai, avec une expression de dégoût sur le visage. Je me frottai les mains rapidement avant de revenir vers l'avant de la ruelle et je sortis les papiers d'identité pour connaître la personne que j'étais désormais devenu. Søren Berg… Berqgv… Bergstvg… Ok, Søren. Ensuite… Oh, il était Suédois. C'était bien ça… Ouais… C'est où la Suède ? Ok, tant pis, c'était pas important de toute façon. Je fus coupé par une voix féminine qui m'interpella

« Søren, qu'est-ce que tu fais ?
- Je passais un coup de téléphone, j'arrive
- Déjà que tu viens voir ta famille seulement une fois par an, en plus, tu peux pas t'empêcher d'appeler ta pétasse. Décidément, t'as pas changé »

Wow. Il se passait quoi, là ? Finalement, prendre la peau de ce Søren était une très mauvaise idée. Vraiment. Je le sentais déjà mal. Je fourrai dans ma poche les papiers et je suivis à l'intérieur de la maison la femme qui semblait plutôt remonté contre Søren, enfin moi, du coup. Je fronçai les yeux lorsque j'entrai à l'intérieur. Deux enfants jouaient tranquillement dans la cuisine tandis qu'une troisième était en train de se laver les mains. Oh, Søren était parent… Oups. Une valise avec des affaires m'attendait à quelques pas de là, des morceaux de papiers délicatement posés dessus « Ton vol pour New York est dans une heure, dépêche-toi de leur dire au revoir. »


★。・:*¯\_(ツ)_/¯*:・゚★

Le vol dura de très longues heures. L'avion était vraiment un appareil très lent. À croire qu'ils l'avaient construit de telle façon à ce qu'on passe le plus de temps possible dedans. Au moins, ça nous donnait le temps d'admirer le paysage et ça m'a permis de regarder plus en détails les papiers de ce cher Søren. Mais surtout, de repenser à la scène de la veille. D'après ce que j'avais réussi à retenir de la conversation, Søren et sa femme eurent des enfants puis, ils se séparèrent et maintenant, ils se voyaient seulement une fois par an. D'accord. Parce que Søren avait trouvé quelqu'un d'autre. D'accord. C'était compliqué tout ça.

L'avion atterrit et je sortis tant bien que mal de l'aéroport, le nez en l'air pour essayer de m'y retrouver dans ce dédale. Un Midgardien me fit signe de la main. Enfin, j'étais pas sûr que c'était à moi. Je regardai autour de moi et je me retournai pour vérifier mais non, c'était bien à moi qu'il faisait coucou. Je répondis également par un signe de main et je me dirigeai vers lui. Lorsque j'arrivai à sa hauteur, c'est avec un baiser qu'il m'accueillit. WOW ! D'accord… C'était inattendu, je savais pas qu'on se disait bonjour comme ça ici.

« Avant que tu ne demandes, oui, le chien est vivant et oui, j'ai renouvelé l'abonnement à Netflix.
- Super ! »

C'est quoi Netflix ?

★。・:*¯\_(ツ)_/¯*:・゚★

Netflix, c'était génial, pour une fois, les Midgardiens avaient de bonnes idées. Pour une fois. La seule et unique. Et puis, ça passait le temps pendant que mes sujets d'expériences se reposaient. En général, c'était des rats, et oui, pas facile de kidnapper des sujets humains désormais. J'avais réussi à obtenir quelques échantillons de cellules, mais malheureusement, je commençais à manquer de matière.

