Partagez | .
 

 Would you like a cup of tea ? - Søren Bergqvist

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


☆Paroles Échangées : 89
☆Localisation : New-York


Marvel Temporus
MessageSujet: Would you like a cup of tea ? - Søren Bergqvist    Mer 19 Avr - 19:45

Would you like a cup of tea ?
SOREN  Ξ  CHARLES


La théière se mit à siffler, laissant le bruit strident résonner dans la grande cuisine tandis que je préparais les différentes plantes à faire infuser dans l'eau chaude.
L'heure du thé, l'une des tradition que je respectais encore bien que je sois maintenant le seul résident du manoir.
Etre seul avait ses avantages comme ces inconvénients, au moins je pouvais bosser en paix, sans être dérangé, mais pour un jeune homme de 19 ans, ces lieux paraissaient parfois bien trop silencieux et austères.
C'est accompagné de mon petit plateau en argent, comportant tout l'assortiment pour le thé que j'avançais vers la baie vitrée donnant sur la terrasse surélevée. Le temps était idéal pour profiter d'un petit moment dehors et depuis la terrasse j'avais une vue d'ensemble sur la partie du jardin comportant le terrain de basket ainsi que la piscine.
Tout le terrain été entretenu, pas par moi évidemment, je n'avais pas vraiment le temps pour m'occuper d'un si grand domaine et avoir des employés me faisait me sentir moins seul bien que par moment j'en oubliais presque leur présence le manoir était bien assez grand pour ne pas s'avoir dans les pattes les un les autres.

Soufflant légèrement sur la tasse je vins porter son bord à mes lèvres avant d'aspirer une première gorgée de thé. Je ne voulais pas me vanter, mais l'infusion était parfaite, je maîtrisais au moins ça, mes autres compétences culinaire laissaient à désirer.
Cet après midi aurait presque pu être parfait si un élément perturbateur n'était pas apparu dans mon domaine.
Le manoir était assez loin de tout pour que mon esprit ne soit pas parasité par les pensées d'inconnus, une chance car si j'étais en permanences entourés je pense bien que ça pourrait me rendre fou surtout que l'utilisation de mon don était encore un réflexe bien trop gênant pour moi. Toute vérité n'est pas bonne à savoir et pouvoir lire au plus profond de chacun même lorsque l'envie n'est pas au rendez-vous est autant une bénédiction qu'un fardeaux.
Cette présence sur mon domaine n'était pas familière, aucun de mes employés en tout cas, mais je n'avais pas vraiment envie de me déplacer pour comprendre qui s'était aventuré ici et pourquoi. C'était une personne seule, et si jamais ses intentions n'étaient pas bonnes, j'étais en mesure de savoir me défendre comme il le fallait.

Sans chercher à lire son esprit je me remis à siroter mon thé, attendant patiemment que l'inconnu finisse par se montrer et lorsqu'enfin je sentis cette présence assez proche de moi, j'ouvris la bouche, reposant la tasse sur la table.

" C'est une propriété privée. Vous n'avez pas vu les grilles ? "

J'aurai pu m'introduire directement dans sa tête mais lorsque j'avais le contrôle je préférais éviter de le faire avant de savoir à qui j'avais à faire. Mon pouvoir n'étais pas encore assez finement développé pour que l'intrusion se fasse sans que ça se remarque et je n'avais pas réellement envie d'avoir des comptes à rendre.
Je ressemblais peut-être encore à un adolescent mais j'avais grandis un peu trop vite, comme tout les enfants de notre époque à mon avis et je ne me laisserait certainement pas impressionné par un intrus.
Mon regard porta sur le sol de la terrasse où l'ombre de l'inconnu se dessinait et j'arqua un sourcil en voyant que c'est la silhouette d'un homme qui apparaissait.

" Puis-je savoir pourquoi vous vous trouvez chez moi ? ...Oh mais pardon, j'en oublie mes manières, vous désirez peut-être une tasse de thé ? "

Gardant ma position je restais dos à lui, assit correctement sur la chaise de jardin tout en ayant repris ma propre tasse dans ma main droite. Oui c'était un peu du sarcasme mais encore une fois je n'avais de compte à rendre à personne.

© 2981 12289 0


Any dream worth having is a dream worth fighting for

Oppression is no excuse for vengeance ... for murder. I wonder... does the death of innocent people ... cut down on the streets as they flee ... free you ? I think not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Super-Vilain



☆Paroles Échangées : 27


Marvel Temporus
MessageSujet: Re: Would you like a cup of tea ? - Søren Bergqvist    Dim 7 Mai - 16:29




Would you like a cup of tea ?
Charles & Søren
I'll put my ship in order. And i will sail back tot the sea, and I'll. Listen at the window. To see if my love's mind's on me. And when i come into the harbour. The burning Thames i have to cross. And I'll whisper at the window. "Oh my true love, Are you alone?"




La chute est rude. Outch ! Vilain portail, très vilain portail. Et le prie dans cette histoire, c’est que j’ai cassé mon appareil de mesure du champs électromagnétique. J’adorais cet appareil, c’était mon préféré d’entre tous, après le micro-ondes. Le micro-ondes, une super invention. Je m’en sers de catalyseur. Ça va tellement plus vite quand on fait chauffer un peu le mélange. Sauf quand c’est du butane. Là, c’est une mauvaise idée. J’ai essayé une fois et j’ai du racheter un micro-ondes. Nan, mais vous le croyez ?! Il n’y a vraiment rien qui vaille le coup sur cette foutue planète !

Je me relève en grognant et en pestant, soupirant auprès de débris de mon appareil de mesure. Tu m’as rendu de bons et loyaux services, je ne t’oublierai pas. J’époussette ma blouse blanche. Heureusement, elle n’a rien. Si elle avait été tâché, ç’aurait été la fin du monde. Un scientifique avec une blouse sale, je n’ose même pas l’imaginer.

En relevant la tête, je grimace un peu. Je tourne sur moi-même. Une fois. Deux fois. Autant de fois nécessaire pour comprendre où je suis. Et aussi pour me rendre compte que le portail s’est malheureusement refermé derrière moi.

JE ME SUIS ENCORE FAIT EXILER.

Si c’est une blague, CE N’EST PAS DRÔLE. Je commence à en avoir marre ! Toujours à me faire envoyer dans des endroits pourris ! Faut que ça cesse. Je m’habituais à peine à la puanteur de New York et voilà que je me retrouve… A New York ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ?! C’est la même ville, mais en plus… Ancienne. Ah non. Non non non non non. Non. Non. L’autre New York est déjà insupportable, mais là, je peux pas. Regardez ces voitures ! C’est quoi ça ? Et ce gens, qui sont ces gens ? Pourquoi sont-ils tous aussi bizarres ? Non, non, non, je suis exobiologiste, pas paléontologue. D’accord, je l’admets, c’est super intéressant et mon esprit bouillonne à l’idée de découvrir le pourquoi du comment, mais là, je sens que je vais pas tenir le coup. Est-ce qu’ils ont des micro-ondes ? Si ça se trouve, ils ont même pas de micro-ondes et je vais devoir faire mes tests à la bougie.