Et puis, un jour où je regardais une émission avec une Midgardienne chauve qui saigne du nez quand elle fronce les sourcils, un de mes appareils de mesure du champ électromagnétique est devenu complètement fou. Toutes les aiguilles tournaient dans tous les sens et les mesures n'avaient aucun sens. Alors, prenant mon courage à deux mains, j'enfilai ma blouse blanche, mes lunettes et je pris tous les outils nécessaires pour une étude et je sortis voir ce que c'était. Je n'avais jamais vu ça. Je restai bouche bée devant le portail qui s'ouvrit devant moi. J'étais comme un enfant, quelque chose de nouveau, quelque chose d'incroyable se trouvait là, devant mes yeux et j'étais le premier sur place. Ah, et si avec ça je revenais pas dans la communauté scientifique Skrull avec les honneurs, je ne donnais pas cher de ma peau. Sans faire attention, je m'avançai, complètement excité par cette découverte si bien que je trébuchai sur le trottoir et tombai la tête la première dans le portail.

on fait tomber le rideau

Prénom/pseudo: Paradoxale âge: Bientôt 18 maggle pays/région France fréquence de connexion Souvent Comment as-tu connus le forum ?: Vous allez vous marrer hein, mais j'étais déjà là  lang2  Dernier mot:  :moutmoutsacre:  :ventura:  
cobain.


I AM A FALLEN GOD
SURROUNDED BY IDIOTS


Dernière édition par Søren Bergqvist le Lun 17 Avr - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 89
☆Localisation : New-York


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 14:31

Sire. On en a gros.


Any dream worth having is a dream worth fighting for

Oppression is no excuse for vengeance ... for murder. I wonder... does the death of innocent people ... cut down on the streets as they flee ... free you ? I think not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 330
☆Localisation : NYC


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 14:33

Søren le retouuur! OMG ! Je t'aime pour ce personnage ! On va foutre le dawa ensemble, toi et moi avec Deadpool et Søren !!!! wat wat wat wat dr dr dr


They call me useless, careless, nobody ought to miss with the thing they don't understand. They call me hopeless, heartless, there's no way out of this when it's so far out of your hand. I confess there's a hole in my chest from the things that I did and the gun in my hand. I won't rest till it's all done and set and I get what I give.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 27


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 14:40

Charles : C'est pas faux !

Erik : Owiiiii, on va foutre le dawa tout partout lang2


I AM A FALLEN GOD
SURROUNDED BY IDIOTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 14:43

Et moi on m'oublie ? :fontaine:  Je vais également foutre le dawa à moi tout seul ... Soit le rebienvenue Mister SKRULL lang2 lang2 lang2
Revenir en haut Aller en bas


☆Paroles Échangées : 29
☆Localisation : New-York.


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 15:17

Il est bien long ton titre dr
Rebienvenue en tout cas c1


what if your problems aren’t in your head ? what if they aren’t even problem ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 27


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 15:18

T'inquiètes Thor, comment t'oublier ? 8D

David : Eheh, et encore, j'ai été bloqué par la limitation de caractère dr Merci à toi c2


I AM A FALLEN GOD
SURROUNDED BY IDIOTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Autres Espèces



☆Paroles Échangées : 197
☆Localisation : Midgard


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 16:02

Alexandre Astier, mais ce choix de malade brille bave
Re-Bienvenue avec ce nouveau personnage !! hihi



© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 1192
☆Age : 33


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 16:30

Re bienvenue ♥ j'adore ton choix de vava ♥



⊳ music theme

I will love you till the end of time. Promise you'll remember that your mine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☆Paroles Échangées : 330
☆Localisation : NYC


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    Lun 17 Avr - 16:52



sisi


They call me useless, careless, nobody ought to miss with the thing they don't understand. They call me hopeless, heartless, there's no way out of this when it's so far out of your hand. I confess there's a hole in my chest from the things that I did and the gun in my hand. I won't rest till it's all done and set and I get what I give.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...    

Revenir en haut Aller en bas
 

Søren Bergqvist | There's Hydrogen and Helium, Then Lithium, Beryllium, Boron, Carbon everywhere, Nitrogen all through the air With Oxygen so you can breathe And Fluorine for your pretty teeth Neon to light up the signs, Sodium for salty times...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Helium ^^
» Under the moon light [PV Fel]
» Lucky Light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: First Class :: Votre identité secrète :: Présentations terminées-