Sauf si je me rends chez un autre scientifique et que j’emprunte son matériel. Il faut que je fasse des recherches sur Internet, je dois trouver un laboratoire de recherches. Je fais quelques pas dans une direction au hasard, me retrouvant totalement sans repère dans cette ville. Je ne connais déjà pas très bien New York, mais là, je suis complètement perdu. J’interpelle un Midgardien. Il est gras et chauve, portant la moustache. « Hey, vous savez où je peux trouver un ordinateur ? J’ai besoin d’utiliser Internet pour retrouver quelqu’un. Oh, et vous avez Netflix ? Ou du thé ? J’adore le thé, bien meilleur que le café, su vous voulez mon avis. Vous aimez le café ? Vous avez des Starbucks ? Je n’en ai pas encore vu, en même temps, je viens d’arriver, je suis nouveau dans cette ville, vous savez. Il paraît que je suis Suédois, c’est pas mal, je savais pas où était la Suède il y a à peine quelques mois. Je suis pas très bon en géographie, c’est pas mon job, vous comprenez » Je crois que je l’ai perdu. Il fronce les sourcils. Je fronce les sourcils. Il comprend pas. « Je vous ai posé une question, ne me faites pas répéter, j’ai horreur de ça. J’y peux rien si vos petits cerveaux fragiles ne peuvent pas suivre. » Comment se fait-ils que les Midgardiens soient encore en vie ? Un grand mystère. Le Midgardien continue de me regarder bizarrement. Peut-être qu’il est mort ?

Bon, il est trop lent, il m’énerve. Je lui prends son journal des mains et je tourne les talons. Bon, faisons ça à l’ancienne. Ah tiens, apparemment, il y a eu une guerre il n’y a pas longtemps. Étonnant. C’était contre qui ? Les Nazis ? Hum, jamais entendu parler. Ah tiens, ça parle de l’URSS aussi. C’est où ? C’est quoi ? Rah, c’est vraiment pourri ce journal, il donne absolument aucune information utile ! Oh, attendez, c’est quoi ça ? Une photo du manoir d’un jeune diplômé en sciences Midgardien. Eheh, et même pas eu besoin d’Internet.

Arriver devant le manoir ne fut pas très compliqué, j’ai pris un taxi, mais j’avais pas d’argent. Il ne voulait pas lâcher l’affaire alors j’ai du m’en occuper avant qu’il alerte la police. J’avais pas envie de me retrouver avec la police sur le dos. Tant pis pour ce chauffeur de taxi, il n’avait pas qu’à pas être un gros radin. Et puis, de toute façon, vu l’état de ses dents et sa toux, il ne devait plus en avoir pour très longtemps. Au final, je lui ai rendu service en lui évitant une mort longue et douloureuse.

Je me glisse entre les grilles, elles sont très certainement là pour une raison. Peut-être pour éloigner les chauffeurs de taxis ou les vieux Midgardiens un peu lent. J’avance tranquillement, sans me soucier le moins du monde si quelqu’un surveille ou si le propriétaire est présent. Entre scientifiques, il y a toujours moyen de s’arranger, même s’il est Midgardien et qu’il n’a très certainement pas mérité ce titre de docteur en génétique. « C'est une propriété privée. Vous n'avez pas vu les grilles ? »  Je hausse simplement les épaules sans répondre. Bien sûr que j’ai vu les grilles, très jolies grilles, mais ce n’est pas la question. Ces Midgardiens sont toujours à côté de la plaque.


« Puis-je savoir pourquoi vous vous trouvez chez moi ? ...Oh mais pardon, j'en oublie mes manières, vous désirez peut-être une tasse de thé ?
- C’est vrai que je ne dirais pas non à une tasse de thé »

Il me tourne le dos. Si je le voulais, je pourrais l’éliminer d’une seul coup bien placé et ensuite, à moi les labos pour pouvoir étudier ce portail. Au final, je m’approche à sa hauteur tout en souriant « J’ai entendu dire que vous étiez diplômé en génétique. Impressionnant, quel était le sujet de votre thèse ? Je dois avouer que je suis curieux, est-ce que vous avez un laboratoire ? Vous faites des visites guidées ? Je suis un peu touriste, donc voilà, j’aimerais bien visiter. » Ou l’utiliser, de gré ou de force.
Fiche codée par Koschtiel


I AM A FALLEN GOD
SURROUNDED BY IDIOTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Would you like a cup of tea ? - Søren Bergqvist

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» søren + spit the dark
» Søren Johansen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Temporus :: Across The World :: Les U.S.A.-